Connaître et soigner les verrues

Connaître et soigner les verrues

08 octobre 2021
« Comment se forment les verrues ? Sont-elles contagieuses ? Faut-il les enlever ou les traiter ? » Rebecca, 45 ans.

 

Les verrues sont dues à un virus de la famille papillomavirus. En fonction du type de virus et de la localisation, on distingue les verrues vulgaires (les plus répandues) au niveau des régions soumises aux traumatismes (coude, doigts, genou, visage) ; les verrues plantaires (souvent très douloureuses) situées sous la plante du pied ; les verrues en mosaïque constituées de plaques formées de multiples verrues plantaires ; les verrues planes siégeant au niveau de la face et le long des cicatrices de grattage.

 À lire aussi : Traiter les pieds secs

 

Des lésions très contagieuses

Personne n’est à l’abri « d’attraper » un jour des verrues quel que soit son niveau d’hygiène. La contamination s’effectue par contact direct ou d’une manière indirecte par des squames infectées, mais personne ne sait exactement comment se transmet ce virus. Les verrues peuvent aussi se transmettre par auto-inoculation. Il est recommandé de ne pas les gratter ni de les faire saigner. Les principaux facteurs de risque sont une ambiance chaude et humide (piscine, vestiaire des douches, tatami de judo), un traumatisme cutané, une fatigue, un stress intense, un eczéma. En moyenne, la période d’incubation est de deux à trois mois, mais certaines verrues peuvent rester à l’état latent durant des années.

 À lire aussi : Mycose de l’ongle

 

Bénignes ou récalcitrantes

Il n’est pas obligatoire de faire enlever les verrues. Tout dépend de l’endroit où elles se trouvent et de la gêne qu’elles occasionnent. Certaines verrues régressent spontanément (30 à 50 % des cas) mais d’autres sont récalcitrantes et récidivantes. L’avis du dermatologue s’impose pour les verrues de taille importante ou mal situées. Celui-ci dispose de plusieurs techniques de traitement (laser, électrocoagulation, cryothérapie à l’azote liquide). Seules les verrues de petite taille situées au niveau des mains et des pieds peuvent être soignées par le patient.

 À lire aussi : Ôter la corne des pieds

 

Patience et persévérance

Le traitement le plus facile est l’application locale de kératolytiques (verrucides). Ceux-ci se présentent sous forme d’emplâtres, de pommades ou de solutions à base d’acides salicylique, acétique et lactique à forte concentration (de 10 à 50 %). Ils agissent en éliminant la lésion après abrasion de la couche cornée. Une fois appliqués sur la verrue sans déborder sur la peau saine (risque de brûlure), ils peuvent être recouverts d’un pansement adhésif. Le traitement peut durer plusieurs semaines voire plusieurs mois. Autre solution, la cryothérapie. Elle peut aussi être réalisée au domicile avec des aérosols diffusant de l’azote liquide vendus en pharmacie. Enfin, il existe des patchs d’appui qui conviennent aux verrues douloureuses situées sous la plante des pieds. Ils facilitent la marche en répartissant les pressions.

Christine Nicolet

Le choix de la rédac

Ma bible de la santé féminine au naturel

Autres

Ma bible de la santé féminine au naturel

Pour prendre soin de sa santé à chaque étape de la vie

Pour tous les corps

Maladies chroniques

Fines douches

Corps

Fines douches

Pour toute la famille

100 % naturelle

Corps

100 % naturelle

Des actions multiples