THALASSEO THERMES
8 astuces pour réveiller sa libido après l’accouchement

8 astuces pour réveiller sa libido après l’accouchement

21 avril 2016
L’arrivée d’un enfant, la fatigue et les transformations physiques apportent de nombreux bouleversements dans la sexualité du couple. Comment relancer la flamme du désir ? Surmonter son appréhension ? Découvrez nos conseils pour redonner des couleurs à votre vie sexuelle.

 

Difficile après l’accouchement de reprendre sa vie sexuelle comme si de rien n’était. Episiotomie douloureuse pour Madame, peur de faire mal pour Monsieur, fatigue pour tout le monde… les freins sont nombreux, et pourtant il est essentiel pour le couple de réinvestir la dimension sexuelle de sa relation. Essentiel pour ne pas devenir que des parents, et essentiel pour votre enfant qui ressent dès ses premiers jours l’amour et la tendresse qui unissent ses parents.

 

1 – Savoir prendre son temps

Après un accouchement, le col de l’utérus est fragile, et les parois du vagin encore contusionnées par le passage du bébé. Petites plaies, points de suture… : en bref, cette zone intime a besoin de se remettre de ses émotions. Les jeunes mamans expérimentent de surcroît pendant au moins deux semaines des saignements, les lochies (un mélange de caillots de sang et de restes de membranes placentaires, un truc sexy quoi). Au vu de cet état des lieux pas jojo, il est recommandé d’attendre au moins six semaines avant d’avoir un rapport sexuel. En revanche, si la jeune maman s’en sent l’envie et l’énergie, rien n’interdit de prodiguer des caresses manuelles ou orales au jeune papa. On a bien dit « Si… »

 

2 – Faire place nette

Certaines images de l’accouchement peuvent laisser une empreinte vivace dans l’esprit masculin, et modifier ainsi la vision qu’ils ont de leur compagne. Si le désir en ressort parfois grandi par l’expérience de la naissance, dans d’autres cas, un blocage s’installe : il est essentiel de verbaliser les éventuels souvenirs indésirables capables de polluer le désir masculin. Une bonne occasion de renforcer sa complicité plutôt que de laisser s’installer un malaise.

 

3 – Rassurer ses troupes

Si pendant la grossesse, le corps féminin est rond et plein, certaines femmes se trouvent grosses et flasques après l’accouchement, sans parler de l’éventuelle apparition de vergetures. Le regard bienveillant et rassurant de leur partenaire est essentiel pour qu’elles reprennent confiance dans leur pouvoir de séduction, malgré leur nouveau corps et leur tout nouveau statut de mère. Messieurs, à vos compliments ! Et n’hésitez pas aussi à leur offrir quelques jolies tenues pour fêter leur sortie de la maternité pour leur donner envie de se faire belle pour vous.

 

4 – Rester réaliste

Fatigue, petit machin rouge et hurlant, impossibilité de se doucher avant 17h : les ennemis du désir sont nombreux pendant les premiers mois de votre enfant. Ne mettez pas la barre trop haut et ne culpabilisez pas si vous n’avez pas envie d’enfiler vos porte-jarretelles : plutôt que de vouloir retrouver d’emblée une sexualité débridée, commencez par miser sur le réveil de votre sensualité grâce à des caresses tendres et de plus en plus ciblées. Stimulé par des contacts fréquents et répétés, votre désir se réveillera de manière naturelle.

 

5 – Tâter le terrain

On n’est parfois jamais mieux servi que par soi-même. Avant de vous lancer dans le grand jeu, faites une mission de reconnaissance en solo en vous lançant dans une séance de masturbation (ou plusieurs si le cœur vous en dit). En plus de vous reconnecter à votre corps et d’identifier d’éventuels points encore douloureux, retrouver en solo des sensations de plaisir vous rassurera sur vos capacités sexuelles.

 

6 – Choisir le bon angle d’attaque

Même après la cicatrisation, les premières pénétrations doivent se faire en douceur. Si on laisse monter le désir en mettant le paquet sur les préliminaires, au moment du coït, on découvre les plaisirs du sexe lent avec une pénétration délicate et profonde qui permet de se réapproprier les lieux… en douceur. Pour faciliter au maximum la pénétration, ne lésinez pas sur le lubrifiant ! Et attention, si vous ressentez une douleur, on arrête tout. Pas question de créer des blocages ou des appréhensions : prenez rendez-vous avec votre gynécologue pour faire un état des lieux, et en attendant, goûtez aux joies de la stimulation clitoridienne.

 

7 – Se mettre à l’heure de bébé

Après une journée passée à s’occuper d’un nouveau-né, vous n’avez en général qu’une seule envie lorsque la nuit arrive : DORMIR à peine la tête posée sur l’oreiller. Adaptez-vous à cette nouvelle configuration, et profitez des répits offerts par les siestes de votre progéniture pour redécouvrir le plaisir des siestes crapuleuses.

 

8 – Prendre le large

Votre bambin fait à peu près ses nuits et peut être confié à ses grands-parents ? Donnez à votre couple la priorité le temps d’un week-end et évadez-vous en amoureux. Rien de tel qu’un bon dîner en tête à tête suivi d’une nuit dans un endroit romantique (et calme) pour souffler sur les braises du désir.

Câline Gabard

Le choix de la rédac

Le jour et la nuit

Stress

Le jour et la nuit

Une journée sereine et une nuit reposante

Un petit coup de mou ? On a les solutions.

Autres

Un petit coup de mou ? On a les solutions.

Deux options s’offrent à vous !

Un autre regard sur Alzheimer

Maladies neurologiques

Un autre regard sur Alzheimer

Aider et accompagner les malades

Avis aux cheveux et ongles fatigués

Cheveux

Avis aux cheveux et ongles fatigués

Une petite dose de nutriments essentiels…