MA PEAU EST UNE PRISON
Se contrôler, la clef pour dépenser moins ?

Se contrôler, la clef pour dépenser moins ?

16 mars 2016
Périodes de fêtes ou pas, l’addiction au shopping est, pour certaines, une réalité mais pas une fatalité. Y remédier commencer par la décrypter pour mieux y remédier dépenser moins.

 

Comment économiser malgré son addiction?

De toute évidence, un compte en banque n’est pas un puits sans fond. Et pourtant… Cadeaux de Noël, coup de blues, coups de cœur… Toutes les occasions sont bonnes à saisir lorsque l’argent brûle les doigts. Que ce soit pour elle ou pour son entourage, la dépensière compulsive cède à toutes les tentations et dépense plus souvent futile qu’utile. Que cache ce besoin irrépressible d’acheter sans compter ?

Antistress fugace

à défaut de se ruer sur une barre chocolatée à la moindre contrariété, l’acheteuse invétérée choisit de remplir un peu plus sa garde-robe. Et là, le besoin ou les moyens n’ont pas leur mot à dire. Seule la satisfaction, souvent suivie de culpabilité, calme l’angoisse. Qu’importe si le soulagement est éphémère. L’achat procure sur l’instant un plaisir immédiat et satisfaisant.

Besoin d’être aimée

Quand on aime, on ne compte pas. Voilà un autre visage de la shoppeuse victime. Quels que soient ses moyens, elle a besoin d’acheter l’estime d’autrui, de faire plaisir à son entourage, convaincue que ses cadeaux, aux allures de générosité gratuite et spontanée, lui permettront d’être aimée davantage.

Du plaisir à la dépendance

Mesurer son degré de dépendance à l’achat, c’est savoir placer le curseur du plaisir qu’il procure. En effet, est dépendant celui qui thésaurise n’importe quoi, sans besoin aucun, à n’importe quel prix. L’objet acquis a en fait, bien peu d’importance. L’acheteur pathologique, qui représente moins de 1 % de la population, souffre de son addiction autant que les accros au jeu ou à l’alcool.

 

Je maîtrise mes pulsions

Inutile de vous transformer en petit écureuil pour parvenir à gérer votre budget et à esquiver la banqueroute tous les mois pour économiser. Pour réussir à acheter sans se priver mais surtout sans gaspiller, voici quelques règles à vous imposer pour vous réconcilier avec votre banquier.

Réglez vos achats en liquide

Oubliez votre CB et ses débits différés. Cela vous permettra de ne pas dépenser ce qu’il n’y a pas dans votre porte-monnaie. Faites du shopping accompagné : si vous n’êtes pas capable de vous raisonner, laissez une amie de confiance le faire à votre place. Elle limitera les dégâts financiers.

Faites une liste avant de faire vos courses

N’y inscrivez que l’essentiel et interdisez-vous de l’allonger en chemin. Vous n’en serez que plus agréablement surprise s’il vous reste après un peu d’argent pour vous faire plaisir.

Changez vos habitudes

L’achat compulsif comble assurément un manque, une angoisse. Lorsque l’envie de dépenser vous tenaille, allez faire du sport, histoire de vous défouler autrement.

Soigner sa fièvre acheteuse

Soigner sa fièvre acheteuse

Dans son combat contre l’addiction de l’achat, de grands moments de solitude peuvent être évités grâce aux groupes de parole. Baptisés DA, les Débiteurs anonymes sont des thérapies collectives nées aux États-Unis en 1976. Depuis 1989, date de leur ouverture en France, il en existe une dizaine dans l’Hexagone.

Où se renseigner : www.debiteursanonymes.org

À lire

À lire

PROMIS, DEMAIN J’ARRÊTE !
À quel moment le plaisir devient-il un besoin, puis une dépendance ? Y a-t-il un addict qui sommeille en chacun de nous ? Ici, les auteurs expliquent ce phénomène de société et font le tour des moyens de s’en défaire.

Dr Amine Benyamina et Marie-Pierre Samitier, éd. Michel Lafont, 17,95 €,

Véronique Aïache

Le choix de la rédac

Opération protection

Corps

Opération protection

La solution vient du Nord !

Fitevan, une nouvelle appli fitness

Gym / fitness / danse / pilates

Fitevan, une nouvelle appli fitness

Dans le métro, au bureau ou dans votre salon !

Respirez, tout ira bien !

Huiles essentielles

Respirez, tout ira bien !

Six nouvelles expériences olfactives

Laissez les extraits de plantes bio entrer chez vous

Compléments alimentaires

Laissez les extraits de plantes bio entrer chez vous

Pour renforcer le système immunitaire.