HEMORROIDES

Que peut-on faire contre les hémorroïdes ?

12 octobre 2017
« J’ai parfois des hémorroïdes accompagnées de brûlures anales difficiles à supporter. Que faire ? » Frédérique, 52 ans.

 

La maladie est banale mais elle peut occasionner un grand inconfort et de l’inquiétude. La survenue des hémorroïdes est favorisée par la constipation, la sédentarité, la grossesse, l’accouchement, une alimentation épicée ou des boissons irritantes (alcool, café, thé), ou encore la pratique de certains sports (cyclisme, équitation).

Hémorroïdes internes ou externes ?

Les hémorroïdes internes sont congestives mais elles ne sont pas visibles. Leur extériorisation hors du canal anal résulte d’un relâchement du tissu de soutien, on parle de prolapsus. Celui-ci se produit lors d’efforts excessifs pendant la défécation. Il peut entraîner une gêne mécanique avec suintement, prurit et brûlures anales. La gêne n’est pas corrélée au volume de la dilatation : des hémorroïdes volumineuses peuvent rester indolores alors que de petites dilatations peuvent entraîner des douleurs sévères.

 À lire aussi : Des solutions pour lutter contre la constipation

Des traitements locaux pour réduire l’inconfort

Les crèmes ou pommades sont préférées pour les lésions externes (l’adaptation d’une canule anale permettant toutefois un traitement interne), alors que les suppositoires sont plus appropriés pour les hémorroïdes internes. La méthode par le froid apporte également un soulagement rapide (bains de siège très froids, application de glaçons sur l’anus au travers d’un linge). La toilette anale doit se faire avec un savon neutre, sans parfum.

 À lire aussi : La grossesse en 10 maux

Des veinotoniques pour calmer la crise d’hémorroïde

De synthèse ou formulés avec des extraits de marron d’Inde, vigne rouge, petit houx, hamamélis…, les veinotoniques oraux sont conseillés pendant la crise. Ils doivent être administrés à très fortes doses en courte durée (quelques jours). Des mesures hygiéno-diététiques simples complètent les traitements. Les hémorroïdes n’entraînent que très peu de complications ; toutefois, si les épisodes se répètent fréquemment, un examen proctologique complet s’impose.

 À lire aussi : Ce qui est bon pour le système veineux

 

Christine Nicolet

Le choix de la rédac

La nouvelle protection hygiénique

Gynécologie

La nouvelle protection hygiénique

Une nouvelle génération de protection

Quand le yoga soigne

Yoga / qi gong / watsu

Quand le yoga soigne

Devenir acteur de sa santé de façon naturelle

Des plantes et des minéraux pour des déos 100 % naturels

Corps

Le grand livre de l’alimentation spécial énergie

Les bons aliments

Le grand livre de l’alimentation spécial énergie

Les 10 commandements de la nutri-énergie