Les bonnes friandises pour les chevaux

Les bonnes friandises pour les chevaux

15 avril 2022
La distribution de friandises renforce la relation entre l’homme et son cheval. Elles peuvent aussi être utiles pour accélérer ou renforcer les apprentissages. Encore faut-il bien les choisir.

 

Les friandises ne devraient théoriquement être distribuées que pour récompenser un bon comportement du cheval – quand on travaille à pied avec lui, par exemple – ou pour clore une séance. À noter : si la récompense est donnée par un enfant, apprenez à ce dernier à bien tendre la main, paume à plat, afin qu’il ne se fasse pas pincer les doigts.

 À lire aussi : Jamais sans ma trousse de secours

 

Des aliments frais en priorité

Les chevaux adorent les fruits et les légumes. Ceux qui leur conviennent le mieux sont les carottes et les pommes – coupez-les en morceaux pour éviter qu’elles se coincent dans l’œsophage si le cheval les avale trop vite. Vous pouvez aussi distribuer des poires pas trop mûres à votre cheval, qui appréciera sûrement. Il aime également la texture du pain sec, mais n’en abusez pas : un ou deux croûtons par jour suffisent. Les morceaux de sucre sont quant à eux à éviter, car ils favorisent le développement de caries dentaires.

 À lire aussi : Du miel pour traiter les plaies cutanées ?

 

Les friandises du commerce

Plus onéreuses que les pommes et les carottes, les friandises disponibles dans le commerce ont l’avantage de prendre moins de place et présente un temps de conservation plus long. Enfermez-les dans une boîte étanche pour les protéger des rongeurs qui colonisent les écuries. Ces « bonbons », généralement préparés à partir de céréales, sont aromatisés pour plaire aux chevaux. On trouve ainsi des biscuits aux graines de lin ou au miel, des granulés à la pomme ou à la banane, des chips de pommes, des friandises mentholées, etc. Ces suppléments sont parfois enrichis en vitamines et en minéraux, mais les quantités consommées par le cheval étant faibles, ne comptez pas dessus pour équilibrer son alimentation.

À savoir

À savoir

Donner des friandises à son cheval ne suffit pas à créer une relation de qualité avec lui. Les friandises sont un « plus » et de ce fait ne remplaceront jamais l’attention portée à l’animal au quotidien, le temps passé à faire un bon pansage, la douceur et la cohérence du cavalier lorsqu’il le fait travailler, etc. L’animal sait faire la différence entre un « distributeur » de friandises et une personne en qui il a vraiment confiance.

 

En guise de récompense

Certains chevaux apprennent très rapidement à anticiper la distribution. Interdisez à votre animal de fouiller dans vos poches ou dans la boîte de pansage pour prendre une friandise avant que vous ne l’ayez sortie. Exigez la patience de sa part. Ne donnez pas non plus de friandise à un cheval qui vous bouscule pour l’obtenir ; il doit rester respectueux à votre égard. Si vous ramenez un cheval au pré, donnez-lui sa récompense après avoir enlevé son licol. Vous serez ainsi sûr qu’il attendra sagement avant de partir au galop rejoindre ses congénères.

 

Le choix de la rédac

Du baume au corps

Corps

Du baume au corps

Riche en plantes médicinales bio

Chacun ses goûts !

Les bons aliments

Chacun ses goûts !

A vous de choisir !

Les chats aussi nous soignent

Animaux

Les chats aussi nous soignent

Une encyclopédie dédiée aux petits félins et à leurs pouvoirs

Solutions d’hiver

Petits maux

Solutions d’hiver

Azéol pour lutter contre les maux de la sphère ORL