Des insectes dans sa gamelle

Des insectes dans sa gamelle

18 mars 2022
Plusieurs marques d’aliments pour chiens proposent aujourd’hui des produits fabriqués à base d’insectes. Cette nouvelle source de protéines peut surprendre mais présente des avantages.

 

Faciles à produire et « écologiques »

Pour trouver des solutions de remplacement, plusieurs fabricants de petfood (dont de grandes sociétés internationales) proposent maintenant des aliments pour chiens dont les principales sources de protéines sont des vers de farine (Tenebrio molitor) ou des larves de mouches (Hermetia illucens).

L’élevage de ces insectes nécessite peu de place et consomme beaucoup moins d’eau et d’énergie que celui des gros animaux.

La production exerce un très faible impact sur l’environnement. Les larves d’insectes peuvent en effet être nourries à partir de sous-produits agricoles locaux – exit le transport de matières premières sur de grandes distances, comme c’est le cas avec le soja, principalement importé d’Amérique du Nord et du Sud. La pollution liée aux engrais et aux pesticides utilisés pour produire l’alimentation des animaux de ferme en est aussi drastiquement réduite.

Autre élément contribuant à faire baisser l’empreinte carbone du petfood : l’élevage d’insectes rejette 99 % de gaz à effet de serre en moins que l’élevage bovin !

 À lire aussi : Chiens : des repas bien rythmés !

 

Substituts aux farines de poissons

Depuis 2017, la réglementation européenne autorise l’utilisation de protéines d’insectes dans l’alimentation animale et c’est en aquaculture que cette possibilité est aujourd’hui la plus valorisée. Pour élever des poissons carnivores, il faut en effet d’énormes quantités de farines de poissons. Est-ce bien raisonnable de chaluter des millions de tonnes d’anchois par an pour produire des farines qui finiront dans des croquettes pour chiens ? Substituer les farines de poissons par des farines d’insectes est donc un moyen d’éviter la surpêche des petits poissons et l’appauvrissement des populations habituées à les consommer.

 À lire aussi : Chien senior, comment faut-il le nourrir ?

 

Millénaire entomophagie

Millénaire entomophagie

En Occident, l’idée de manger des insectes provoque parfois peur et dégoût. Pourtant, l’entomophagie a toujours été pratiquée par l’Homme… Et, actuellement, plus de 1900 espèces d’insectes font partie de l’alimentation d’au moins deux milliards de personnes dans le monde, surtout en Asie du Sud-Est, en Afrique et en Amérique latine.

 

Des protéines de qualité

Pour formuler leurs produits, les fabricants raisonnent en nutriments et non en « ingrédients ». La mention « riche en bœuf » cherche certes à séduire l’acheteur mais l’important c’est que le chien consomme tous les acides aminés dont il a besoin en quantité suffisante. Avec les aliments à base de vers de farine ou de larves de mouche, pas de crainte à avoir : leur taux de protéines atteint de 60 à 70 % et leur composition couvre tous les besoins des chiens en acides aminés indispensables.

En outre, les insectes participent à l’appétence des aliments pour chiens. Ils figurent d’ailleurs régulièrement au menu des canidés sauvages. Ces derniers savent d’instinct que ces petites proies sont nutritionnellement intéressantes.

Enfin, ces nouvelles sources de protéines que représentent les insectes peuvent remplacer les autres sources de protéines animales (bœuf, volaille, œufs, produits laitiers, etc.) dans le régime des chiens sujets aux allergies alimentaires.

 À lire aussi : Obésité chez le chien : des causes multiples

 

À savoir

À savoir

Contrairement à ce que certains aimeraient croire, les chiens ne sont pas faits pour être végétariens. Remplacer les protéines animales par des protéines végétales dans l’alimentation des chiens n’est donc pas une bonne solution.

 

Un marché « durable » ?

Les pays les plus avancés dans le développement de l’utilisation des insectes pour l’alimentation animale sont la France et les Pays-Bas. Des enquêtes indiquent que les propriétaires de chiens sont prêts, sous réserve d’un étiquetage clair (et rassurant), à nourrir leurs animaux avec des protéines issues d’insectes. Les aliments pour chiens à base d’insectes ont certainement un bel avenir devant eux. Parions que cette tendance va être durable puisqu’elle s’inscrit aussi dans le paysage de l’alimentation humaine occidentale. L’Union européenne a en effet récemment autorisé l’utilisation des insectes dans des aliments commercialisés pour l’Homme.

*www.facco.fr/aliments-pour-animaux (chiffres 2019)

Le choix de la rédac

Du baume au corps

Corps

Du baume au corps

Riche en plantes médicinales bio

Chacun ses goûts !

Les bons aliments

Chacun ses goûts !

A vous de choisir !

Les chats aussi nous soignent

Animaux

Les chats aussi nous soignent

Une encyclopédie dédiée aux petits félins et à leurs pouvoirs

Solutions d’hiver

Petits maux

Solutions d’hiver

Azéol pour lutter contre les maux de la sphère ORL