Mon chien a des pellicules !

Mon chien a des pellicules !

20 décembre 2020
Signe d’allergie cutanée, conséquence d’une infestation parasitaire ou maladie génétique : plusieurs raisons peuvent expliquer la présence de squames chez un chien.

 

En dermatologie, les pellicules s’appellent des squames. Ces productions blanchâtres donnent un aspect « sale » au pelage du chien et accompagnent souvent une peau à la texture « papier de verre ».

 

Allergie ou maladie parasitaire ?

Quand un chien se gratte, sa peau peut réagir de manière prononcée. Si votre animal est allergique à un élément de son environnement, il est possible que les « pellicules » soient liées à une réaction de son épiderme irrité. Les squames sont également observées dans plusieurs affections parasitaires, dont la gale, la démodécie et la leishmaniose. En prenant en compte le contexte et les symptômes éventuellement associés, et en effectuant des prélèvements cutanés, le vétérinaire établira son diagnostic pour déterminer la cause.

Ichtyoses humaines

Ichtyoses humaines

Les humains souffrent aussi de ces maladies cutanées, heureusement rares, qui sont socialement très handicapantes. Les travaux réalisés sur le génome du chien, en particulier celui du golden retriever, ont permis de repérer les gènes impliqués dans le développement des ichtyoses humaines ; une dizaine a ainsi déjà été identifiée comme potentiellement responsable.

 

Maladie génétique ?

Certaines races sont connues pour développer des maladies héréditaires responsables d’une production abondante de squames. On les appelle des ichtyoses car les squames ressemblent à des écailles de poisson (ikhthús, en grec). C’est par exemple le cas du bouledogue américain, du berger allemand, du jack russell terrier et surtout du golden retriever, chez qui la maladie a été particulièrement bien étudiée car elle touche un nombre important de chiens.

Chez le golden retriever, les squames sont de petite taille, adhérentes à la peau et donnent un aspect « marbré » au pelage. D’abord blanchâtres, les squames ont tendance à se pigmenter et la peau « brunit », tout en devenant rugueuse et sèche. Les éleveurs  de golden retrievers ont aujourd’hui le moyen de dépister si leurs chiens sont porteurs de la mutation génétique à l’origine d’une ichtyose grâce à un test spécifique, réalisé à partir d’un frottis buccal ou d’un prélèvement de sang.

 

Nourrir sa peau

Les ichtyoses ont des conséquences essentiellement esthétiques car le chien ne se gratte pas (ou peu). En revanche, les propriétaires sont contraints de prodiguer des soins très fréquents à leur animal pour qu’il reste présentable ! Le chien doit être brossé quotidiennement (à l’extérieur) et un shampooing traitant doit être appliqué fréquemment.

Quelle que soit l’origine des squames, la restauration de la barrière cutanée sera facilitée par une alimentation enrichie en acides gras essentiels : les oméga 6 aideront à réguler la formation de la couche cornée de l’épiderme et à limiter sa déshydratation, tandis que les oméga 3 permettront de lutter contre l’inflammation cutanée.

Le choix de la rédac

Du baume au corps

Corps

Du baume au corps

Riche en plantes médicinales bio

Chacun ses goûts !

Les bons aliments

Chacun ses goûts !

A vous de choisir !

Les chats aussi nous soignent

Chat

Les chats aussi nous soignent

Une encyclopédie dédiée aux petits félins et à leurs pouvoirs

Solutions d’hiver

Petits maux

Solutions d’hiver

Azéol pour lutter contre les maux de la sphère ORL