MA PEAU EST UNE PRISON
EMOTIONS

Les émotions : mode d’emploi pour faire la paix avec soi-même

06 avril 2017
Les émotions ont une véritable fonction de survie. Les éviter ou les contrôler à tout prix n’est pas la solution pour trouver l’apaisement. Et si au contraire, il fallait tout simplement apprendre à les accepter pour ce qu’elles sont ?

 

Les émotions sont présentes à chaque instant de notre vie. Et parfois elles nous envahissent, nous dépassent et prennent le contrôle. Avec l’idée sous-entendue qu’il nous faut les gérer pour être plus heureux, plus épanoui, ne plus être paralysé et retrouver la liberté d’agir. Ce discours est très courant aujourd’hui. Et si la solution était inverse ? Et s’il ne fallait surtout pas chercher à gérer nos émotions mais, au contraire, apprendre à les accepter ? C’est tout le propos de ce livre, écrit à quatre mains par Catherine Aimelet-Périssol, médecin et psychothérapeute, et Aurore Aimelet, journaliste indépendante et auteure de nombreux guides de développement personnel.

 

Les émotions, notre kit de survie face au monde extérieur

Aujourd’hui, de nombreux psys défendent l’idée que, comme nous sommes aux commandes, c’est à chacun de nous de reprendre le contrôle, de ne pas nous laisser déborder par nos émotions. Surtout les mauvaises émotions que sont la peur, la culpabilité, l’agressivité ou l’ennui. Pour s’en libérer, de nombreuses techniques sont proposées : l’évitement, la lutte ou encore la raison.

Et si tout cela ne servait à rien ? Et même, était contre-productif ? Car les émotions ont bel et bien une fonction, une utilité et un rôle positif dans notre vie, même les émotions négatives.

Dès le début du livre, les deux auteures montrent en effet que les émotions ne sont pas nos ennemies, bien au contraire. Leur fonction est d’assurer notre survie. Elle permet notamment d’enclencher nos mécanismes de défense que sont la fuite, la lutte et le repli sur soi. Ces trois mécanismes ne sont possibles que grâce aux émotions : la peur déclenche la fuite, la colère déclenche la lutte, et la tristesse déclenche le repli sur soi. Objectif final : rester en vie.

 À lire aussi : Calimero, sors de ce corps

 

Apprendre à accepter ses émotions pour ce qu’elles sont

L’émotion en elle-même n’est donc pas le problème : ce sont les habitudes cognitives et comportementales qui en découlent. Car souvent, à la suite d’une émotion, nous « psychotons ». En clair, nous extrapolons, nous nous représentons la situation de telle manière qu’elle en devient dramatique, frustrante… Avec, à la clé, un mal-être que l’on entretient soi-même.

Voilà pourquoi la solution n’est pas d’apprendre à gérer ses émotions mais plutôt d’apprendre à les accepter pour ce qu’elles sont.

C’est, selon les deux auteures, la seule manière pour se libérer du mal-être qu’elles peuvent créer. Elles citent alors quelques pistes pour réussir à s’en sortir : ne plus vouloir tout éviter, ne plus vouloir tout contrôler, ne plus vouloir tout expliquer. Et surtout, une fois ces automatismes désamorcés, prendre le temps de s’intéresser à soi, à ses émotions, à ce qu’elles veulent nous dire de nous-même. C’est la clé pour être mieux avec soi et avec les autres.

 À lire aussi : Stress, n’en faites pas une maladie !

 

À lire 

À lire 

emotionsÉMOTIONS, QUAND C’EST PLUS FORT QUE MOI de Catherine Aimelet-Périssol et Aurore Aimelet, Leduc.s éditions, 17 €.
Pour en savoir plus

Pour en savoir plus

Ici une vidéo avec Interview du docteur Catherine Aimelet-Périssol qui vous explique comment agir face à certaines situations concrètes.

 

 

 

 

Enregistrer

Alix Lefief

Le choix de la rédac

La gourmandise pour tous !

Desserts

La gourmandise pour tous !

Sans sucre raffiné

Opération protection

Corps

Opération protection

La solution vient du Nord !

Fitevan, une nouvelle appli fitness

Gym / fitness / danse / pilates

Fitevan, une nouvelle appli fitness

Dans le métro, au bureau ou dans votre salon !

Respirez, tout ira bien !

Huiles essentielles

Respirez, tout ira bien !

Six nouvelles expériences olfactives

OLIOSEPTIL