MEDTRONIC PARLONS DIABÈTE
Alerte sur la maladie de Lyme

Alerte sur la maladie de Lyme

14 avril 2016
Au-delà d’un tour d’horizon complet de la maladie de Lyme, la volonté des deux auteurs du livre « L’affaire de la maladie de Lyme » est de nous alerter : mal diagnostiquée, en pleine expansion et presque niée par nos autorités, la maladie de Lyme inquiète.

 

En France, 27 000 nouveaux cas sont officiellement reconnus chaque année. Sauf qu’a priori, et de nombreux spécialistes s’accordent à le dire, le nombre de personnes touchées par cette maladie est bien supérieur : 3 à 12 fois plus de cas que ceux annoncés.

 

La maladie de Lyme, une pathologie grave

Cette maladie est à évolution lente – les symptômes n’apparaissent pas dans l’immédiat –, elle peut affecter le cerveau, le cœur, le système immunitaire et les articulations, de façon simultanée ou successive. Le diagnostic n’est pas toujours évident et les médecins trop peu nombreux à bien connaître cette pathologie. Si certains symptômes sont rares et se manifestent avec des intensités variables, d’autres sont heureusement typiques (érythème migrant, maux de tête, fièvre, affaiblissement du système immunitaire) et permettent d’identifier la maladie, mais ils ne sont pas systématiques. L’érythème migrant qui annonce à coup sûr la borréliose n’apparaît que dans un cas sur deux (la maladie de Lyme est une borréliose, maladie infectieuse causée par des bactéries véhiculées et transmises à l’homme par les tiques et les poux).

 

Quand le diagnostic n’arrive pas

Certains médecins traduisent les symptômes en des manifestations psychosomatiques d’une dépression, d’autres voient leurs patients comme des hypocondriaques ; la vision psychiatrique s’impose faute de parvenir à la formulation d’un diagnostic clair. Dans le livre de Roger Lenglet et Chantal Perrin, on découvre que c’est ce qui est arrivé à Yannick qui, en 2014, alors que la maladie était manifeste (il présentait un érythème migrant), a été séparé de ses parents. Un psychiatre évoquait chez eux un syndrome de Münchhausen par procuration – ils fantasmaient des problèmes de santé chez leur enfant pour pouvoir l’emmener chez le médecin…. Yannick a quant à lui été qualifié de capricieux, de simulateur ou de paresseux par des pédopsychiatres ; jusqu’à ce qu’un médecin pose le diagnostic et le guérisse en quelques semaines.

 

L’inertie des autorités

Les autorités françaises peinent à regarder la maladie de Lyme en face et s’accrochent à des chiffres qui ne reflèteraient pas la réalité. La différence entre les chiffres officiels et ceux avancés par certains spécialistes est majeure. Et pas seulement en France. Aux Etats-Unis, en 2013, le nombre de cas officiel est passé de 30 000 à… 300 000 ! Une information fournie par le CDC (Center for Disease Control). Une multiplication du nombre par dix surtout due à des méthodes d’évaluation plus performantes. Et des spécialistes vont bien plus loin en avançant 1 à 2 millions de nouveaux cas par an aux États-Unis. Idem en France, les chiffres sont dénoncés par beaucoup comme très inférieurs à la réalité et nous n’avons pas revu les chiffres depuis de très nombreuses années. Les méthodes d’évaluation restent plus qu’imparfaites en France (certains tests, négatifs en France, sont positifs en Allemagne, pays où le taux officiel admis de personnes atteintes chaque année est très nettement supérieur). Des caractéristiques essentielles de la maladie de Lyme lui permettent de passer inaperçue : les borrélies (bactéries responsables) présentent des souches non détectées par certains tests (en France, le test Elisa). La Maladie de Lyme, aussi appelée la Grande imitatrice, peut se cacher derrière de nombreuses maladies chroniques (fibromyalgie, syndrome de fatigue chronique, lupus, maladie de Crohn, etc.).

 

Les bons réflexes

La prévention reste le plus sûr moyen de ne pas être infecté. Dans le livre, le chapitre « Bons réflexes et solutions » donne de nombreux conseils pour éviter une morsure ou pour retirer une tique accrochée sans l’arracher ou sans utiliser de produits comme l’éther ou l’alcool (les tiques dans ce cas « régurgitent » et contaminent la personne). Une « aide au diagnostic clinique » peut s’avérer être un outil précieux pour chacun et pourquoi pas, pour les médecins. Cette enquête, si elle ne rassure pas, a le mérite d’informer sur cette maladie, et du coup de nous rendre vigilants.

À lire

À lire

L’AFFAIRE DE LA MALADIE DE LYME

Une enquête de Roger Lenglet et Chantal Perrin, aux éditions Actes Sud, coll. « Questions de santé » ; 160 pages, 19,80 € (avril 2016).

Le choix de la rédac

En toute clarté

Visage

En toute clarté

À vous le teint frais et lumineux !

Vous pouvez enfin respirer !

Petits maux

Vous pouvez enfin respirer !

À vous de choisir

Les règles abondantes et douloureuses

Gynécologie

Les règles abondantes et douloureuses

Faciliter le dialogue entre patientes et gynécologues

Le jour et la nuit

Stress

Le jour et la nuit

Une journée sereine et une nuit reposante