Des légumes au menu !

Des légumes au menu !

03 novembre 2020
Si le chat n’est pas fait pour être végétarien, rien n’empêche d’inclure des légumes dans sa ration quotidienne, pour soigner sa ligne et sa santé.

 

La silhouette des chats de compagnie est souvent beaucoup plus arrondie qu’elle ne devrait ! Stérilisation, alimentation à volonté, pas assez d’exercice : tous ces facteurs facilitent la prise de poids. Heureusement, il est possible d’alléger un peu leur régime tout en leur faisant plaisir.

Non au végétarisme !

Non au végétarisme !

Carnivores, les chats sont très dépendants de certains nutriments présents uniquement dans les ingrédients d’origine animale : la taurine, l’acide arachidonique, la vitamine A, etc. Vouloir les nourrir exclusivement avec des ingrédients végétaux les expose donc à des carences graves, d’autant plus que les aliments végétariens commercialisés pour les chats présentent parfois des déficits importants en nutriments qui leur sont indispensables.

 

Des bienfaits multiples

Les légumes contiennent beaucoup d’eau et absorber de l’eau favorise la santé urinaire du chat. Ainsi, son urine est plus diluée et le risque de formation de calculs urinaires diminue. Les légumes apportent aussi moins d’énergie que les aliments riches en graisses et en protéines, ce qui est une bonne chose pour les chats qui ont tendance à grossir : à volume égal, le chat reçoit moins de calories ! La densité énergétique des matières grasses est de 900 kcal, celle des produits d’origine animale de 500 kcal environ, alors que celle des légumes (rapportée à 100 g de matière sèche) tourne autour de 280 kcal. Riches en fibres, les légumes ont aussi un effet rassasiant : votre chat aura donc moins tendance à vider rapidement son bol de croquettes après avoir avalé une ration de courgettes !

 

Les bons légumes…

Selon les cas, les chats peuvent apprécier les carottes, les haricots verts, les concombres, les petits pois, les citrouilles, etc., mais les courgettes figurent, à l’unanimité, en haut du palmarès des légumes qu’ils préfèrent ! Elles ont par ailleurs une valeur calorique très faible et ne contiennent pas d’acide oxalique, qui entre dans la composition de formation de certains calculs urinaires.

Quels que soient les légumes que vous choisirez de donner à votre chat, vous devrez les laver, les peler et retirer les graines (présentes notamment dans les courges), puis les cuire avant distribution. Pour obliger l’animal à mâcher (c’est bon pour ses dents !), ne les mixez pas. Coupez-les plutôt en très petits dés de 5 mm environ de côté, soit à peu près la taille d’une croquette pour chat.

Pour les courgettes, une vétérinaire nutritionniste* conseille la méthode suivante : mettez des petits morceaux dans les alvéoles d’un bac à glaçons, remplissez-le d’eau et placez-le au congélateur. Au moment de nourrir votre chat, passez le « glaçon de courgette » au four à micro-ondes 1 minute pour faire cuire les courgettes. Servez la préparation lorsqu’elle a refroidi. Si l’animal ne finit pas, jetez ce qui reste.

Le juste équilibre

Le juste équilibre

Si vous composez une ration maison pour votre chat, elle doit contenir au moins cinq ingrédients : une source de protéines animales (viande ou poisson), une source d’acides gras essentiels (huile végétale), une source de fibres (légumes), une source d’énergie facilement assimilable (riz ou pommes de terre) et un complément minéral et vitaminé, indispensable à l’équilibre du régime.

 

… et les moins bons

Les oignons contiennent des composés soufrés qui peuvent détruire l’hémoglobine et la membrane des globules rouges du chat. Que les oignons soient crus, cuits ou déshydratés, cela ne change rien ; leur consommation entraîne un risque d’anémie. Toutes les plantes de la même famille utilisées dans l’alimentation humaine (ail et ciboulette, par exemple) présentent le même danger et doivent être absolument proscrites de l’alimentation d’un chat. Il en va de même pour les poireaux. Les légumes qui contiennent beaucoup d’acide oxalique sont à éviter également car ce sel minéral favorise la formation de cristaux urinaires d’oxalate de calcium. La rhubarbe, l’oseille, les épinards, les betteraves et les choux sont donc contre-indiqués pour les chats.

 

Quelles quantités distribuer ?

Si vous pouvez habituer un chaton à goûter de temps en temps à ces ingrédients, ce sont surtout les chats adultes qui tireront profit d’un « verdissement » de leur ration. Que votre chat consomme des croquettes, des aliments en conserve ou une ration ménagère, il est intéressant d’inclure une part de légumes à son alimentation. Afin qu’il reçoive bien l’ensemble des nutriments indispensables chaque jour, demandez l’avis d’un vétérinaire pour établir la « recette » idéale qui conviendra à votre petit compagnon.

En règle générale, fixez-vous comme objectif d’atteindre au moins 30 g de légumes par jour pour un chat adulte. Certains chats particulièrement gourmands sont cependant capables de consommer entre 100 et 150 g de courgettes par jour ! Il faut bien sûr procéder très progressivement : commencez par distribuer quelques dés de légumes, puis augmentez progressivement les quantités données quotidiennement pour ne pas perturber sa flore intestinale et son transit. Chaque chat ne réagira pas de la même façon : si certains adoptent très rapidement ces nouveaux aliments, d’autres sont réticents et prendront leur temps avant d’accepter d’y goûter. Ne vous découragez pas et persistez !

*Dr Géraldine Blanchard : blog.cuisine-a-crocs.com/des-courgettes-pour-le-chat

Le choix de la rédac

Du baume au corps

Corps

Du baume au corps

Riche en plantes médicinales bio

Chacun ses goûts !

Les bons aliments

Chacun ses goûts !

A vous de choisir !

Les chats aussi nous soignent

Chat

Les chats aussi nous soignent

Une encyclopédie dédiée aux petits félins et à leurs pouvoirs

Solutions d’hiver

Petits maux

Solutions d’hiver

Azéol pour lutter contre les maux de la sphère ORL