CYSTALIA
Comment améliorer sa mémoire ?

Examens : booster naturellement la mémoire

10 mai 2017
Comment améliorer ses capacités mnésiques et ses performances pour réussir l’examen qui approche. Et éviter trac et trous de mémoire le jour J sans risquer des effets secondaires fâcheux ?

 

Avant le bac, un concours ou même des partiels, lycéens et étudiants sont souvent surmenés, fatigués, angoissés et leurs performances intellectuelles s’en ressentent. La mémoire flanche, la concentration faiblit. Et le jour J, le trac freine et paralyse, surtout à l’oral. Tremblements et trous de mémoire peuvent alors ruiner les efforts d’une année de travail.

 

Les mauvaises habitudes des jeunes sont souvent en cause : sommeil insuffisant et de mauvaise qualité (avec le téléphone portable sous l’oreiller), trop de café et d’autres stimulants plus ou moins licites, repas déséquilibrés pris sur le pouce, etc. Revoir son mode de vie pendant qu’il est encore temps est payant mais ça ne suffit pas toujours. Un petit coup de pouce peut être utile pour améliorer la mémorisation, stimuler la concentration et supprimer le trac.

 

Le secours de la phyto

Plusieurs plantes sont réputées pour leurs effets stimulants sur le cerveau. Le bacopa notamment, une plante tropicale utilisée depuis longtemps comme tonique intellectuel, améliore la mémoire à court terme et la concentration et a, en même temps, des vertus apaisantes appréciables à cette période. Le ginkgo biloba concentré agit différemment : ses composants facilitent la mémorisation en favorisant une bonne circulation du sang et donc une meilleure oxygénation cérébrale. La rhodiola, plante vivace des Alpes et des Pyrénées, contient beaucoup de flavonoïdes qui accroissent l’endurance, la résistance au stress et stimulent les fonctions cognitives (concentration, mémoire). Les racines d’éleuthérocoque, appelé aussi ginseng de Sibérie, ont également des propriétés antifatigue et antistress. Le vrai ginseng, lui, donne un coup de fouet en cas de baisse de régime du cerveau.

 

L’homéopathie aussi

Pour booster la mémoire et mieux assimiler sans crainte d’effets secondaires, on peut aussi opter pour l’homéopathie. Phosphoricum acidum et Kalium phosphoricum 7 à 9 CH en particulier sont indiqués en cas de fatigue ou de surmenage cérébral avec découragement et sentiment que la mémoire est saturée et refuse d’emmagasiner davantage. Mais aussi Calcarea phosphorica 15 CH (1 dose par mois), Zincum metallicum, Nux vomica, Phosphorus, Aethusa cynapium. Le mieux est de se faire conseiller par le pharmacien en décrivant les symptômes ressentis.

Pour vaincre le trac et l’appréhension – gorge serrée, estomac noué, douleurs abdominales –, ne pas perdre ses moyens et risquer de tout oublier le jour de l’examen ou du concours, place au Gelsemium. À raison de 3 granules trois fois par jour dans les jours qui précèdent, puis toutes les heures le jour même.

 

Compléments alimentaires à base de plantes

Compléments alimentaires à base de plantes

Il existe en pharmacie des stimulants cérébraux prêts à l’emploi visant à améliorer la mémoire et la concentration. À prendre en cure d’au moins un mois avant les examens : Byomag Connect de Lehning à base de ginkgo, hysope d’eau, mélisse + magnésium ; Ginkgo biloba bio de SuperDiet ; et chez Arkopharma, Hémoboost ginkgo + bacopa, Arkogélules Ginkgo, Bacopa ou Éleuthérocoque.

 

Evelyne Gogien

Le choix de la rédac

Ostéo-gym, un guide visuel qui nous apprend à adopter les bonnes postures

Maux de dos

Des jambes légères 24 h / 24

Circulation sanguine

Des jambes légères 24 h / 24

Du frais et encore du frais

L’huile de coco : l’huile végétale multi usage de l’été

Corps

On en parle de mon périnée ?

Gynécologie

Mesdames, pensez périnée !

Un livre vous propose de le rencontrer pour mieux l’apprivoiser.