MEDTRONIC PARLONS DIABÈTE
Comment bien tenir ses bonnes résolutions 2016 ?

Comment bien tenir ses bonnes résolutions 2016 ?

06 mars 2016
On vous a envoyé nombre de bonnes résolutions à prendre ces derniers jours. Si, si : là, là et là aussi. Mais sans doute est-il temps d’aborder la véritable question : comment tenir ses bonnes résolutions ?

 

Commençons par une petite définition. Qu’est-ce qu’une bonne résolution ? C’est un engagement envers soi-même, une action bénéfique censée répondre à un besoin. C’est un peu se prendre en main. Une erreur courante consiste à confondre la bonne résolution avec un rêve ou un espoir ou pire encore un fantasme.  Une erreur fatale qui vous mènerait droit à l’échec. Maintenant, voici quelques conseils pour de bonnes résolutions réussies !

 

1/ Ecrire et placarder

On commence par mettre la main à la pâte et les écrire. Pas sur son smartphone ou dans sa tête. A la mano, avec une main, un stylo et une feuille. Et plusieurs fois parce que l’idée c’est d’imprimer ces bonnes résolutions dans son cerveau, certes, mais surtout de les placarder partout là où l’on passe du temps. Cuisine, salle de bain, chambre à coucher, sur la télé, sur le frigidaire, aux toilettes, au bureau (si les bonnes résolutions sont avouables, bien sûr…), dans sa voiture, sur son guidon, etc. Principe : ne pas se laisser la possibilité de les nier ou les ignorer, on l’aura compris.

 

2/ Qualité vaut mieux que quantité

 

On ne vous demande pas d’écrire un roman. On vous demande d’être raisonnable et ça tant pour la quantité que la qualité même s’il vaut mieux privilégier la qualité. Vouloir passer de 6 000 pas par jour à 25 000 ne relève par exemple pas du raisonnable. Vouloir passer de 2000 calories par jour à 500 non plus (et en plus c’est dangereux). Renouer avec tous ceux qu’on a aimés dans sa vie : impossible et nécessairement décevant. Il est plus aisé de passer de 6 000 à 8 000 voire 10 000 pas (comme le préconise l’OMS) ; d’alléger, par exemple, le dîner ; de rappeler sa belle-mère et d’être aimable. (Et pas qu’une fois. Régulièrement.)

 

3/ On détaille et on planifie

« Passer plus de temps avec ses proches » ; « se remettre au sport » ; « perdre du poids », c’est bien joli mais maintenant il s’agit de passer au « quoi », « comment »  et au « quand ». « Plus de temps », c’est une fois par mois, deux fois par an ou tous les week-ends ?  « Se remettre au sport » ok, mais quel sport, combien de fois par semaine, avec quelle organisation ? Maigrir oui, mais 1 kilo par mois pendant 3 mois ou 6 kilos sur 4 mois ? En opérant quels changements dans votre alimentation ? Bref, énoncez, puis développez et structurez.

 

4/ Partager vos bonne résolutions

Le partage de vos bonnes résolutions avec votre famille ou vos camarades n’est pas un gage de réussite mais un gage de  conviction. Plus vous le dites, plus vous vous ferez confiance plus vous serez convaincue et plus vous serez motivé. Aussi, votre entourage – s’il est charitable et empathique –  est là pour vous accompagner, vous soutenir, vous préserver quand nécessaire. Donc dites et partagez vos succès !

 

5/ La gentillesse : vous d’abord !

N’hésitez pas à être indulgent avec vous-même, ça rend persévérant. Bien sûr il ne faut pas verser dans la complaisance et s’offrir tous les prétextes du monde pour ne pas suivre ses propres recommandations.  On peut rester aimable, gentil et amical avec soi-même ; accepter un petit écart, c’est accepter de n’être pas parfait.
On peut même essayer avec les autres (mais ça c’est une résolution en soi…)

Juliette Legros

Le choix de la rédac

En toute clarté

Visage

En toute clarté

À vous le teint frais et lumineux !

Vous pouvez enfin respirer !

Petits maux

Vous pouvez enfin respirer !

À vous de choisir

Les règles abondantes et douloureuses

Gynécologie

Les règles abondantes et douloureuses

Faciliter le dialogue entre patientes et gynécologues

Le jour et la nuit

Stress

Le jour et la nuit

Une journée sereine et une nuit reposante