THALASSEO THERMES
Dites stop à la rétention d’eau

Dites stop à la rétention d’eau

31 mai 2018
Elle touche en majorité les femmes, et les premières chaleurs accentuent le phénomène. Voici votre plan d’action en 9 étapes pour en finir avec la rétention d’eau.

 

L’eau est vitale dans notre organisme : elle représente près de 60% du poids d’un adulte. Le corps ne pouvant pas la stocker sur le long terme, l’eau est éliminée au fil de la journée via des secrétions, notamment la transpiration et l’urine. Mais parfois, la mécanique s’enraye, et le corps stocke le liquide au lieu de l’éliminer.

En cause, une incapacité du corps à faire circuler les liquides et à réguler leur quantité. Le liquide s’échappe des capillaires (petits vaisseaux sanguins) et va se stocker dans les tissus voisins. Cette stagnation entraîne un gonflement, souvent localisé dans les membres inférieurs, et qui peut s’étendre à tout le corps.

Les personnes souffrant d’une mauvaise circulation veineuse ou lymphatique, ou encore d’un déséquilibre hormonal sont davantage sujettes à la rétention d’eau, tout comme les femmes enceintes ou les personnes contraintes de rester debout toute la journée. Alors que faire pour dégonfler ?

 

Règle n°1 : Boire, boire et reboire

L’erreur commise par beaucoup de débutantes de la rétention d’eau est de se priver d’eau en espérant éliminer plus facilement celle qui a décidé de s’incruster dans leurs tissus. C’est à éviter absolument ! Pourquoi ? Plus l’organisme a soif, et plus il aura tendance à stocker l’eau. Sans oublier que boire au moins 1,5 litres d’eau par jour, voire plus en cas de forte chaleur, stimule les fonctions drainantes de l’organisme et favorise l’élimination de l’eau. Veillez à conserver toujours avec vous une petite bouteille d’eau et buvez régulièrement de petites quantités.

 

Règle n°2 : Dire bye bye au sel

Si les habitants du Sahara consomment une pincée de sel afin de limiter leur risque de déshydratation, sous nos contrées, nos apports quotidiens en sel sont bien supérieurs à nos besoins. L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) recommande de se limiter à 5 grammes par jour, soit l’équivalent d’une cuillère à café, tandis que nos rations quotidiennes en contiennent en moyenne 8 à 11 grammes. Or, le sel retient l’eau dans l’organisme… Evitez les préparations industrielles, souvent très riches en sel, et privilégiez les repas maison. Dans vos recettes, remplacez-le par des aromates ou des épices. Non seulement vous allez dégonfler, mais en bonus vous réduisez vos risques d’hypertension.

 À lire aussi : Zoom sur les alternatives au sel blanc

 

Règle n°3 : Stimuler la circulation sanguine par l’alimentation

On diminue la stagnation en misant sur des vitamines alliées de notre circulation sanguine. Dans l’assiette, nous appelons la vitamine C (agrumes, kiwi, brocolis, légumes feuilles, poivrons, fruits rouges, etc.), qui renforce les vaisseaux sanguins et préserve leur flexibilité. Nous demandons aussi la vitamine B (betteraves, poisson, tournesol, etc.) qui empêche le durcissement des vaisseaux sanguins, et participe à la lutte contre le mauvais cholestérol.

 

Règle n°4 : Savourer des légumes diurétiques

Certains légumes possèdent des propriétés drainantes épatantes, qui boostent l’élimination de l’eau par l’organisme. Misez sur la courgette, la pastèque, l’asperge ou encore le persil pour vos assiettes de saison !

 À lire aussi : 6 aliments pour lutter contre la rétention d’eau.

 

Règle n°5 : Assaisonner au vinaigre de cidre

Réputé pour ses nombreux bienfaits, le vinaigre de cidre améliore la digestion, augmente le métabolisme et stimule l’élimination de l’eau. Privilégiez-le pour donner du goût à vos salades estivales, tout en veillant à ne pas consommer trop de crudités, qui favorisent la rétention d’eau. Mieux vaut déguster vos légumes cuits à la vapeur, et accompagnés de protéines qui favorisent la circulation de l’eau.

 

Règle n°6 : Libérer, délivrer, son corps des vêtements trop moulants

Rien de pire lorsqu’on souffre de rétention d’eau que d’enserrer ses membres dans des jeans skinny ou des tops trop ajustés. Sang et lymphe circulent mal, ce qui aggrave le phénomène. Dès que la température augmente, ou si vous devez passer plusieurs heures debout, privilégiez des vêtements légers, amples et confortables, sans élastique.

 

Règle n°7 : Rechercher la fraîcheur

La chaleur dilate les vaisseaux sanguins et accentue le phénomène de rétention d’eau. En été, on évite de faire la crêpe en plein cagnard pendant des heures, et on pense à se rafraîchir le plus régulièrement possible. Rien de tel que 30 minutes de marche en bord de mer, les mollets plongés dans l’eau fraîche, pour stimuler sa circulation sanguine et retrouver des jambes légères. Dans la journée, si vous pouvez, passez-vous régulièrement un jet d’eau fraîche sur les jambes, et surélevez-les aussi souvent que possible.

 

Règle n°8 : Pratiquer l’automassage

Très efficace pour relancer la circulation de la lymphe, le massage drainant se pratique en institut ou à la maison, dans votre canapé. Effectuez des mouvements qui vont du bout du pied jusqu’au haut de la jambe, en alternant des pressions et glissements prononcés afin de faire littéralement « remonter » les liquides. En cas d’œdème prononcé, votre médecin traitant pourra vous prescrire des massages drainants chez un kinésithérapeute.

 À lire aussi : Comment avoir de belles jambes légères tout l’été

Règle n°9 : Se bouger pour dégonfler

La pratique régulière d’une activité physique favorise une bonne circulation sanguine. A privilégier lorsqu’on souffre de rétention d’eau, les sports aquatiques qui massent en douceur les membres gonflés et favorisent l’élimination de l’eau. Aquagym, dos crawlé, ou même aquabike pour les plus motivées sont tout particulièrement recommandés.

À vous de jouer désormais pour déloger cette eau qui vous alourdit la vie !

Clémentine Garnier

Le choix de la rédac

Les règles abondantes et douloureuses

Gynécologie

Les règles abondantes et douloureuses

Faciliter le dialogue entre patientes et gynécologues

Le jour et la nuit

Stress

Le jour et la nuit

Une journée sereine et une nuit reposante

Un petit coup de mou ? On a les solutions.

Autres

Un petit coup de mou ? On a les solutions.

Deux options s’offrent à vous !

Un autre regard sur Alzheimer

Maladies neurologiques

Un autre regard sur Alzheimer

Aider et accompagner les malades