Advertisement Banner
Cette année, la dépression saisonnière ne passera pas par moi !

Cette année, la dépression saisonnière ne passera pas par moi !

06 mars 2016
L’hiver, son verglas, ses frimas, et surtout, son manque de lumière. Les journées sont plus courtes, la luminosité moins intense, et certains symptômes pointent leur bout du nez : fatigue chronique, tension nerveuse, tristesse… Si vous ne voulez pas attendre le printemps pour retrouver le sourire, voilà quelques conseils… lumineux. Mais avant tout, tâchons de comprendre ce qu’est cette fichue dépression saisonnière.

 

Mais qui a éteint la lumière ?

Comme son nom l’indique, la dépression saisonnière survient chaque année en automne ou en hiver, et peut durer jusqu’au printemps suivant. Elle n’est pas (seulement) due au fait que notre cerveau préfèrerait qu’on soit en maillot sur une plage plutôt qu’en manteau dans le métro, mais survient à cause du manque de lumière naturelle. Imaginez : de 100 000 lux (unité de mesure de la luminosité) en moyenne l’été, on peut descendre jusqu’à 2 000 lux en hiver ! Un peu comme si vous passiez de la Galerie des Glaces au néon des toilettes en moins de deux. Cela perturbe la régulation de notre horloge biologique, et par ricochet, la sécrétion de sérotonine, « l’hormone du bonheur », et celle de mélatonine, responsable des cycles éveil-sommeil. Plus on s’éloigne de l’Equateur, et plus le risque d’y succomber augmente.

 À lire aussi : Comment échapper au blues de l’hiver ?

 

Les 10 symptômes à surveiller

Ils se manifestent toujours à la même période de l’année, entre octobre et mars, avec un pic entre novembre et janvier. Ils disparaissent avec le retour du printemps ou à la faveur d’un voyage au soleil pendant l’hiver. Pendant cette période, si vous ressentez plusieurs de ces symptômes, il est important de réagir.

1/ Irritabilité, tristesse : vous êtes sur les nerfs et ça se voit.
2/ Perte d’intérêt, manque d’initiative : aucun projet ne vous motive.
3/ Fatigue chronique, voire somnolence dans la journée.
4/ Besoin accru de sommeil pour tenter de compenser cette fatigue.
5/ Degré de stress plus élevé qu’à l’ordinaire, anxiété latente.
6/ Etat anxieux avec des envies compensatoires : aliments sucrés, alcool…
7/ Baisse de la productivité dans le travail ou les révisions.
8/ Baisse de la libido.
9/ Tendance à s’isoler.
10/ Pensées suicidaires dans certains cas.

 À lire aussi : Sport contre les coups de blues

 

Agir pour ne pas subir : à l’attaque !

Une fois que l’on mesure l’impact du manque de lumière sur notre organisme et notre psychisme, on peut mettre en place des stratégies pour éviter la dépression saisonnière ou en sortir, sans avoir à s’offrir des vacances aux Maldives en plein hiver. L’éclairage intérieur reproduit très mal le spectre lumineux du soleil : pour profiter de la luminosité naturelle, sortez marcher pendant votre pause déj. Double effet kiss cool : vous rechargez vos batteries solaires tout en faisant de l’exercice. Les poissons riches en oméga-3, comme le hareng (pour lequel on vous a soufflé récemment de délicieuses recettes), pourraient aider à prévenir la dépression saisonnière : les Islandais, grands consommateurs de poissons et fruits de mer, y sont d’ailleurs moins sujets que les autres peuples nordiques. Pour les personnes ressentant de forts symptômes, la luminothérapie a fait ses preuves : 85% des personnes diagnostiquées en tirent des bénéfices après 2 à 4 semaines d’utilisation, sans les effets indésirables des antidépresseurs.
Vous voilà armés pour résister à la grisaille hivernale !

 À lire aussi : Luminothérapie : l’anti-blues

 

Caroline Dubois

Le choix de la rédac

Faire la cuisine avec ses enfants : la bonne idée (et le bon livre qui va avec)

Les bons aliments

White Box Icon
7 plantes + 2 bourgeons = détox

Compléments alimentaires

7 plantes + 2 bourgeons = détox

Nettoyage intérieur !

Des salades qui nous font du bien

Les bons aliments

Variations sur les salades

Un livre de recettes exceptionnel

70 recettes aussi gonflées en antioxydants que savoureuses

Les bons aliments

70 recettes aussi gonflées en antioxydants que savoureuses

On vous livre ici 2 recettes parfaites !