Candidose : symptômes, causes et traitement

Candidose : symptômes, causes et traitement

07 juin 2018
La candidose peut prendre plusieurs formes, toutes plus désagréables les unes que les autres. On vous dit tout sur cette affection causée par la prolifération du champignon candida albicans. Symptômes. Développement. Et surtout, comment s’en débarrasser et éviter son retour.

 

Le candida albicans, un champignon nécessaire… mais pas trop non plus

Le candida albicans est un champignon de type levure naturellement présent et nécessaire dans l’organisme. Jusque ici, tout va bien. Cela se corse quand celui-ci prolifère anormalement. La zone touchée développe alors une infection appelée la candidose. Ce sont bien souvent les muqueuses qui sont envahies par la levure, provoquant des mycoses. Cette affection se localise en divers endroits : la candidose peut être génitale, buccale (connue sous le nom de « muguet », souvent chez le nouveau-né allaité, elle touche aussi la mère sous forme de candidose mammaire), la candidose peut aussi être œsophagienne, cutanée…

 

Chronique ou ponctuelle, les deux formes de la candidose

Le plus souvent, la candidose est ponctuelle, mais elle est parfois chronique. La candidose chronique siège généralement dans l’intestin, la bouche ou les parties génitales. Si elle n’est pas détectée et traitée à temps, le candida albicans poursuit sa colonisation, occasionnant de multiples problèmes de santé. Voici divers symptômes de la candidose chronique : problèmes digestifs (diarrhée, constipation, ballonnement), infections vaginales, urinaires, prostatiques, troubles hormonaux, fatigue chronique, saute d’humeurs, anxiété, problèmes de peau (sécheresse, démangeaisons, plaques, psoriasis, eczéma, acné, rougeurs), bouche sèche et pâteuse, douleurs articulaires…

 

Malbouffe, antibiotiques, macération, principaux déclencheurs de la candidose

Le candida albicans a des terrains de jeux privilégiés, qui favorisent sa prolifération. Apprenez à les connaître afin de modifier vos habitudes ou de vous montrer vigilant dans certaines situations à risque.

Mauvaises habitudes alimentaires

Vous êtes amateur de « malbouffe », sucreries et douceurs en tout genre ? Le candida albicans aussi ! Ce champignon se nourrit de sucres qui lui permettent de se développer à vitesse grand V. Une alimentation grasse et sucrée, notamment la consommation excessive de sucres raffinés dont sont bourrés les produits transformés, est bien souvent la cause d’une candidose chronique.

Traitements médicamenteux

Des traitements prolongés de stéroïdes/corticoïdes ou encore des prises d’antibiotiques répétées altèrent la flore intestinale et offrent un terrain favorable à la prolifération du candida albicans. Pour contrer le phénomène, prenez l’habitude de compléter votre traitement médicamenteux de la prise d’ultra-levures ou de probiotiques qui préservent l’équilibre de votre flore.

 À lire aussi : Les bonnes habitudes contre la mycose vaginale

 

Vive la macération

Comme tout bon champignon, le candida albicans n’aime rien tant que les zones humides. Sudation excessive ? Vêtements trop serrés ? Port de chaussures fermées et mal aérées en permanence ? Plis de la peau soumis à des frottements répétés ? Vous vous exposez alors à des risques de candidose, débouchant sur une mycose vaginale, cutanée ou encore des pieds.

 À lire aussi : Hygiène et fraîcheur des pieds, les bons gestes

 

Le diabète, un facteur de risque

En raison des hyperglycémies qu’il provoque, le diabète sucré favorise la prolifération du candida albicans. Les mycoses à répétition sont d’ailleurs un indice invitant à faire un test de dépistage du diabète.

Grossesse

Enceinte, vous serez plus exposée à la candidose, notamment sous sa forme vaginale. Post-accouchement, c’est la candidose mammaire, extrêmement douloureuse, qui menace la femme allaitante et se traduit en muguet buccal chez l’enfant allaité.

 Défaillances du système immunitaire

Comme de nombreuses affections, la candidose s’épanouit davantage chez les personnes dont les défenses immunitaires sont affaiblies, en cas de fatigue excessive ou encore de maladie généralisée.

 

Quel traitement contre la candidose ?

Si vous soupçonnez une infection au candida albicans, commencez par consulter votre médecin. Une fois la candidose identifiée via un prélèvement, il vous prescrira un traitement antifongique local adapté au type de candidose. L’antifongique s’attaque directement aux membranes des cellules de candida albicans.

Attention, la candidose est contagieuse : en cas de mycose vaginale/génitale, les partenaires sexuels doivent systématiquement être traités. Idem pour la mère allaitante et l’enfant en cas de candidose mammaire/muguet buccal.

Par ailleurs, il est recommandé de changer son régime alimentaire : moins de sucres, pour cesser de « nourrir » le champignon, et plus de probiotiques, afin de rééquilibrer la flore intestinale. Les probiotiques sont des bactéries présentes dans les aliments fermentés comme les yaourts. Pensez également à bien vous hydrater en buvant beaucoup d’eau pour aider à éliminer la candidose.

Et bien sûr, adoptez une bonne hygiène de vie globale. En termes d’hygiène, attention toutefois à l’excès de zèle : certaines formes de candidose, notamment génitale (appelée balanite chez l’homme), peut être causée par une hygiène excessive, c’est-à-dire des lavages trop fréquents et trop énergiques qui altèrent les muqueuses.

 À lire aussi : 5 gestes importants pour votre hygiène intime

 

Des astuces contre les récidives

Têtue, la candidose peut récidiver et se montrer à chaque fois un peu plus résistante aux traitements, pour aboutir à une forme chronique. Il est donc important d’adopter une alimentation saine au quotidien, de privilégier des matières comme le coton pour le contact avec la peau, notamment pour les sous-vêtements, ou encore de porter des chaussures ouvertes en cas de grosse chaleur. A la piscine ou à la plage, on enlève son maillot mouillé juste après s’être baigné (pour en mettre un sec, hein, le naturisme n’est pas obligatoire contre les mycoses).

À vous de jouer pour déjouer les tours du candida albicans.

Sylviane Gougeon

Le choix de la rédac

Petits tracas, grandes solutions

Petits maux

Petits tracas, grandes solutions

Finis, les petits maux de l’été !

L’année des méduses ?

Autres

L’année des méduses ?

Anti-piqûres et protection solaire

Ostéo-gym, un guide visuel qui nous apprend à adopter les bonnes postures

Maux de dos

Des jambes légères 24 h / 24

Circulation sanguine

Des jambes légères 24 h / 24

Du frais et encore du frais