MEDTRONIC PARLONS DIABÈTE
Dans la famille des douleurs lombaires : le lumbago

Dans la famille des douleurs lombaires : le lumbago

15 septembre 2017
Un effort physique trop important et apparaît une violente douleur dans le bas du dos. Impossible de se relever tellement cette lombalgie est aigüe.

 

Tout le monde connaît un jour le « tour de reins » qui fait suite à un geste trop brusque ou lorsqu’on a soulevé une charge lourde. La douleur est brutale, vive et lancinante. Elle est parfois tellement forte que tout mouvement du dos devient impossible. En position assise, on a du mal à se relever et on doit parcourir plusieurs mètres avant de parvenir à se tenir droit.

 À lire aussi : DOSSIER – Les maux de dos

 

Les douleurs lombaires arrivent à tout âge

Les douleurs lombaires surviennent à tout âge, suite à de mauvaises postures. Des mouvements brutaux lors d’une activité sportive, tout comme certaines activités professionnelles, peuvent être à l’origine de lumbagos. Cependant, leur fréquence augmente avec l’âge ainsi qu’avec des épisodes de lombalgie antérieurs.

Les symptômes s’atténuent avec le repos, mais l’immobilité prolongée (au lit) n’est pas recommandée.

 

Un diagnostic aisé pour débusquer le lumbago

Les circonstances d’apparition de la douleur, le niveau de gêne et le trajet que suit la douleur permettent de diagnostiquer la lombalgie aiguë et les examens complémentaires ne sont en principe pas nécessaires, notamment la radiographie (pourtant souvent faite). Un bilan complémentaire n’est demandé que lorsqu’un problème sous-jacent (séquelles de traumatisme, infection, maladie inflammatoire…) est suspecté.

Le lumbago bien traité guérit en général en moins de 4 semaines, mais des récidives sont possibles dans les mois voire les années qui suivent. Si l’épisode douloureux dure plus de 4 semaines, on parle de lombalgie subaiguë ; au-delà de 3 mois, de lombalgie chronique.

 À lire aussi : Comprendre et traiter le mal de dos

 

Bon à savoir

Bon à savoir

La kinésithérapie peut être utile pour calmer la douleur et apprendre des mouvements et des exercices d’entretien. Des manipulations vertébrales peuvent aussi être prescrites en cas de douleurs récidivantes.

 

Traitement du lumbago : médicaments et ceinture lombaire

Le traitement associe généralement des médicaments (antalgiques, AINS) et le port d’une ceinture lombaire.

Le paracétamol est conseillé en première intention : 4 grammes par jour en quatre prises espacées de 4 heures au minimum. En cas de soulagement insuffisant, les antalgiques contenant un opiacé (codéine, tramadol) peuvent être indiqués. Plus rarement, en cas de persistance d’une grande douleur, le médecin peut prescrire une infiltration de corticoïdes.

Le port d’une ceinture lombaire permet de soulager la zone douloureuse et favorise la reprise des activités – sans forcer et en évitant les mouvements brusques. Et les études prouvent que la reprise d’une activité physique adaptée est la meilleure garantie d’une guérison rapide.

 À lire aussi : Comment lutter contre les douleurs qui vous gâchent la vie ?

 

La prévention avant tout

La prévention avant tout

  • Vérifiez que votre literie est de qualité et toujours en bon état.
  • Musclez dos et abdominaux par des exercices de gymnastique. Et pratiquez toujours un échauffement musculaire avant les activités physiques qui sollicitent le dos comme avant toute séance sportive.
  • Évitez le port de charges trop lourdes. Si vous devez absolument le faire, n’infligez pas de torsions à votre colonne vertébrale. Pliez les genoux avant de vous baisser pour ramasser l’objet et portez-le le plus près possible de votre corps.
  • Délaissez les sports violents et asymétriques (tennis…) et préférez les activités telles que la marche ou la natation.

 

Christine Fallet

Le choix de la rédac

Laissez les extraits de plantes bio entrer chez vous

Compléments alimentaires

Laissez les extraits de plantes bio entrer chez vous

Pour renforcer le système immunitaire.

En toute clarté

Visage

En toute clarté

À vous le teint frais et lumineux !

Vous pouvez enfin respirer !

Petits maux

Vous pouvez enfin respirer !

À vous de choisir

Les règles abondantes et douloureuses

Gynécologie

Les règles abondantes et douloureuses

Faciliter le dialogue entre patientes et gynécologues