CYSTALIA
cure thermale allergies

Une cure thermale pour respirer !

23 décembre 2017
Pour combattre les infections et les allergies, rien de tel qu’une cure dans une station thermale bénéficiant de conditions climatiques idéales, sans pollution ni allergènes.

 

Adultes ou enfants, toutes les personnes atteintes d’infections « à répétition » – bronchites, angines, otites, sinusites… – sont soulagées par une cure thermale à orientation « voies respiratoires ». Le bénéfice d’un séjour thermal s’étend aux pathologies chroniques telles que l’asthme, la BPCO ou les allergies respiratoires. La cure vient en complément d’un traitement de fond et peut être recommandée pour la préparation à une chirurgie ORL et aux soins postopératoires. De bons résultats sont aussi obtenus dans le sevrage tabagique.

 À lire aussi : DOSSIER Les bienfaits des cures thermales

 

Apaiser les voies respiratoires

Généralement situées en altitude, les stations thermales permettent de respirer un air contenant moins d’allergènes, sans pollution industrielle mais aussi de stimuler et de renforcer le système immunitaire. Les eaux thermales des stations agréées « voies respiratoires » sont pour la plupart sulfurées et elles possèdent des vertus désinfectantes, antiallergiques et immunostimulantes sur la muqueuse respiratoire. Les soins améliorent la perméabilité nasale, la ventilation des voies aériennes et nettoient en profondeur les muqueuses des voies respiratoires. Ils permettent de fluidifier le mucus, d’apaiser l’inflammation et ainsi de limiter la prise de médicaments. La fréquence et l’intensité des crises sont réduites. Toutefois, cette amélioration est le plus souvent progressive et les cures doivent en général être répétées dans les trois premières années. Si la pathologie est prise en charge dès le plus jeune âge, les chances de guérison sont accrues.

 

Le traitement thermal

Le traitement thermal est principalement basé sur l’aérosolthérapie, les inhalations froides ou chaudes, les gargarismes, l’irrigation nasale, les pulvérisations nasales et les douches pharyngées, le lavage des sinus et la rééducation respiratoire. Les soins locaux sont complétés par un volet pédagogique qui est l’occasion de mieux comprendre la maladie et d’acquérir les gestes nécessaires à sa bonne gestion – par exemple, l’apprentissage du mouchage ou le lavage du nez.

La cure thermale est aussi l’occasion d’une éducation thérapeutique. Ainsi, à La Bourboule, par exemple, l’école de l’Asthme propose aux curistes des conférences et des ateliers pour approfondir leurs connaissances sur la maladie et ses facteurs de risque. La prévention et la gestion d’une crise d’asthme figurent également au programme.

Prescrite par le médecin généraliste ou par un spécialiste ORL, la cure thermale « Voies respiratoires » comprend 6 soins quotidiens pendant 18 jours (3 semaines).

Les principales stations : Aix-les-Bains, Allevard, Amélie-les Bains, Argelès-Gazost, Bourbonne-les-Bains, La Bourboule, Cambo-les-Bains, Cauterets, Challes-les-Eaux, Gréoux-les-Bains, Jonzac, Luchon, Molitg-les-Bains, Le Mont-Dore, Saint-Amand-les-Eaux, Saint-Honoré-les-Bains… Plusieurs d’entre elles offrent la possibilité d’accueillir les enfants en maisons d’enfants ou chez une assistante maternelle lorsque les parents ne peuvent pas les accompagner ou rester avec eux pendant la totalité du séjour.

 À lire aussi : Les cures thermales pour être en forme

 

Témoignage : nous savons mieux gérer l’asthme de notre enfant

Témoignage : nous savons mieux gérer l’asthme de notre enfant

Julien, mon fils de 8 ans, est asthmatique. Il suit une cure thermale annuelle depuis maintenant trois ans. Avant, chaque année, il faisait trois ou quatre grosses crises d’asthme qui se terminaient aux urgences. Aujourd’hui, nous n’avons plus besoin d’aller à l’hôpital. L’année dernière, par exemple, il n’a fait qu’une crise et nous avons réussi à la gérer. Il a aussi réduit ses prises de médicaments. Aux thermes, nous avons nos habitudes et nous nous sentons un peu en famille maintenant.

Corinne, 36 ans

Christine Fallet

Le choix de la rédac

L’année des méduses ?

Autres

L’année des méduses ?

Anti-piqûres et protection solaire

Ostéo-gym, un guide visuel qui nous apprend à adopter les bonnes postures

Maux de dos

Des jambes légères 24 h / 24

Circulation sanguine

Des jambes légères 24 h / 24

Du frais et encore du frais

L’huile de coco : l’huile végétale multi usage de l’été

Corps