Comment bien comparer les offres de complémentaire santé ?

Comment bien comparer les offres de complémentaire santé ?

22 février 2021


COMMUNIQUÉ

La sécurité sociale couvrant uniquement une partie des frais de soins indispensables, le niveau de couverture est insuffisant dans plusieurs cas, et beaucoup de gens se voient obligés de faire face à des frais importants qu’ils doivent payer de leur poche. Dans ce genre de situation, il faut penser à souscrire une complémentaire santé afin de jouir d’une prise en charge supplémentaire des frais liés aux soins de santé. La couverture complémentaire peut couvrir les hospitalisations, les analyses et inclure les soins dentaires et optiques !

 

Souscrire à une complémentaire santé n’est pas obligatoire

Une complémentaire santé est un dispositif qui vient compléter l’assurance maladie obligatoire, et n’est ainsi pas obligatoire. Ainsi, chacun peut comparer les offres et choisir le contrat qui convient à ses besoins en soins de santé, mais aussi à son budget. En passant par un comparateur de complémentaires tel que lesfurets, on parvient à trouver la meilleure couverture pour éviter de devoir rembourser les frais, souvent assez coûteux qui restent à charge, y compris pour les soins optiques et dentaires.

Contracter une complémentaire santé permet de s’assurer une prise en charge plus élargie des frais de soins indispensables. Toutefois, à quelques exceptions près, il n’est pas possible de refuser l’adhésion à une complémentaire collective proposée par son employeur. En d’autres termes, un employé n’a généralement pas le choix et ne peut refuser une couverture complémentaire souscrite par son employeur, car il s’agit d’un contrat collectif qui couvre tous les employés.

 

Déchiffrer les contrats de complémentaire santé

Une complémentaire santé permet de compléter le remboursement de la sécurité sociale. À cet effet, vous devez comprendre les formules et les garanties proposées par les assureurs pour disposer des éléments nécessaires pour choisir le bon type de contrat.

Les contrats collectifs

Les contrats collectifs sont destinés aux employeurs qui décident d’assurer une couverture à leur personnel. En principe, l’adhésion des employés à ce type de complémentaire est obligatoire, mais pas systématiquement. Le contrat collectif inclut plusieurs garanties dont :

• Le ticket modérateur pour les consultations et les soins médicaux ;
•  Les frais d’hospitalisation ;
• Les frais de soins dentaires ;
• Les frais de soins optiques.

Les contrats individuels

Ce type de complémentaire vise à assurer une prise en charge des frais de soins de santé pour :

• Les fonctionnaires ;
• Les travailleurs indépendants ;
•  Les personnes au chômage et les retraités ;
• Les jeunes non concernés par le contrat souscrit par leur parent ;
• Les travailleurs du secteur privé qui souhaitent compléter leur contrat collectif.

Les contrats solidaires et responsables

Solidaire, parce que ce type de contrat n’est pas soumis à un questionnaire d’évaluation d’état de santé. De plus, le prix de la complémentaire santé n’est pas fonction de l’état de santé du client. Responsable, puisqu’il s’agit d’un contrat établi en accord avec les lois qui régissent les assurances santé.

 

Quelles sont les principales clauses d’exclusion ?

Les conditions de tout contrat de complémentaire santé qui font part des circonstances dans lesquelles l’assureur peut refuser un remboursement sont appelées clauses d’exclusion. À cet égard, on peut citer deux principales formes d’exclusions :

1. Les exclusions légales : selon les dispositions du Code des assurances, l’assureur n’est pas tenu de prendre en charge les dommages qui sont sciemment provoqués par l’assuré lui-même.

2. Les exclusions conventionnelles : établies par l’assureur, ces clauses doivent être limitées, formelles et rédigées en caractères lisibles afin que l’assuré en prenne connaissance avant de signer son contrat.

Qu’en est-il du délai de carence ?

Le délai de carence désigne une période entre la signature du contrat et le versement des prestations. Dans une complémentaire santé, certaines garanties sont bloquées durant ce délai. À titre d’exemple, le remboursement des frais dentaires, qui ne sont ainsi pris en charge qu’au-delà de trois mois après à la signature du contrat.

Enfin, au moment de choisir sa complémentaire santé, il ne faut pas hésiter à comparer les tarifs, les garanties et les clauses d’exclusion. En outre, les assureurs proposent un remboursement total ou partiel des dépassements d’honoraire. D’où l’intérêt de comparer les offres avant de choisir celle qui vous convient le mieux.

Le choix de la rédac

Peau qui tiraille, teint terne ?

Compléments alimentaires

Peau qui tiraille, teint terne ?

Phytoceutic, expert du BIO depuis plus de 30 ans

Un regard 3 fois plus bio

Visage

M’T DENTS dès 3 ans !

Enfants

M’T DENTS dès 3 ans !

Comment ça marche ?

Pour le corps, on adore

Corps

Pour le corps, on adore

Assouplir, apaiser et hydrater les épidermes de toute la famille !