Cheval : quels vaccins ?

Cheval : quels vaccins ?

26 février 2021
La vaccination permet de protéger chevaux et poulains, mais aussi de limiter les risques d’épidémie. Il est donc fortement recommandé de respecter cette mesure préventive.

 

Si aucun vaccin n’est en principe obligatoire, il est plus prudent de faire vacciner son cheval contre la grippe, très contagieuse, et le tétanos, une infection fatale. L’intérêt de la vaccination contre la rhinopneumonie est à étudier avec le vétérinaire.

Une obligation ?

Une obligation ?

Le propriétaire d’une écurie peut décider de rendre obligatoire la vaccination. Les chevaux participant à des rassemblements équestres (concours, courses, compétitions, présentations d’élevage…) doivent être vaccinés, au moins contre la grippe. Une attestation de vaccination, notamment pour le tétanos, peut être demandée lors de la souscription à un contrat d’assurance. Si le cheval doit être emmené à l’étranger, il est nécessaire de vérifier les vaccins exigés par le pays de destination.

 

La grippe équine

Cette maladie est due à un virus influenza (type A) qui évolue dans le temps, comme celui de la grippe humaine. Chaque année, un grand nombre d’équidés sont contaminés partout dans le monde. En cas de contact avec le virus, si les chevaux ne sont pas vaccinés, la quasi-totalité d’une écurie peut être contaminée en quelques heures. Le virus se transmet surtout par les sécrétions nasales et les éternuements, mais une transmission indirecte par l’intermédiaire du matériel contaminé (ou par le personnel, porteur du virus sur ses vêtements) est possible. Un poulain peut être vacciné contre la grippe vers l’âge de 4 à 6 mois : deux injections seront faites à un mois d’intervalle, suivies d’une troisième six mois plus tard. Le rappel est effectué tous les ans.

 À lire aussi : La rhinopneumonie équine

 

Le tétanos

La vaccination des chevaux contre le tétanos est vivement conseillée car cette maladie est mortelle chez 80 % des chevaux atteints. Elle est provoquée par une toxine produite par une bactérie (Clostridium tetani). La contamination se fait par l’environnement, quand une plaie cutanée est souillée par de la terre contenant des spores du germe. Un poulain peut être vacciné contre le tétanos dès l’âge de 3 mois. La primovaccination exige deux injections à un mois d’intervalle, avec un rappel un an plus tard. Ensuite, les rappels peuvent éventuellement avoir lieu tous les trois ans.

À lire aussi : Au printemps, on vermifuge les chevaux

 

La rhinopneumonie

Autre maladie virale très contagieuse, la rhinopneumonie est due à un virus de type herpès. C’est la première cause d’avortement d’origine infectieuse chez les juments. Si une activité d’élevage est pratiquée au sein d’une écurie, vacciner tous les chevaux chaque année contre la rhinopneumonie permet de limiter le risque d’épidémie et de réduire la gravité des symptômes.

 À lire aussi : Les répulsifs antimouches pour chevaux

 

Certifié vacciné

Certifié vacciné

Toutes les vaccinations doivent être réalisées par le vétérinaire et enregistrées dans le carnet de vaccination de l’animal. Les vignettes des vaccins utilisés sont collées à l’intérieur, accompagnées de la date, du cachet et de la signature du praticien.

Le choix de la rédac

Du baume au corps

Corps

Du baume au corps

Riche en plantes médicinales bio

Chacun ses goûts !

Les bons aliments

Chacun ses goûts !

A vous de choisir !

Les chats aussi nous soignent

Chat

Les chats aussi nous soignent

Une encyclopédie dédiée aux petits félins et à leurs pouvoirs

Solutions d’hiver

Petits maux

Solutions d’hiver

Azéol pour lutter contre les maux de la sphère ORL