Advertisement Banner
Le diabète chez l’enfant

Le diabète chez l’enfant

16 décembre 2017
L’Hexagone compte environ 20 000 enfants atteints de diabète de type 1. Quel rôle doivent tenir les parents dans la gestion de la maladie ?

 

Les glucides sont aux muscles ce que l’essence est à un moteur. Apparenté au sucre, ce carburant est indispensable pour avoir de l’énergie. Sous réserve ? Que son taux soit toujours compris entre 0,50 et 1,50 gramme par litre. Pour maintenir le curseur dans la normalité, le pancréas sécrète une hormone appelée insuline. Seulement voilà : l’activité pancréatique connaît parfois des failles. La production d’insuline faisant alors défaut, l’organisme n’assimile plus ou mal le sucre et le diabète s’installe. Dit de type 1, c’est-à-dire insulinodépendant, le diabète qui touche les enfants est aussi appelé diabète juvénile. Son origine reste aujourd’hui encore mal connue car elle n’est pas forcément héréditaire. Chez les petits touchés sans antécédents familiaux, le corps médical suspecte des causes environnementales.

 

Pas de prévention pour le diabète de type 1

Il n’existe aujourd’hui aucun moyen de prévenir le diabète de type 1. Partant de là, il est difficile d’imaginer qu’un enfant peut être diabétique, surtout lorsque ses parents ne le sont pas. Voilà pourquoi il faut prêter une attention particulière aux premiers signes de la maladie. Le petit boit anormalement ? Il se remet à faire pipi au lit ? Il est souvent fatigué ? Il perd du poids même s’il a bon appétit ? Ces symptômes sont révélateurs et doivent être considérés en urgence. En effet, plus de 30% des enfants hospitalisés pour diabète souffrent déjà d’acidocétose, une complication grave de la maladie due à un diagnostic trop tardif.

 

Le rôle des parents : surveiller taux de glycémie

Un enfant diabétique n’est pas autonome dans la gestion de sa maladie. Tant qu’il n’a pas acquis suffisamment de maturité pour se prendre en charge, c’est à ses parents de veiller pour lui au respect de règles strictes au quotidien, à commencer par celui des horaires des repas pour éviter les phases d’hypoglycémie. Côté alimentation, il n’est pas question de bannir les sucreries mais de les limiter au maximum. Si les boissons sucrées doivent être remplacées par de l’eau, les fruits sont à privilégier pour le dessert. Importante aussi, la consommation d’un féculent à chaque repas pour assurer la présence de sucres lents tout au long de la journée. Autre mission qui incombe aux parents : surveiller au moins trois fois par jour le taux de glycémie et administrer les piqûres d’insuline selon les indications médicales.

 À lire aussi : Diabète : une maladie chronique qui se soigne !

 

Conseils de Pharmacien : Le diabète de type 2 peut être évité

Conseils de Pharmacien : Le diabète de type 2 peut être évité

Longtemps surnommé le diabète « de la maturité », le diabète de type 2 n’est plus l’apanage des adultes en surpoids. Liée à l’obésité, la maladie n’épargne pas les enfants et les adolescents en surcharge pondérale. Sans symptôme révélateur donc malheureusement indétectable sans bilan sanguin ciblé, le diabète de type 2 non soigné chez un jeune a des conséquences vasculaires graves à l’âge adulte. Il est donc recommandé de faire tester un enfant en surpoids car il suffit de surveiller son alimentation pour enrayer la maladie.

 À lire aussi : Diabète de type 2 : L’épidémie silencieuse
Diabète chez l’enfant : pas de panique !

Diabète chez l’enfant : pas de panique !

Le diagnostic de diabète fait toujours peur, aux parents comme aux enfants atteints. La maladie est certes à prendre au sérieux… Mais elle se soigne bien grâce aux progrès réalisés dans la surveillance de la glycémie comme dans les modalités du traitement par insuline. De nos jours, un enfant diabétique peut manger «à la carte» et mener une vie normale, rappelle le Pr Daniel Rigaud, qui a travaillé quinze ans dans un service de diabétologie. La lecture de son ouvrage* permet aux parents de comprendre l’affection et de mieux aider. Et donne aux enfants ou ados diabétiques des clés pour surmonter l’angoisse et prendre leur maladie comme leur destin en main.

100 IDÉES POUR ACCOMPAGNER VOTRE ENFANT DIABÉTIQUE. DES RÈGLES SIMPLES POUR UNE QUALITÉ DE VIE OPTIMALE

*100 IDÉES POUR ACCOMPAGNER VOTRE ENFANT DIABÉTIQUE. DES RÈGLES SIMPLES POUR UNE QUALITÉ DE VIE OPTIMALE par le Pr Daniel Rigaud, éd. Tom Pousse, 286 p., 16,50 €, 2016

Véronique Aïache

Le choix de la rédac

Faire la cuisine avec ses enfants : la bonne idée (et le bon livre qui va avec)

Les bons aliments

White Box Icon
7 plantes + 2 bourgeons = détox

Compléments alimentaires

7 plantes + 2 bourgeons = détox

Nettoyage intérieur !

Des salades qui nous font du bien

Les bons aliments

Variations sur les salades

Un livre de recettes exceptionnel

70 recettes aussi gonflées en antioxydants que savoureuses

Les bons aliments

70 recettes aussi gonflées en antioxydants que savoureuses

On vous livre ici 2 recettes parfaites !