Et si votre enfant se mettait enfin au sport ?

Et si votre enfant se mettait enfin au sport ?

19 mars 2021
L’activité physique doit faire partie du quotidien. Nos idées pour avoir des enfants sportifs et en forme. Dès l’âge de 3 ans, et sans griller les étapes !

 

Ils sont faits pour bouger ! Selon l’Organisation mondiale de la santé, nos enfants devraient faire au minimum 180 minutes d’activités physiques diverses dans la journée. Et si le sport est bon pour nous, il l’est encore plus pour eux. L’exercice physique renforce les capacités cardiaques et pulmonaires, la densité osseuse, le tonus musculaire, la souplesse, l’équilibre… Et minimise le risque de survenue de surpoids, de diabète et de bien d’autres maladies plus tard. Alors faites-leur prendre de bonnes habitudes tôt.

 À lire aussi : Les bonnes idées de sport pour nos enfants

 

Allez hop ! dehors !

Quelle que soit la saison, les petits doivent jouer à l’extérieur. L’air frais, la lumière naturelle, le contact avec la nature… en font des enfants vivants et joyeux. Se dépenser, courir, sauter, grimper aux arbres, c’est l’essence même de la vie ! « C’est ainsi qu’ils développent et exercent leurs nouvelles capacités motrices, explique Ghislaine Mariannie, psychologue pour enfants et adolescents. En glissant, rampant, esquivant, attrapant, se balançant…, ils aiguisent leur agilité, apprennent les distances, repoussent leurs limites et prennent confiance en eux. Donc, n’ayez pas peur, « laissez-les tomber », comme le recommandait une campagne de la Fédération française de cardiologie en 2017. Les petits bobos s’avèrent moins nocifs que la passivité devant un écran. Et quel petit de 3 ans refuserait de sortir jouer dans le sable, la terre, avec l’eau ou la neige ? « À cet âge-là, l’enfant a besoin d’explorer le monde, d’apprendre et de nourrir sa curiosité, ajoute Ghislaine. En pleine socialisation, il a également besoin de faire des activités avec ses parents et d’autres enfants. C’est une façon de trouver sa place dans le groupe, de prendre confiance en lui et donc de se préparer à sa future scolarisation. »

 À lire aussi : Mettez vos enfants à la gym !

 

3 activités à faire avec vous…

• Jouez dans le jardin ou au parc. Faites une partie de cache-cache, de « 1 2 3 soleil ! » ou une course d’obstacles. Faire la chasse aux insectes ou apprendre le nom des fleurs aussi renforce la complicité qui vous unit.
• Faites-les marcher. Descendez-les de la poussette, de vos bras ou de vos épaules. Ils doivent s’habituer à enchaîner les pas pour acquérir une certaine endurance.
• Emmenez-les à la piscine. La baignade leur permet d’évoluer dans un autre milieu en toute sécurité et de ressentir des sensations uniques.

La FFC sonne l’alarme

La FFC sonne l’alarme

En 1971, un collégien courait 600 mètres en 3 minutes ; en 2013, il lui en fallait 4 ! En 40 ans, les enfants ont perdu 25% de leur capacité cardiovasculaire, constate la Fédération française de cardiologie. Même si les activités des jeunes intègrent du sport, elles compensent rarement le temps passé devant un écran ou au téléphone…

 

… et sans vous !

• Mettez-les au judo. Près de 100 000 enfants de moins de 8 ans foulent les tatamis. Cet art martial enseigne le respect, le contrôle de soi, la politesse, l’humilité… Des valeurs qui leur serviront plus tard.
• Laissez-les grimper. Longtemps réservée aux plus de 7 ans, l’escalade s’ouvre aux 3-6 ans. Sous forme de jeu, ils y apprennent à se hisser, à se déplacer sur le côté, à se suspendre, à sauter… Idéal pour développer la confiance en soi.
• Inscrivez-les à un sport collectif. Basket, football, rugby, volley, handball…, la plupart des fédérations accueillent vos enfants dès 4 ans. Ils apprennent ainsi à évoluer avec des camarades.

 À lire aussi : Les aider à grandir avec le judo

 

Réponses d'expert : Le plaisir de la réussite

Réponses d'expert : Le plaisir de la réussite

Ghislaine Mariannie,
Psychologue pour enfants et ados

Entre 3 et 6 ans, les capacités sensorielles et motrices sont en plein développement. Le sport leur offre l’occasion de les exercer. L’effort physique contribue aussi bien physiquement que mentalement au dépassement de soi, au sens du résultat, à la compétition avec soi-même et à la confrontation avec les autres. En outre, à 3 ans, les enfants répètent jusqu’à la réussite. Plus ils réussissent, plus ils prennent du plaisir – et plus ils ont envie de recommencer. Ce cercle vertueux représente aussi un renforcement positif qui s’installe. Leur persévérance et leur ténacité, l’enchaînement de bonnes expériences… les marquent à tel point que cette dynamique fera partie de leur manière d’être.

 

Clarisse Nénard

Le choix de la rédac

Pour tous les corps

Maladies chroniques

Fines douches

Corps

Fines douches

Pour toute la famille

100 % naturelle

Corps

100 % naturelle

Des actions multiples

Le long silence

Femmes enceintes

Le long silence

« On ne dit rien avant la première échographie »