CYSTALIA
Le millepertuis, un antidépresseur naturel

Le millepertuis, un antidépresseur naturel

07 mars 2016

Depuis quelques mois, je manque d’énergie, je déprime et je dors mal. Puis-je prendre du millepertuis plutôt qu’un antidépresseur?

 

Les manifestations dépressives légères à transitoires constituent une vraie souffrance pour 11% des hommes et 18% des femmes en France. Chez ces dernières, les bouleversements hormonaux peuvent conduire à un état de mal-être et de déprime qui regroupe irritabilité, nervosité, tristesse, baisse d’énergie, troubles du sommeil… Alors dépression ou déprime ? Ces symptômes dépressifs ne correspondent pas aux critères de la dépression caractérisée, et les autorités de santé recommandent de ne pas les traiter par des antidépresseurs. Pourtant, ces troubles affectent la qualité de vie et leur absence de prise en charge peut favoriser la survenue d’un épisode dépressif majeur.

Solution naturelle

Le millepertuis est une alternative thérapeutique dont l’efficacité a été démontrée, ne présentant pas les inconvénients des antidépresseurs en termes de tolérance, de suivi et de sevrage. Cette plante est traditionnellement utilisée dans le traitement à court terme des symptômes dépressifs légers, et son mécanisme d’action est validé et reconnu. Elle agit en normalisant les neuromédiateurs impliqués dans les états de déprime et la régulation de l’humeur, et elle provoque un effet à la fois apaisant et stimulant. Le millepertuis permet de lutter contre les dépressions réactionnelles, saisonnières, celles liées à un surmenage ou à un sevrage (alcool, tabac) : son indication est très appropriée à la ménopause. Il ne provoque pas d’accoutumance et il est compatible avec une vie active. Plusieurs spécialités en pharmacie bénéficient du statut de médicament (AMM).

Délivrance sous surveillance

Les effets du millepertuis doivent se manifester en quatre semaines. Si aucune amélioration n’est constatée, un avis médical est indispensable pour ne pas risquer de passer à côté d’une dépression vraie. Les médicaments à base de millepertuis sont disponibles en automédication. Cependant vous devez impérativement demander conseils à votre pharmacien avant leur administration car ils sont à l’origine de nombreuses inter­actions médicamenteuses qui concernent notamment les anticoagulants oraux, les anticonvulsivants, les contraceptifs oraux, les antirétroviraux, les immuno­dépresseurs.

Odile, 31 ans

Le choix de la rédac

Ostéo-gym, un guide visuel qui nous apprend à adopter les bonnes postures

Maux de dos

Des jambes légères 24 h / 24

Circulation sanguine

Des jambes légères 24 h / 24

Du frais et encore du frais

L’huile de coco : l’huile végétale multi usage de l’été

Corps

On en parle de mon périnée ?

Gynécologie

Mesdames, pensez périnée !

Un livre vous propose de le rencontrer pour mieux l’apprivoiser.