Tous Crétois, pour le plaisir et la santé !

Tous Crétois, pour le plaisir et la santé !

30 octobre 2020

Contrairement à certains régimes en vogue, le crétois (ou méditerranéen) n’exclut aucun aliment. N’engendrant aucune frustration, il s’avère facile à suivre. En plus, il a de nombreux effets bénéfiques sur l’organisme.

 

Adopter le régime méditerranéen, aussi appelé régime crétois, c’est avant tout prendre soin de son cœur et avoir le désir de se nourrir plus sainement et de façon équilibrée. Mais cette cuisine ensoleillée n’exclut pas la convivialité et la variété des menus. Invitée d’honneur en assaisonnement ou en cuisson : l’huile d’olive, fruitée et douce au bon goût d’amande ou, plus amère, évoquant les sous-bois et les champignons. Avec ses acides gras mono-insaturés (oméga 9), elle contribue à faire baisser le cholestérol, surtout le mauvais (LDL).

 À lire aussi : Les omégas 3, 6 et 9

 

Le végétal est primordial

Les végétaux sont inscrits à tous les menus et accompagnent tous les plats. Les légumes se consomment de préférence crus et de saison pour bénéficier au maximum des propriétés des vitamines antioxydantes, des sels minéraux et des fibres. Les légumineuses et les céréales complètes permettent de varier les repas en apportant des protéines d’origine végétale et des fibres rassasiantes. Une consommation quotidienne de fruits à coque et oléagineux est recommandée : n’ayez pas peur de leur teneur en acides gras ! – ceux-ci sont insaturés et donc bénéfiques. Croquer chaque jour une poignée de noix ou d’amandes apporte des fibres, des vitamines et des minéraux sans compromettre l’équilibre calorique. En dessert, rien de mieux qu’un fruit frais – les pâtisseries et autres gourmandises au sucre raffiné sont réservées pour les « grandes occasions ».

 

Les produits animaux avec modération

Sans être strict, le régime crétois limite la viande rouge à quelques portions par mois et lui préfère les œufs ou les viandes blanches, sans en abuser. Méditerranée oblige, les bons poissons riches en oméga 3 polyinsaturés sont les bienvenus à table plusieurs fois par semaine. Quant aux charcuteries et certains produits laitiers, il faut être raisonnable et les écarter des menus. Le beurre, la crème, le lait entier et la plupart des fromages, trop riches en acides gras saturés, sont remplacés par le fromage blanc ou les yaourts. De petits « écarts » sont toutefois permis.

 À lire aussi : Mets de l’huile (d’olive) !

 

Une cuisine légère et facile

Qualifié de cuisine des vacances, le régime crétois n’exige pas de passer des heures à cuisiner, même si les produits transformés ou tout prêts ne figurent pas au programme. Rien de plus simple que de composer une bonne salade en mélangeant des légumes et un oignon doux émincés ou des fruits frais, un peu de noix, du fromage frais… On assaisonne d’un filet d’huile d’olive ou de colza, un trait de vinaigre ou de jus de citron, un soupçon de sel… Les poissons, relevés d’herbes aromatiques (thym, basilic, persil, laurier…), d’ail et d’oignon, peuvent se préparer au court-bouillon ou en papillote. Autre bonne nouvelle, le vin n’est pas interdit, rouge de préférence, à raison d’un verre quotidien…

 À lire aussi : 5 fruits et légumes par jour

 

Une petite sieste pour compléter agréablement ce repas méditerranéen ? À faire suivre d’un peu d’activité physique – elle fait partie intégrante de l’art de vivre à la crétoise et contribue à ses vertus sur la santé cardiovasculaire.

Christelle Piat

Le choix de la rédac

Twist and shine

Corps

Twist and shine

100 % paillettes

L’ostéopathie au féminin

Autres

L’ostéopathie au féminin

Si j’avais su !

La cure de bonne humeur

Compléments alimentaires

La cure de bonne humeur

Un allié de la bonne humeur

Le poids du microbiote

Transit et digestion

Le poids du microbiote

Comment le microbiote intestinal influe sur le poids ?