CRYSTALUZ
Endométriose, des complications diverses

Endométriose, des complications diverses

13 décembre 2018
«Je souffre d’endométriose. Quelles peuvent être les complications ?», Agathe, 33 ans

 

On appelle endomètre la muqueuse recouvrant la face interne de la cavité utérine. Au début de chaque cycle menstruel, l’endomètre s’épaissit pour faciliter l’éventuelle nidation d’un ovule fécondé. À la fin du cycle, s’il n’y a pas eu fécondation,une grande partie de l’endomètre se nécrose et est évacuée : ce sont les règles. L’endométriose correspond à la présence de muqueuse utérine en dehors de l’utérus, le plus souvent sur les ovaires, les trompes ou le péritoine(membrane qui tapisse abdomen, pelvis et viscères). Les raisons de cette« migration » ne sont pas encore élucidées. Une des hypothèses :des fragments d’endomètre refluent vers le haut via les trompes, se fixent sur certains organes et y prolifèrent.Tout comme l’endomètre, ces fragments colonisateurs sont régis par les hormones. Le hic : lors des règles, ils ne trouvent pas de sortie. Ils peuvent alors constituer des kystes ou des adhérences. Les principales conséquences sont des douleurs, parfois très fortes mais non spécifiques, et des problèmes de fertilité.

 À lire aussi : Qu’est-ce que l’endométriose ?

 

Les symptômes de l’endométriose sont multiples

Cette pathologie est souvent diagnostiquée après une longue période d’évolution car les symptômes sont très hétérogènes. Troubles digestifs et urinaires (dont des douleurs à la défécation ou à la miction), crampes intenses, maux de dos au niveau des vertèbres lombaires ou sacrées… Le diagnostic est rendu difficile par la présence de ces manifestations « non gynécologiques ». Les douleurs pelviennes chroniques, entre les règles, constituent le critère principal pour le poser.

 À lire aussi : Le fibrome utérin, ce grand inconnu

 

Des conséquences parfois graves à commencer par l’infertilité

L’accolement des organes par des cellules endométriales peut provoquer une infertilité – l’endométriose est d’ailleurs souvent diagnostiquée au décours d’un bilan ayant l’infertilité pour motif. Ces tissus anormaux empêchent en particulier le bon fonctionnement des ovaires et y favorisent la formation de kystes. Lesquels peuvent se rompre, occasionnant de violentes douleurs nécessitant une consultation en urgence. Les manifestations au niveau de la vessie se traduisent dans certains cas par la présence de sang dans les urines ou des accès de coliques néphrétiques. Les atteintes rectales ou intestinales provoquent parfois des rectorragies ou des constipations rebelles. Plus rarement, peuvent survenir des épisodes d’occlusion intestinale et de péritonite.

 À lire aussi : 10 ennemis de la fertilité du couple

 

À lire

À lire

DES BARBELÉS DANS MON CORPS de Virginie Durant aux éditions du rocher.

Christine Nicolet

Le choix de la rédac

Un p’tit cahier pour mettre les enfants au vert

Enfants

Un p’tit cahier pour mettre les enfants au vert

Découvrez tous les bienfaits de la nature…

Des bouchons d’oreille qui font des merveilles

Maladies ORL

Le yoga, cet atout santé
Bien-être

Yoga / qi gong / watsu

Des aisselles fraiches sans sels

Corps

Des aisselles fraiches sans sels

Efficacité et douceur

ALFLOREX