Contraception : le déclin de la pilule ?

Contraception : le déclin de la pilule ?

10 juin 2022
Même si la pilule reste le contraceptif le plus courant chez les 15-24 ans, force est d’admettre que son crédit commence à battre de l’aile. À son sujet, la jeune génération émet quelques réserves et réclame d’être mieux informée, comme en témoigne la récente étude ECLAT*. 

 

En matière de contraception, les générations de femmes se suivent mais ne se ressemblent pas forcément. Après s’être imposée dans le quotidien de nos ainées comme l’accès au choix de tomber enceinte ou non, la pilule suscite quelques réserves aujourd’hui. En effet, un panel de 700 jeunes femmes de 15 à 24 ans interrogées à l’occasion de l’enquête ECLAT a permis de mettre en lumière que seules 43 % des jeunes femmes de 20 à 24 ans contre 53 % en 2016 (et 34 % en 2022 versus 44 % des 15-19 ans) l’utilisent, que ce soit à des fins contraceptives et/ou de confort, type diminution des douleurs menstruelles (38 %), régulation des cycles (38 %) ou solution anti-acnéique (21 %). Cette baisse s’explique par plusieurs réticences exprimées. À commencer par celles qui relèvent d’idées reçues – la pilule fait grossir ; elle rend infertile… Viennent ensuite, les contraintes qu’elle impose – la prise quotidienne et la peur d’oublier –, suivies des craintes liées aux hormones que ce contraceptif contient. Résultat, même si la pilule demeure en tête des contraceptifs utilisés (devant le stérilet, le préservatif, l’anneau vaginal et le patch) et reste appréciée par celles qui l’utilisent, son désintérêt actuel n’est pas sans conséquence. Car par manque d’informations ou manque d’intérêt à propos des supposés effets secondaires de la pilule comme des autres modes de contraceptions, un tiers des jeunes femmes préfère s’abstenir et opte pour des rapports sexuels sans aucune protection.

Plus d’infos réclamées

Si les sources d’informations sur les différents modes de contraception existent : milieu scolaire, mamans, ami(e)s, sites internet, réseaux sociaux, professionnels de santé, etc., les jeunes femmes interrogées en réclament davantage de la part des médias, d’outils digitaux ou du corps médical. Les principales interrogations portent en effet sur les bénéfices/risques des contraceptifs ainsi que sur leur niveau d’efficacité et sur la véracité des informations. En attendant que leurs vœux soient exhaussés, bon nombre de réponses peuvent être apportées grâce au numéro vert national « Sexualité, Contraception IVG » (0800 08 11 11).

*Étude ECLAT (État des lieux et des connaissances de la Contraception Liés Aux nouvelles Tendances) réalisée par BVA pour Solutions et le laboratoire Effik en février 2022

Véronique Aïache

Le choix de la rédac

Du baume au corps

Corps

Du baume au corps

Riche en plantes médicinales bio

Chacun ses goûts !

Les bons aliments

Chacun ses goûts !

A vous de choisir !

Les chats aussi nous soignent

Chat

Les chats aussi nous soignent

Une encyclopédie dédiée aux petits félins et à leurs pouvoirs

Solutions d’hiver

Petits maux

Solutions d’hiver

Azéol pour lutter contre les maux de la sphère ORL