Comment les écoles luttent contre la propagation de la pandémie ?

Comment les écoles luttent contre la propagation de la pandémie ?

03 mars 2021


COMMUNIQUÉ

 

Les écoles ont été fermées lors du premier confinement. Au mois de juin, les élèves à partir du collège ont dû porter un masque, et depuis octobre, ce fut le tour des primaires. Mais comment font les écoles pour lutter contre la propagation du coronavirus ?

 

Les enfants et la contagiosité de la Covid-19 ?

Nous pouvons vraiment nous poser la question de savoir si les enfants sont vraiment moins contagieux que les adultes, car tous les professionnels de la santé ne sont pas d’accord. En tout cas, d’après les observations qui ont été faites depuis l’apparition de ce virus, il semblerait que les enfants fassent beaucoup moins de forme grave que les adultes.

L’autre constat, c’est que la plupart des enfants qui ont été testés positifs à la covid, sont restés asymptomatiques. D’après l’hôpital Necker, ils seraient 69,4% à être dans cette situation. Pour ceux qui malheureusement ont présenté des symptômes, ceux-ci étaient moins importants que la normale. Les signes relevés sont de la fatigue et des maux de tête. Parfois, certains présentent un mal de gorge, une diarrhée ou une éruption cutanée.

Il y a cependant une donnée qui tend à changer la donne : l’apparition du variant détecté en Angleterre. Ce B117 est jugé beaucoup plus contagieux et les enfants ne seraient plus à l’abri. Néanmoins, les scientifiques ne sont absolument pas d’accord entre eux, et cela dans tous les pays. Difficile de savoir ce qu’il en est à l’heure actuelle. Le port du masque chirurgical pédiatrique type 1 dans les écoles semble donc de bon augure pour limiter la propagation du virus.

Que faire si un enfant est potentiellement positif au Covid ?

C’est un scénario qui ne fait jamais plaisir, car stressant pour bon nombre de familles. Outre le fait de potentiellement contaminer les autres membres de la famille, il y a aussi les soucis logistiques lorsqu’il faut garder le domicile au lieu d’aller travailler.

3 scénarios peuvent se profiler :

• Si votre enfant présente des symptômes de la Covid-19, vous devrez le garder à la maison. Vous n’êtes pas autorisé à l’emmener à l’école, car le risque de contagiosité serait bien trop important. Prenez rendez-vous avec votre médecin traitant et faites un test PCR à votre enfant. Si cela n’est pas agréable, ce n’est pas douloureux. Un petit conseil : pour moins sentir le passage de l’écouvillon, il faut ouvrir les narines comme si vous respiriez très fort.

• Si votre enfant est cas contact, il sera obligé de rester à la maison durant 7 jours minimum. Il faudra qu’au bout de cette semaine de confinement, il présente un test PCR négatif pour pouvoir retourner à l’école.

• Si votre enfant déclare les signes à l’école, ils vont vous appeler immédiatement pour vous prévenir de la situation. Vous serez dans l’obligation de venir le chercher au plus vite. En attendant votre arrivée, votre enfant sera isolé dans une salle en présence d’un adulte. Bien entendu, il devra garder son masque.

La suite va dépendre des résultats au test PCR. S’il est négatif, votre enfant pourra retourner à l’école. Si le test est positif, vous êtes bon pour un confinement d’une semaine, et tout le foyer compris, car vous êtes considéré comme cas contact. Vous devrez prévenir l’école, car celle-ci doit avertir l’IEN et lister toutes les personnes qui ont été en contact avec votre enfant. Elles aussi devront se confiner à domicile durant une semaine.

Quel est le plan sanitaire dans les écoles ?

Toutes nos habitudes se voient bousculées depuis l’apparition du coronavirus, et les écoles ne sont pas en reste. Afin de protéger les élèves et le personnel, un protocole sanitaire renforcé a été établi.

Tout commence avec le port du masque rendu obligatoire à partir de l’âge de 6 ans. Les enfants et le personnel doivent également se tenir à distance les uns des autres (un mètre minimum). Le lavage des mains ou l’application de gel hydro alcoolique se fait également plusieurs fois par jour, et notamment à l’entrée et la sortie de l’établissement, au moment des récréations et de la cantine.

Du point de vue des déplacements, ceux-ci devront être limités. Chaque enfant doit donc avoir son propre matériel. Fini le temps où ils pouvaient se prêter leurs crayons. C’est un peu différent en maternelle, même si chaque élève possède son gobelet personnel par exemple.

Chaque classe a également son parcours de déplacement spécifique pour éviter de se croiser dans les couloirs.

La désinfection des locaux est également une préoccupation importante. Tous les points de contact, comme les poignées et les interrupteurs sont désinfectés au quotidien avec des produits spécifiques contre la Covid.

 

 

 

 

Le choix de la rédac

Ma bible de la santé féminine au naturel

Autres

Ma bible de la santé féminine au naturel

Pour prendre soin de sa santé à chaque étape de la vie

Pour tous les corps

Maladies chroniques

Fines douches

Corps

Fines douches

Pour toute la famille

100 % naturelle

Corps

100 % naturelle

Des actions multiples