MEDTRONIC PARLONS DIABÈTE
FECONDITE

Déterminer sa période de fécondité

01 février 2018
« Quel est l’intérêt des tests d’ovulation ? », Yolande, 34 ans

 

Quand une grossesse désirée par un couple se fait attendre, les « problèmes » peuvent concerner l’un ou l’autre des partenaires. Lorsqu’elle est d’origine féminine, l’infertilité peut être due à une anomalie des voies génitales concernant l’endomètre, la glaire cervicale ou la perméabilité des trompes. Ou à des causes mécaniques : le quart des stérilités sont dues à l’obstruction des trompes, suite à des infections ou en raison d’adhérences (les deux côtés de la paroi des trompes s’accolent). Enfin, la fertilité peut connaître des fluctuations en fonction de l’hygiène de vie (tabac, alcool, surpoids ou insuffisance pondérale) et de l’environnement (stress, pollution).

 À lire aussi : Les 10 ennemis de la fertilité du couple

 

Si un bilan n’a rien trouvé d’anormal ni chez l’un ni chez l’autre, un test d’ovulation peut être utilisé pour maximiser les chances de conception.

Cibler le pic ovulatoire

Les tests d’ovulation n’améliorent pas la fécondité mais annoncent le pic ovulatoire en détectant (dans l’urine) l’hormone lutéinisante (LH) produite tout au long du cycle menstruel mais qui augmente 24 à 38 heures avant l’ovulation. Ils permettent ainsi de connaître la période à laquelle la femme est la plus fertile, et optimisent les chances d’un couple pour avoir un enfant. Lorsqu’un test est positif, il est recommandé d’avoir des rapports sexuels dès que possible. Pour des résultats plus fiables, les tests (Blue-test, Clearblue, Predictor) doivent être réalisés pendant trois jours en moyenne, à la même heure chaque matin.

 À lire aussi : Stimulez votre fertilité

 

Zoom : Comment fonctionne le cycle féminin ?

Zoom : Comment fonctionne le cycle féminin ?

Le cycle menstruel de la femme dure en moyenne 28 jours (même si une longueur normale peut varier de 23 à 35 jours). On peut le séparer en trois temps : la phase pré-ovulatoire ou phase folliculaire, le pic d’ovulation, puis la phase post-ovulatoire ou phase lutéale.

Pour identifier le début du cycle, c’est facile, il s’agit du premier jour de règles qui elles, peuvent durer une semaine. Encore une fois, cela varie d’une femme à l’autre.

Pour connaître son pic d’ovulation, c’est plus subtil mais chaque femme peut l’identifier selon la durée de son cycle : il faut savoir qu‘il s’écoule quasiment toujours 14 jours entre le pic d’ovulation et le début du cycle suivant. Donc si votre cycle dure par exemple 32 jours, votre pic sera plutôt autour du 18ème jour de votre cycle (32-14). Donc que le cycle soit plus long ou plus court qu’un cycle moyen de 28 jours, c’est la durée précédant l’ovulation (phase pré ovulatoire ou folliculaire) qui est modifiée. Conséquence : si vous avez un cycle très court, l’ovulation peut avoir lieu au moment même des règles.

 À lire aussi : À la découverte du sexe féminin

 

Christine Nicolet

Le choix de la rédac

En toute clarté

Visage

En toute clarté

À vous le teint frais et lumineux !

Vous pouvez enfin respirer !

Petits maux

Vous pouvez enfin respirer !

À vous de choisir

Les règles abondantes et douloureuses

Gynécologie

Les règles abondantes et douloureuses

Faciliter le dialogue entre patientes et gynécologues

Le jour et la nuit

Stress

Le jour et la nuit

Une journée sereine et une nuit reposante

ORLIMAN DOS