zestra

Mesdames, pour renouer avec des relations épanouies et satisfaisantes, suivez le guide

01 mars 2018
Une solution brevetée pour améliorer le désir et l’excitation sexuels féminins fait son entrée en pharmacie.

 

La libido (l’envie d’avoir des rapports sexuels), peut être affectée par bien des facteurs qu’ils soient psychologiques ou physiologiques. Or, sans libido, pas de désir (le désir s’exprime vers quelqu’un, il est l’expression de la libido). Chez la femme en particulier, l’excitation est distincte du désir (on peut être excitée sans désir et n’être pas excitée malgré un désir fort) même si, heureusement et fort souvent, le premier est suivi du second.

Malheureusement, les dysfonctions sexuelles féminines (en lien avec le désir ou l’excitation) sont courantes. Près d’une femme sur deux serait concernée dans sa vie. « Regrettable », semble s’être dit le laboratoire Densmore qui propose une application intime non hormonale qui vise à améliorer le désir et l’excitation sexuels féminins. Son petit nom : Zestra®.

Comment ça marche ?

Elle prend l’allure d’une huile sèche qui doit s’appliquer en massage doux sur le clitoris, les grandes et petites lèvres avant ou pendant les préliminaires. Appliqué ainsi, Zestra® est censée améliorer la microsensibilité locale et stimuler la vasodilatation locale, autrement dit, reproduire ainsi localement les phénomènes physiologiques de l’excitation et du désir.

Important à savoir : les effets apparaissent après 3 à 5 minutes et diminuent après 45 minutes. À noter également, un léger échauffement passager peut être ressenti au moment de l’application.

Zestra®, pour qui ?

Certaines femmes peuvent être plus directement concernées par ces troubles, notamment dans les cas suivants : périménopause ou ménopause ; prise de contraceptifs oraux ; prise d’antidépresseurs ; après l’accouchement ; ayant une condition médicale altérant leur intérêt sexuel (après un cancer, maladies chroniques, affections génitales…). Mais bien sûr toutes les femmes qui souhaitent le tester – aucun effet indésirable ni mauvaise interaction médicamenteuse n’ont été notés lors des deux études menée par le laboratoire – auraient tort de se priver.

 

Le choix de la rédac

Petits tracas, grandes solutions

Petits maux

Petits tracas, grandes solutions

Finis, les petits maux de l’été !

L’année des méduses ?

Autres

L’année des méduses ?

Anti-piqûres et protection solaire

Ostéo-gym, un guide visuel qui nous apprend à adopter les bonnes postures

Maux de dos

Des jambes légères 24 h / 24

Circulation sanguine

Des jambes légères 24 h / 24

Du frais et encore du frais