Estelle Lefébure : « Nous sommes ce que nous mangeons! »

Estelle Lefébure : « Nous sommes ce que nous mangeons! »

06 avril 2015
Mannequin, elle détient le record de couvertures de l’édition française de Elle. Comédienne dans Le Bal des actrices, avant sa participation à Danse avec les stars, Estelle Lefébure va là où ses pas la guident. L’écriture atteste maintenant sa détermination à mieux vivre sa vie.

 

Orahe, tel est le titre de votre livre. Pouvez-vous nous éclairer sur la signification de ce mot ?

C’est la contraction de deux mots en maori, la langue des habitants du Pacifique. Ora signifie le bien-être et hoe, la rame. C’est une recherche du bonheur centrée sur trois principes : être, manger et bouger.

Vous nous faites partager des astuces ?

Je propose dans ce livre des recettes sans gluten ni lactose et des clés pour cultiver la convivialité mais aussi des exercices simples inspirés du yoga, du Pilates ou du stand up paddle.

En quoi consiste le stand up paddle ?

Le stand up paddle, ou SUP, est un sport de glisse nautique ; le pratiquant est debout sur une planche, plus longue qu’une planche de surf classique, et se propulse à l’aide d’une pagaie, paddle en anglais.

Qu’est-ce qui vous a séduite dans ce sport ?

C’est un sport ultra-nature et écolo. Toutes les parties du corps y sont sollicitées. En prime : la sensation d’être en osmose avec l’eau.

Quand avez-vous commencé à vous intéresser à votre bien-être ?

J’ai toujours pris soin de moi. Il y a cinq ans, lorsque mon fils Giuliano est né, j’ai eu envie d’aller encore plus loin, d’étudier les choses en profondeur, de me documenter ou de rencontrer des spécialistes passionnants, qui parlent de nutrition et d’exercices physiques.

Qu’avez-vous découvert de particulier ?

Chez les Grecs, le bien-être s’articulait autour de trois axes : le corps (plus précisément la physiologie, l’alimentation, l’activité physique), l’esprit (les pensées, les préjugés, les croyances, les peurs) et le cœur (les émotions).

Votre méthode, c’est la complémentarité de ces trois axes ?

C’est la connexion de ces trois éléments qui permet d’être, tout simplement. Être ce que je suis, avec mes forces et mes faiblesses. Être celle qui voyage, qui essaie de prendre soin de soi et des autres. Être celle qui n’oublie pas de remercier la nature à chaque fois qu’elle le peut. Être celle qui a besoin de sa famille, de ses amis.

Et vous nous faites partager aujourd’hui votre expérience…

J’ai voulu être celle qui donne ce qu’elle peut donner : recettes, infos, conseils, astuces. C’est pourquoi j’ai créé la marque Orahe qui propose différents programmes de remise en forme reposant sur des concepts simples : bien-être et plaisir.

Quel secret de beauté auriez-vous envie de livrer à nos lectrices ?

Démaquillage matin et soir, c’est l’étape incontournable. Je préfère l’eau micellaire qui ne laisse pas de film gras sur la peau. Si je suis très maquillée, j’utilise une huile démaquillante puis un tonique. En général, avant de mettre ma crème, j’utilise un sérum : les principes actifs y sont plus concentrés et sa texture lui permet de pénétrer plus loin dans la peau.

Ces rituels beauté sont-ils essentiels pour vous ?

Ils sont un repère qui isole du stress et de la fatigue. S’ils permettent d’être plus jolie, ils sont aussi un moyen d’avoir du respect pour soi-même, de renforcer son estime de soi, de s’offrir chaque jour le cadeau de reconnaître ce que l’on vaut.

Êtes-vous quelqu’un de stressé ?

Le stress est nécessaire, c’est la mal-adaptation qui est néfaste. Le corps a besoin d’actions et de réactions. Chez certains, l’excès de stress va créer un dérèglement physiologique favorisant la perte de magnésium, et donc de la fatigue physique, psychique, parfois jusqu’au burn out. C’est pourquoi un apport de magnésium permet de lutter contre le stress.

Vous êtes une écolo convaincue…

Dès que possible, je suis à l’extérieur. C’est d’ailleurs l’amour de la mer qui m’a fait connaître le stand up paddle. Je trouve essentiel de rendre à la nature les bienfaits qu’elle nous offre ; la respecter, c’est nous respecter nous-mêmes.

Et dans votre vie de tous les jours ?

Lorsque je fais mes courses, j’essaie de toujours arbitrer en faveur du produit qui entraînera le moins de déchets possible, sans emballages inutiles. Bien sûr, je trie mes déchets et, pour la maison, je choisis des détergents biodégradables.

Comment avez-vous progressé dans le domaine de la nutrition ?

Quand j’ai pris conscience de mon besoin de mieux vivre et de mieux manger, j’ai commencé par me documenter et par découvrir de nombreux spécialistes de la nutrition, des gens passionnants.

Que vous ont-ils appris d’essentiel ?

Des choses évidentes comme par exemple le fait que la consommation de sel recommandée par l’Organisation mondiale de la santé est de 5 grammes par jour ; or, un peu partout dans le monde, on approche plutôt du double ! Il en est de même pour le sucre qui peut créer une addiction. Nous sommes ce que nous mangeons !

Consommez-vous régulièrement des fruits et des légumes ?

Les jus de fruits et de légumes sont le meilleur moyen de faire une cure « coup de fouet » ou « belle peau » et de lutter contre le stress. Ils permettent de faire le plein de fibres et de vitamines rapidement. En outre, ils sont délicieux et faciles à faire. Mon livre regorge de recettes !

Quel est votre fruit préféré ?

L’avocat. Il n’y a pas un jour sans que j’en mette un peu dans un de mes plats ! Il offre mille possibilités, et me rappelle le soleil de Californie. L’ananas, également, est un fruit à consommer sans modération. Il est riche en oligo-éléments et en vitamines.

Êtes-vous plutôt viande ou poisson ?

Le poisson est avant tout un pourvoyeur de protéines aussi important que la viande, et parfois très riche en oméga 3. Ceux-ci, faut-il encore le rappeler, réduisent le risque de maladies cardiovasculaires, protègent la rétine, le cerveau et le système nerveux. Attention toutefois à la provenance de ces poissons et à leur consommation excessive à cause de la présence de mercure.

Quelle sorte de nage pratiquez-vous ?

Le dos crawlé, c’est une nage excellente qui travaille l’ouverture de la cage thoracique sans cambrure du dos. Je la recommande particulièrement aux personnes sujettes aux douleurs dorsales.

Avez-vous trouvé le bonheur ?

Aujourd’hui, je suis particulièrement bien dans ma peau. Avec la maturité, on apprend à se servir de ses atouts !

 

À lire

À lire

ORAHE
Le bien-être en se faisant plaisir : des recettes originales et gourmandes, et de nombreux conseils et exercices pour se sentir en harmonie avec son corps.
En collaboration avec S. Rouanet, éd. Flammarion, 182 pages, 18 €.

À savoir

À savoir

ASSOCIATION NINOO
Estelle Lefébure apporte son soutien à l’association Ninoo qui propose aux enfants autistes et à leur famille des activités ou des informations afin de leur faciliter la vie.
http://ninoo.eu

Propos recueillis par Didier Galibert

Le choix de la rédac

Petits tracas, grandes solutions

Petits maux

Petits tracas, grandes solutions

Finis, les petits maux de l’été !

L’année des méduses ?

Autres

L’année des méduses ?

Anti-piqûres et protection solaire

Ostéo-gym, un guide visuel qui nous apprend à adopter les bonnes postures

Maux de dos

Des jambes légères 24 h / 24

Circulation sanguine

Des jambes légères 24 h / 24

Du frais et encore du frais