L’effet yoyo décrypté ou comment les régimes font grossir

L’effet yoyo décrypté ou comment les régimes font grossir

05 mars 2020

Après une perte de poids rapide, on accumule très vite quelques kilos et bien souvent on dépasse même le poids que l’on avait avant le régime. Un phénomène qui a une explication scientifique donnée dans Le charme secret de notre graisse*(qui aborde bien d’autres sujets).

 

On avait observé, chez des animaux, des modifications du métabolisme après qu’ils avaient subi une restriction calorique. Leur métabolisme devenait plus efficace, synonyme ici de plus lent. Autrement dit, l’énergie puisée dans les aliments durait plus longtemps, ils avaient moins besoin de manger.

 

Les régimes augmentent la faim

Côté humain, une étude plus récente a été menée sur une cinquantaine d’individus par un groupe de chercheurs australiens de l’université de Melbourne. Ces personnes en surpoids ou obèses ont suivi pendant dix semaines un régime très faiblement calorique. Toutes ont perdu du poids (13 kilos en moyenne) et toutes ont connu des variations d’hormones importantes : les taux de leptine et d’insuline ont baissé, la ghréline quant à elle a vu son taux augmenter. Autrement dit le signal qui assure la sensation de satiété (la leptine) a baissé et celui qui signale la faim (la ghréline) a augmenté. Les participants ont admis avoir un appétit plus grand après le régime… Pire, ces modifications hormonales persistaient un an après !

 

Les régimes ralentissent durablement le métabolisme

Une autre étude sur une population soumit à un régime hypocalorique a démontré, comme ce qu’on avait constaté chez les animaux, qu’après la restriction calorique, le métabolisme – la vitesse de combustion de l’énergie – des individus était ralenti. Et ce métabolisme est resté ralenti 6 ans après le régime. Donc ces personnes ne peuvent plus manger la même chose ou les mêmes quantités qu’un individu du même poids qui n’aurait pas fait de régime. Celles et ceux qui s’imposent des régimes draconiens s’imposent finalement aussi de réduire leur apport calorique pour très longtemps, même hors période de régime.

Conclusion, d’une part les régimes draconiens augmente l’appétit, d’autre part, la combustion de l’énergie (des Kcal) étant ralentie, on peut beaucoup moins se permettre si on veut éviter de (re)prendre du poids, et ce durant plusieurs années au moins.

 À lire aussi : Obésité chez l’enfant, quand faut-il s’inquiéter ?

 

À lire

À lire

LE CHARME SECRET DE NOTRE GRAISSE – ET SON RÔLE EN FAVEUR DE NOTRE SANTÉ du Dr Mariëtte Boon et du Pr Liesbeth van Tossum. Editions Actes Sud. 304 pages ; 21 €. Parution en librairie le 4 mars 2020.

Dans ce livre, on fait le tour du gras, celui que l’on trouve partout dans notre corps. La graisse de notre corps est un organe… méconnu, mais aussi maltraité, voire érigé en ennemi public. Constituée d’innombrables composants, la graisse produit quantité d’hormones et régule de multiples processus de notre organisme. Personne ne pourrait se passer d’elle, et pourtant, dans les magazines ou sur Internet, on nous répète inlassablement : il faut en venir à bout, la « brûler », se mettre au régime, attaquer nos bourrelets.

Il s’agit presque dans ce livre de réhabiliter la graisse, en tout cas de mieux la comprendre. En plus d’une meilleure compréhension de son organisme, ce livre permet de découvrir le pourquoi du comment de l’effet yoyo ; de constater qu’après une liposuccion, de nombreuses femmes voient le volume de leur sein augmenté ; ou encore que le simple fait d’imaginer manger une barre chocolatée fait monter le taux d’insuline…

Le choix de la rédac

Faites-vous une flore

Transit et digestion

Faites-vous une flore

Rétablir le confort digestif

La culotte de règle pour les jeunes filles

Gynécologie

La culotte de règle pour les jeunes filles

Finies les protections jetables !

Des lingettes intimes pour les hommes, enfin !

Autres

Des lingettes intimes pour les hommes, enfin !

À avoir toujours sur soi !

Lumière !

Visage

Lumière !

Une peau lissée et défatiguée…