Polåar, une histoire à part

Polåar, une histoire à part

12 janvier 2017
L’alliance du Grand Nord et de la cosmétique donne naissance à des produits à part qu’on aime tout particulièrement chez BIEN-ÊTRE & santé.

 

Daniel Kurbiel, le fondateur de la marque Polåar, se trouvait, dès l’âge de 15 ans, sur un brise-glace avec ses parents, tous deux explorateurs polaires. Il est façonné par le grand Nord, et fasciné aussi. Il a deux passions : les régions arctiques et les régions antarctiques…

 

Des algues pas comme les autres

N’est-on pas un peu loin du monde de la cosmétique ? À une poignée de main, en fait. Celle d’une scientifique, Maria Olech, qui participait à une expédition menée par les parents de Daniel Kurbiel. Cette spécialiste du lichen (une symbiose entre les algues et les champignons) s’est aperçu que le lichen trouvé dans l’Arctique était beaucoup plus concentré en actifs que ceux trouvés dans les zones tempérées. Une remarque qui fera tranquillement son chemin dans la tête de Daniel Kurbiel. Jusqu’à ce que, quelques années plus tard, il se demande si le monde arctique – son aridité, sa sévérité – ne pourrait être la réponse aux conditions, extrêmes elles aussi, des villes.

 

Les hommes avant les femmes

Chez Polåar, on aime bien faire autrement. Alors on commence avec des produits dédiés aux hommes. Nous sommes en 2004 et c’est le lancement de Skin Ethics – une crème de soins à base de micro-algues polaires. Et dès le début, les produits sont sans paraben, sans alcool, sans huile minérale (ce qui coule presque de source aujourd’hui mais qui était plus original à l’époque…).

Il faudra attendre 5 ans pour que les premiers produits dédiés aux femmes apparaissent. Et encore quelques années avant le plus grand succès – à ce jour – de la marque : la véritable crème de Laponie. L’idée : réinventer la cold cream, mais sans l’usage d’huiles minérales (des mélanges complexes d’hydrocarbures, obtenus par distillation du pétrole brut, comme la paraffine liquide).

Les deux principaux ingrédients utilisés pour cette véritable crème de Laponie: des baies polaires aux vertus hydratantes et antioxydantes (elles résistent à des températures qui vont au-delà de -40 °C), et du beurre de karité (particulièrement nourrissante).

Le résultat : un succès immédiat ! Le grand Nord plaît, le propre, le frais, le pur sont rassemblés dans cette petite boite rouge qui sert à tous et tout le temps. Suivront la crème pour les mains et le baume à lèvres.

 

Quand Polåar fait des petits

Cette « véritable crème de Laponie » marque l’envol de Polåar. En tout, ce ne sont pas moins de 13 produits pour hommes et 25 produits pour femmes qui voient le jour. Des gammes variées – IcePerfect, IceRepair et bien sûr IceCare (qui regroupe les produits crème de Laponie mais aussi la crème neige éternelle et la crème nuit polaire) et très bientôt IceSource et IcePure. Du côté des hommes, la ligne PolåarMen est incontournable.

Et on termine en beauté : c’est une marque 100 % frenchie (malgré sa douce consonance nordique, oui)

 

Notre coup de cœur

Notre coup de cœur

 polaar-creme-nuitLa nuit polaire de la gamme care, une sorte de version nuit de la crème neige éternelle qu’on aimait déjà beaucoup ! Sa texture à la fois riche et onctueuse apporte tout le réconfort que l’on cherche et une peau régénérée au réveil.
Le super plus de la nuit polaire : sa fragrance délicate.
Son originalité : une algue mystérieuse, la Rhodiménia Borealia, qui, sous l’influence de la lumière bleue de la lune synthétise un taux élevé de phytomélatonine (et la mélatonine régule le sommeil et stimule les mécanismes de régénération cellulaire).

Enregistrer

Le choix de la rédac

L’année des méduses ?

Autres

L’année des méduses ?

Anti-piqûres et protection solaire

Ostéo-gym, un guide visuel qui nous apprend à adopter les bonnes postures

Maux de dos

Des jambes légères 24 h / 24

Circulation sanguine

Des jambes légères 24 h / 24

Du frais et encore du frais

L’huile de coco : l’huile végétale multi usage de l’été

Corps