Les brûlures d’estomac nocturnes

Les brûlures d’estomac nocturnes

05 février 2021
« Mes brûlures d’estomac me réveillent parfois la nuit… », Gabriel, 35 ans.

 

Repas bien arrosés, plats trop lourds, trop riches en graisses et en sucres, trop vite avalés… Une alimentation mal équilibrée et le stress laissent souvent des traces douloureuses sur nos estomacs mais, dans les formes de gastrite non compliquées, la douleur reste localisée et passagère, elle disparaît spontanément sans séquelle.

 À lire aussi : L’intestin, un organe intelligent

 

Une sécrétion acide agressive

Durant la phase de digestion, les aliments présents dans l’estomac exercent un effet tampon et neutralisent en partie l’acidité gastrique indispensable à leur dégradation. C’est une fois que le bol alimentaire quitte l’estomac que les ennuis commencent : le liquide acide en excès devient agressif pour les muqueuses. C’est pourquoi, en règle générale, les douleurs se manifestent sous forme de crampes ou de brûlures à distance des repas (une à trois heures après), elles peuvent même réveiller la nuit (les sécrétions acides étant plus importantes la nuit).

 À lire aussi : Solutions douces pour bien dormir

 

Soulager provisoirement

Les aigreurs d’estomac sont souvent liées à une mauvaise hygiène de vie, à l’abus d’excitants (café, alcool, épices, chocolat, condiments, tabac) ou encore à la consommation de certains médicaments – aspirine, anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Elles peuvent être soulagées avec des pansements gastriques ou des antiacides à base de sels d’aluminium ou de magnésium souvent associés, et avec des antisécrétoires IPP (inhibiteurs de la pompe à protons). Ils protègent la muqueuse en neutralisant l’acide chlorhydrique sécrété par les cellules. Ils nécessitent des précautions d’emploi et il faut bien respecter les conseils qui accompagnent leur délivrance. Leur action est ponctuelle, ils sont pris au moment des douleurs à la demande. Ils n’ont aucun effet préventif ou cicatrisant et ils ne traitent pas les causes ; si la douleur persiste une consultation s’impose.

 À lire aussi : Les solutions en cas d’apnée du sommeil

 

Prendre le temps de manger

Dans la mesure du possible les repas doivent être pris dans le calme, en prenant le temps de mastiquer. Une bonne mastication conditionne en partie le bon déroulement de la digestion. L’alimentation exerçant un effet tampon sur l’acidité gastrique, il est conseillé de fractionner les repas (quatre ou cinq par jour). Il faut enfin éviter le port de vêtements trop serrés qui exercent une pression abdominale et pratiquer une activité physique régulière.

Véronique Aïache

Le choix de la rédac

Peau qui tiraille, teint terne ?

Compléments alimentaires

Peau qui tiraille, teint terne ?

Phytoceutic, expert du BIO depuis plus de 30 ans

Un regard 3 fois plus bio

Visage

M’T DENTS dès 3 ans !

Enfants

M’T DENTS dès 3 ans !

Comment ça marche ?

Pour le corps, on adore

Corps

Pour le corps, on adore

Assouplir, apaiser et hydrater les épidermes de toute la famille !