AIL NOIR
Mélanome : à surveiller de près !

Mélanome : à surveiller de près !

16 mars 2016
Ce cancer gravissime de la peau est principalement dû à l’exposition solaire. Deux consignes en découlent logiquement, se protéger et dépister.

 

On recense 7 000 nouveaux cas par an de mélanome malin. Il est donc rare, mais grave. La mode du bronzage en France explique qu’en 20 ans le nombre de nouveaux cas a été multiplié par trois et la mortalité par deux.

 

 

 

Facteurs de risque du cancer de la peau

À savoir

À savoir

Depuis février 2012, une fois par an, la Sécurité sociale prend en charge une consultation de dépistage directe chez un dermatologue, sans passer par la case généraliste.
Une exposition excessive au soleil et aux dispositifs de bronzage artificiel est en cause dans 70 % des cas. Il faut aussi tenir compte du nombre de grains de beauté : plus il est élevé, plus le risque augmente et plus il faut se protéger. Le type de peau est déterminant, pour les peaux claires, rousses ou blondes, le risque est beaucoup plus élevé. Enfin, il existe une prédisposition familiale, dans 5 à 10 % des cas.

 

Protection avancée contre les UV

Le vêtement protège des UV et des radiations visibles, il doit avoir un tissage serré et une couleur sombre et s’accompagner d’un chapeau à larges bords et de lunettes de soleil pour protéger visage, yeux, nuque et cou. La crème solaire n’est efficace qu’avec un indice de protection adapté et surtout si elle est régulièrement appliquée.

Il faut éviter le créneau 11 h-16 h, se couvrir, remettre de la crème solaire après chaque bain et toutes les heures, éviter produits parfumés et médicaments photosensibilisants (risque de coup de soleil géant), ne jamais exposer au soleil les nourrissons de moins d’un an, protéger enfants et adolescents (T-shirt, chapeau, lunettes), sans oublier la journée de dépistage en mai* et la consultation annuelle remboursée. Conseils simples, pourtant trop souvent négligés.

*Liste des centres disponibles chaque année sur http://www.syndicatdermatos.org/

 

Méthode ABCDE

Elle permet de surveiller soi-même ses grains de beauté.

  • A pour asymétrie, un grain de beauté qui perd sa forme ronde est suspect.
  • B pour bords, attention aux bords dentelés ou irréguliers.
  • C pour couleur, se méfier des changements de couleur ou de la coexistence de plusieurs couleurs.
  • D pour diamètre, une taille supérieure à 8 mm est à surveiller.
  • E pour évolution, un grain de beauté qui apparaît, grandit ou change doit motiver une consultation.

Toute modification de taille, de couleur, de forme, tout saignement, toute modification de sensibilité, enfin tout nouveau grain de beauté ou nouvelle tâche suspecte imposent un avis dermatologique rapide.

Dr Daniel Le Courtois

Le choix de la rédac

Adieu imperfections !

Dermatologie

Adieu imperfections !

La gamme Eucérin

ARKOPHARMA

Compléments alimentaires

Parce qu’une peau préparée est une peau mieux protégée

Nourrissez votre peau de l’intérieur…

Comment se débarrasser des pellicules

Dermatologie

Comment se débarrasser des pellicules

Pour avoir un cuir chevelu en bonne santé

On mange quoi ce soir ? Spécial kids

Les bons aliments

White Box Icon