CYSTALIA
De belles jambes légères pour l’été !

De belles jambes légères pour l’été !

11 mars 2016
Retour des tenues courtes oblige, afficher des gambettes aériennes zéro défaut est l’une des principales préoccupations estivales. Impeccablement épilées, hâlées, satinées et légères, elles nous permettent assurément d’entamer l’été du bon pied !

 

Fini le temps où on les cachait tout au long de l’année sous des longs jupons, sous peine d’attiser les fougues masculines ! Voilà plusieurs décennies qu’on dénude ses jambes l’été pour mieux les percher sur des talons ou sublimer le port de nos shorts et bikini. Mais bien sûr, n’est pas Adriana Karembeu qui veut ! Profiter des beaux jours et pouvoir montrer fièrement ses gambettes de rêve, être sûre de leur pouvoir de séduction, c’est les savoir bien hydratées et glabres, idéalement hâlées, dotées d’un mollet galbé, d’un genou et d’une cheville tout en finesse… Mais pas que cela : si c’est sur leur aspect que repose l’élégance de la démarche, c’est de leur bien-être et leur légèreté que découle le confort de toute une journée. Il suffit en effet que, sous l’effet de la chaleur, d’une station debout prolongée ou d’un voyage en avion des troubles de la circulation sanguine viennent perturber le retour veineux pour que ces jambes se gorgent d’eau et deviennent douloureuses. Un symptôme difficile à gérer, surtout lorsque les températures élevées de la saison signent le rangement des pantalons.
Prévenir plutôt que guérir, faire peau douce, soyeuse et bronzée… Telles sont les missions de vos trousses beauté estivales. Produits dépilatoires, gels de massage défatigants et rafraîchissants, fluides autobronzants, crèmes hydratantes, boissons draînantes et veinotoniques… L’univers de la cosmétique met tout à votre disposition pour vous assurer tout au long de l’été les jolies jambes dont vous rêvez et vous permettre chaque matin, de vous lever du bon pied.

Témoignage : mes poils poussent plus vite au soleil

Témoignage : mes poils poussent plus vite au soleil

J’ai l’impression que mes poils repoussent beaucoup plus vite dès que je recommence à exposer mes jambes au soleil.
Virginie, 27 ans.

Il semblerait que la repousse des poils, tout comme celle des cheveux, soit un peu plus rapide en été qu’en hiver. En effet, la chaleur dilate les vaisseaux, le sang circule plus vite et irrigue d’avantage les bulbes pileux, producteurs de kératine, la matière première des poils.

Le top glamour des belles jambes

La peau de croco blanche et version cactus n’a plus son droit d’entrée ! Pendant les vacances, on chouchoute ses jambes pour que leur exposition rime avec perfection.

Je mets la gomme

Les premiers rayons de soleil déclarent ouverte la chasse aux poils. Dans la bataille qui nous oppose à notre système pileux, la première consigne à adopter sera de préparer au mieux la peau à être épilée. Gommage est donc ici le mot d’ordre. La texture granuleuse permet de décoller les cellules mortes qui encombrent la surface de l’épiderme, le déshydratent et, surtout, encouragent la pousse des poils sous-cutanés. Pour ce qui est de la fréquence, les peaux sensibles préfèrent un léger peeling quotidien via des gels douche agrémentés de petites billes exfoliantes ou des savons contenant des particules solides non liquéfiables telles que les algues, le son, les flocons d’avoine ou les herbes séchées.

 À lire aussi : Gommer plus pour bronzer mieux

 

Mission épilation

Sur les jambes
Pour être impec’ jour après jour, on a tendance à opter pour un petit coup de rasoir. Seulement voilà : cette méthode est certes rapide et radicale, mais elle est des plus contraignantes de par sa répétition quotidienne. Par ailleurs, le passage répété de la lame présente des risques de microcoupures et endommage le film hydrolipidique. Mieux vaut déloger les poils de leur racine et choisir pour cela l’épilation à la cire. La chaleur de l’été ne faisant pas bon ménage avec le système veineux, les bandes de cire froides sont à privilégier sur les jambes. Pour prolonger leur action, il existe des soins postépilation destinés à freiner la repousse.

Sur le maillot
Pendant la saison des bikinis, le maillot reste la zone qui ne supporte aucun écart de conduite esthétique. À cet endroit particulièrement sensible, les douillettes opteront pour les crèmes dépilatoires. Le résultat est immédiat et sans risque de coupure, mais de courte durée. Les plus courageuses adopteront les cires. C’est le seul produit qui débarrasse radicalement des poils courts ou longs à la racine et garantit environ trois semaines de tranquillité. Évitez le rasoir et les retouches à la pince à épiler qui favorisent aussi les repousses sous-cutanées.

Je marche hâlée
Petite touche finale pour une mise en beauté estivale : les autobronzants permettant d’obtenir un joli teint caramel sans soleil et sans danger pour la peau. En spray, lait, lotion, gel, mousse… Quelle que soit la galénique que vous préférez, la règle d’or est de sélectionner le produit en fonction de la carnation naturelle de la peau. Plus une texture est concentrée en DHA, plus elle se destine aux teints mats, avec un taux de 5 %. À l’inverse, pour les peaux claires, il faut une concentration en DHA qui ne dépasse pas 3 %. Pour le reste, aucun impératif si ce n’est de ne jamais oublier que les autobronzants ne contiennent aucun filtre solaire !

Témoignage : plus le temps passe moins je bronze

Témoignage : plus le temps passe moins je bronze

Plus les années passent, moins j’arrive à bronzer facilement sur les jambes, même si je m’expose longtemps.
Mathilde, 47 ans.

Cela n’a rien à voir avec l’âge et si le soleil cogne uniformément sur le corps, les jambes sont les plus lentes à bronzer même chez les très brunes. Ne vous obstinez pas à les exposer sous peine de coups de soleil, mais compensez plutôt leur différence de couleur par de l’autobronzant.

Des astuces pour des jambes légères

Promenade longue durée, séance de shopping ou position assise prolongée, voyage en avion… Personne n’est à l’abri du syndrome jambes lourdes, qui profite généralement de la chaleur pour nous livrer bataille…

Massage mini pour confort maxi

Astuce

Astuce


La meilleure façon d’optimiser son retour veineux est de faire de l’exercice. Il suffit en effet de marcher d’un bon pas pendant une trentaine de minutes par jour pour activer la circulation sanguine, entretenir la masse musculaire et éliminer les toxines.
Si la chaleur dilate les veines, le froid, lui, a un effet vasoconstricteur. Partant de là, plus vous mettrez vos jambes au frais, mieux vous vous porterez. Cela peut passer par l’application, en fin de journée ou après un long trajet, de gels antifatigue à base de camphre et de menthol, mais aussi par de petites douches ciblées sur les jambes en remontant le jet d’eau du gros orteil à l’intérieur du genou et en insistant sur le creux de l’articulation avant de redescendre jusqu’à la cheville. Cette méthode aquatique connaît sa version manuelle. Si vous n’avez pas le courage de vous asperger d’eau glacée, massez-vous avec une huile drainante dans le sens du retour veineux, c’est-à-dire de la cheville vers le genou.

Coup de pouce des draineurs

Des jambes malmenées par la chaleur sont des jambes qui gonflent. Stigmate d’un mauvais retour veineux, la rétention d’eau n’est cependant pas une fatalité pour toutes celles qui adoptent les bons réflexes. Pour commencer, il faut veiller à ce que nos gambettes soient bien dans leur assiette. Comprenez par là que l’alimentation a son mot à dire dans ce domaine. Évitez la consommation de graisses cuites et de sucres rapides qui peuvent altérer la qualité du collagène, constituant principal de nos veines. Préférez les fruits et légumes riches en vitamines A, C et E qui, à l’inverse, tonifient les veines.
Pour compléter les bienfaits d’une alimentation saine, on peut miser sur les compléments alimentaires spécifiques drainants et veinotoniques. Sous forme de gélules ou d’infusion, des actifs tels que la vigne rouge, le cassis ou la myrtille sont en effet connus pour favoriser la circulation. Au quotidien, n’oubliez pas pour autant de boire au moins un litre et demi d’eau.

Conseils de pharmacien : évitez les talons trop hauts<br>
ou les chaussures trop plates.

Conseils de pharmacien : évitez les talons trop hauts
ou les chaussures trop plates.

Tous les moyens sont bons pour éviter les sources de chaleur, chauffage par le sol, bouillotte, cire dépilatoire chaude, bain à haute température, hammam etc. Par ailleurs, l’été particulièrement, il est bon de ne pas porter des chaussures à talons très hauts ou au contraire, très plats pendant toute une journée. Côté alimentation, les épices agressives, le thé, le café, le vin blanc et le champagne sont déconseillés, notamment en cas de crampes nocturnes. Enfin, vous pouvez vous faire bronzer, mais évitez l’exposition prolongée et immobile au soleil.
Trousse beauté pour de belles jambes chouchoutées !

Trousse beauté pour de belles jambes chouchoutées !

Cire froide DERMO-TOLERANCE, boite de 6 doubles bances, Vichy. Formulées à base d’huile d’amande douce pour respecter les peaux sensibles, ces bandes dépilatoires prêtes à l’emploi dégomment les poils courts et longs.

Soin Minimiseur de Repousse–Corps, Acorelle. Pour affiner les poils, diminuer leur quantité et ralentir leur repousse, appliquez ce soin bio à l’extrait de truffe noire, de thé vert et d’huile de jojoba après chaque épilation à la cire.

Infusion Arko Bio Jambes Légères, Arkopharma. À raison de 2 à 3 tasses par jour, cet élixir bien-être à base de vigne rouge, cassis, myrtille et reine des prés favorise la circulation, draine les jambes et contribue au quotidien à leur confort et leur légèreté.

Véronique Aïache

Le choix de la rédac

Ostéo-gym, un guide visuel qui nous apprend à adopter les bonnes postures

Maux de dos

Des jambes légères 24 h / 24

Circulation sanguine

Des jambes légères 24 h / 24

Du frais et encore du frais

L’huile de coco : l’huile végétale multi usage de l’été

Corps

On en parle de mon périnée ?

Gynécologie

Mesdames, pensez périnée !

Un livre vous propose de le rencontrer pour mieux l’apprivoiser.