Contracture, crampe ou courbature ?

Contracture, crampe ou courbature ?

28 mai 2021
« Contracture, crampe, courbature : comment s’y retrouver ? », Gabriel, 39 ans.

 

Nos muscles sont composés d’un ensemble de fibres qui peuvent souffrir de contracture ou au contraire d’élongation et de rupture. Mais il est parfois difficile d’identifier l’origine et la nature de la lésion douloureuse.

•La contracture musculaire correspond à une raideur involontaire ressentie suite à un surmenage important d’un muscle ou après un mouvement inhabituel (lumbago, torticolis). La crampe qui réveille la nuit ou survient en plein effort est une contracture qui cède en quelques minutes en étirant le muscle de façon passive.

•Les courbatures se traduisent par une douleur musculaire dans un ou plusieurs membres. Elles apparaissent lors d’un état de fatigue dû à un effort prolongé ou intense. On ne les sent pas venir, c’est bien après l’effort qu’elles se manifestent, souvent même au réveil après une bonne nuit de repos. Les causes ? Un muscle mal préparé, mal nourri ou mal oxygéné avant et pendant l’effort, ou une accumulation de toxines.

 À lire aussi : Articulations : une assiette aux petits soins

 

 

Du chaud ou du froid ?

Le premier réflexe est d’agir localement sur la douleur – mais faut-il appliquer du chaud ou du froid sur des muscles endoloris et tendus ? La chaleur est la bonne solution : elle diminue la raideur musculaire et soulage les douleurs dues à un excès d’activité physique comme celles liées à l’arthrose ou aux changements de température. Son action s’explique en partie par la vasodilatation des vaisseaux sanguins qui favorise la circulation sanguine, et donc le transport de l’oxygène et des éléments nutritifs vers les cellules musculaires, mais aussi l’élimination des toxines. On peut utiliser des poches de thermothérapie, réutilisables en chaud comme en froid, ou des patchs chauffants. Autre solution (non exclusive) : relaxer la musculature en prenant des bains chauds.

 À lire aussi : 5 bonnes raisons de se mettre au running

 

 

Des baumes à effet révulsif

À condition d’être bien appliqués, les soins locaux présentent également un intérêt. Si les courbatures sont douloureuses et handicapantes, il est préférable de confier ses muscles aux massages experts d’un kiné. Les crèmes antalgiques et la plupart des baumes réputés chauffants sont des produits à base d’huiles essentielles, de camphre, de menthol… Ils sont destinés à favoriser l’échauffement du muscle en activant la circulation sanguine et en assouplissant les tendons. Leur durée d’action étant limitée, il faut les appliquer en général deux fois par jour.

 À lire aussi : Nos conseils pour prévenir et soulager les courbatures

 

Christine Nicolet

Le choix de la rédac

100 % naturelle

Corps

100 % naturelle

Des actions multiples

Le long silence

Femmes enceintes

Le long silence

« On ne dit rien avant la première échographie »

L’argile fait face

Visage

L’argile fait face

Douceur et hydratation

Doux brin de toilette intime

Corps

Doux brin de toilette intime

3 soins spécifiques