MEDTRONIC PARLONS DIABÈTE
Fibromyalgie diagnostic

Fibromyalgie, un diagnostic qui reste laborieux

16 novembre 2017
« Comment se manifeste une fibromyalgie et comment la détecter ? » Eva, 46 ans.

 

Avec une prévalence estimée à 2,2 millions de personnes en France, la fibromyalgie est une pathologie complexe qui provoque de fortes douleurs musculaires. Son nom vient de l’association de « fibro » (tendons), « myo » (muscles) et « algie » (douleur). Ses causes restent assez mystérieuses, mais il semble le cerveau n’analyse pas correctement les messages liés à la douleur chez les patients atteints de fibromyalgie.

 

Les symptômes de la fibromyalgie

Les symptômes du syndrome polyalgique idiopathique diffus, un des autres noms de la pathologie, sont nombreux et varient d’un patient à l’autre. La fibromyalgie est néanmoins caractérisée par des douleurs, diffuses ou localisées, des muscles et des tendons le long du rachis, par une fatigue et des troubles du sommeil. D’autres manifestations sont possibles comme des troubles physiologiques : engourdissement, spasmes, crampes, maux de tête, faiblesse générale. Des troubles neurologiques (concentration, trous de mémoire, ralentissement des mouvements) peuvent s’y associer, ainsi que des perturbations psychiques importantes à type de dépression.

 À lire aussi : Comprendre la fibromyalgie, maladie du « mal partout mal tout le temps » 

 

Fibromyalgie, un diagnostic difficile

La fibromyalgie reste mal connue. Actuellement, il n’existe pas de test reconnu fiable à 100 % pour la diagnostiquer. Il est difficile de trouver des critères objectifs car les personnes atteintes se plaignent d’avoir « mal partout », mais elles peuvent avoir des analyses normales en laboratoire. Les examens médicaux ne décèlent aucune lésion ni aucune inflammation. Dans la plupart des cas, il s’agit d’un diagnostic par élimination car beaucoup de symptômes se retrouvent également dans d’autres maladies (rhumatisme articulaire, ostéoporose…). Plusieurs questionnaires évaluent la douleur, la fatigue, les troubles du sommeil ou de l’humeur, à l’aide d’échelles visuelles analogiques. Ils mesurent ainsi l’incidence de la fibromyalgie sur la qualité de vie. Ils devraient aider les cliniciens à la détecter, pour une prise en charge meilleure et plus précoce.

Christine Nicolet

Le choix de la rédac

En toute clarté

Visage

En toute clarté

À vous le teint frais et lumineux !

Vous pouvez enfin respirer !

Petits maux

Vous pouvez enfin respirer !

À vous de choisir

Les règles abondantes et douloureuses

Gynécologie

Les règles abondantes et douloureuses

Faciliter le dialogue entre patientes et gynécologues

Le jour et la nuit

Stress

Le jour et la nuit

Une journée sereine et une nuit reposante