Maladies vectorielles : miser sur la prévention

Maladies vectorielles : miser sur la prévention
Réservé aux inscrits
Par
Publié le
Réchauffement climatique, voyages, mondialisation… Plusieurs facteurs expliquent le développement des maladies vectorielles. L’application d’antiparasitaires externes est à la base de la prévention.
  En recrudescence en raison de différents facteurs, dont le réchauffement climatique, les maladies vectorielles sont des maladies infectieuses qui font appel à un vecteur vivant (arthropode hématophage) qui assure la survie, la transformation et la transmission d’un agent pathogène (bactérie, virus ou parasite) à l’origine de signes cliniques chez un vertébré (chien, chat, Homme…). L’agent...