« Je fais du sport : comment éviter d’avoir des ampoules ? », Carla, 35 ans

« Je fais du sport : comment éviter d’avoir des ampoules ? », Carla, 35 ans

06 mai 2022
La prévention commence par une bonne hygiène des pieds au quotidien, suivie d’un entretien régulier avec des soins pour nourrir et assouplir la peau. Les pansements hydrocolloïdes peuvent être utilisés à titre préventif également.

 

L’ampoule (ou phlyctène) est un mécanisme de défense de l’épiderme qui se met en place lors de pressions ou de frottements répétés sur le pied. D’une simple rougeur et/ou d’un échauffement, l’ampoule peut évoluer vers une brûlure de second degré superficiel. Il se forme ensuite, entre la couche cornée et l’épiderme, une poche plus ou moins volumineuse remplie de liquide séreux clair (lymphe) ; on parle d’ampoule fermée. Non protégé, l’épiderme peut se rompre et mettre à découvert la plaie, laissant la peau à vif. L’ampoule est alors ouverte. Lorsqu’elle est non percée, l’ampoule doit être nettoyée à l’eau savonneuse, puis séchée, avant d’être désinfectée et recouverte d’un pansement traitant (plaque de gel de silicone, hydrocolloïde ou autres). Lorsqu’elle est percée ou déchirée, elle constitue une porte ouverte aux microbes, avec un risque de surinfection bactérienne (zone rouge, enflée et douloureuse autour de l’ampoule associée à un écoulement de pus). Il faut la tamponner avec une compresse imbibée d’antiseptique incolore, type chlorhexidine. Au besoin, il convient de couper les peaux mortes autour de la plaie avec des ciseaux désinfectés à l’alcool, puis d’appliquer un pansement hydrocolloïde jusqu’à cicatrisation complète.

 À lire aussi : Hygiène et fraicheur des pieds

 

Les mesures de prévention

Différentes situations favorisent l’apparition d’ampoules, en particulier les chaussures neuves ou inadaptées qui provoquent un frottement inhabituel, la couture ou le bourrelet d’une chaussette, certaines morphologies du pied (hallux valgus), l’hypersudation, qui fragilise l’épiderme. La prévention commence par une bonne hygiène des pieds au quotidien (en particulier pour les diabétiques), suivie d’un entretien régulier avec des soins (corps gras) pour nourrir et assouplir la peau. Appliqués une ou deux fois par jour, surtout en cas de pratique sportive ou de longue marche, les soins anti-échauffement résistent à l’eau et à la transpiration sans rendre les pieds glissants. Posés sur les zones à risque de frottement ou de pression, les pansements hydrocolloïdes, dits « de seconde peau », sont très efficaces en prévention. Les protections en gel siliconé absorbent les frottements et répartissent les pressions en créant une interface entre la zone de pression et la peau. Il en existe plusieurs formes : plaques prédécoupées ou à découper, tubes pour les orteils, coussinets à enfiler sur le pied, demi-semelles ou semelles antichocs.

 À lire aussi : Ôter la corne des pieds

 

Le choix de la rédac

Du baume au corps

Corps

Du baume au corps

Riche en plantes médicinales bio

Chacun ses goûts !

Les bons aliments

Chacun ses goûts !

A vous de choisir !

Les chats aussi nous soignent

Chat

Les chats aussi nous soignent

Une encyclopédie dédiée aux petits félins et à leurs pouvoirs

Solutions d’hiver

Petits maux

Solutions d’hiver

Azéol pour lutter contre les maux de la sphère ORL