Les ascarides du chat : quels risques ?

Les ascarides du chat : quels risques ?

02 novembre 2020
Vous venez d’adopter un chaton ou un chat ? Pensez à le vermifuger sans tarder car votre nouveau compagnon pourrait héberger des vers, néfastes pour sa santé et pour celle de votre famille.

 

Les parasites internes le plus souvent identifiés chez les chats, et plus fréquemment chez les chatons, sont des vers ronds, qu’on appelle communément « ascaris », bien que le nom correct soit ascarides. Lorsqu’un chat est infesté, on dit qu’il souffre d’ascaridose. Le terme « toxocarose » est aussi employé car, chez les félins, les principaux ascarides rencontrés sont Toxocara cati et Toxascaris leonina.
Les ascarides vivent et se reproduisent dans l’intestin du chat. Par jour, une femelle adulte peut pondre jusqu’à 200 000 œufs, invisibles à l’œil nu, qui sont éliminés avec les selles ; seul l’examen d’un échantillon au microscope par un vétérinaire peut confirmer la contamination. Résistants, ils sont capables de vivre au moins deux ans dans le milieu extérieur. Après l’ingestion, les œufs éclosent en larves, tout aussi microscopiques, qui effectuent une migration dans l’organisme avant de terminer leur développement dans le tube digestif de l’animal. Les ascarides adultes, pouvant atteindre 20 cm de long, se nourrissent des nutriments qui arrivent dans l’intestin grêle et empêchent les chats de profiter de leur alimentation comme ils le devraient.

Chaton : priorité à la vermifugation

Chaton : priorité à la vermifugation

Outre les ascarides, les chats peuvent aussi héberger des ankylostomes, des strongles, des ténias, etc. Le parasitisme chronique perturbe la digestion, induit une baisse de l’état général et affecte négativement le système immunitaire du chat. Pour ces raisons, il est important de débarrasser un chaton de ses parasites digestifs avant les injections vaccinales : la vaccination sera ainsi plus efficace. N’hésitez pas à demander au vétérinaire d’établir avec vous un calendrier de vermifugation adapté au mode de vie de votre chat.

 

Modes de contamination

Les chatons

Le jeune âge du chat est un facteur de risque majeur d’ascaridose car les chattes hébergent très souvent des larves d’ascarides « dormantes » dans divers organes, comme le foie. Au tout début de la gestation, les changements hormonaux ont pour effet de « réveiller » les parasites. Le cycle des larves est alors bouclé et elles passent dans le lait maternel, contaminant les chatons dès la naissance. Si vous avez une chatte qui attend des petits, vermifugez-la environ deux semaines avant la mise bas avec un produit actif sur les larves en migration. Demandez conseil à un professionnel de santé pour connaître le vermifuge adapté aux chattes gestantes.

Les chats adultes

À l’âge adulte, les chats se contaminent de plusieurs façons : en léchant le pelage d’un congénère dont le poil est souillé par des œufs d’ascarides, en consommant des aliments contaminés (des viandes crues, par exemple), en chassant des proies contenant des larves…

Les chats qui vivent principalement à l’extérieur sont plus exposés à la contamination aux parasites digestifs, quels qu’ils soient, que les chats ne sortant pas. Le risque est multiplié par 2,7. Environ 20 % des chats adultes sont porteurs d’ascarides, mais la prévalence de l’ascaridose est plus élevée chez ceux qui ont un accès à l’extérieur. Votre chat ne sort pas ? Ne négligez pas pour autant la vermifugation. Il est en effet possible qu’il n’ait jamais été débarrassé complètement des parasites transmis par sa mère. Par ailleurs, des contacts occasionnels avec d’autres animaux peuvent suffire à la contamination par les ascarides : si vous avez également un chien, les parasites des deux animaux peuvent aisément passer de l’un à l’autre. Un séjour dans une pension féline est également une occasion d’attraper des hôtes indésirables. Si vous donnez de la viande, des abats ou du poisson crus à votre chat, notez qu’ils constituent une source de contamination potentielle.

Vermifuge adapté : un choix impératif

Vermifuge adapté : un choix impératif

Pour éviter tout risque de toxicité ou de surdosage, le traitement antiparasitaire doit être adapté à l’espèce à l’âge et au poids de l’animal. En France, il est interdit d’acheter sur Internet des médicaments antiparasitaires normalement vendus sur prescription vétérinaire. Les médicaments obtenus à partir de sites illégaux et étrangers échappent à tout contrôle. Ils peuvent contenir des substances toxiques et leur stabilité n’est pas garantie.

 

Les risques pour les chats

C’est chez les chatons que l’infestation par des ascarides a le plus de conséquences visibles. Elle peut favoriser le développement d’une diarrhée et altérer l’état général de l’animal. En cas d’infestation massive, comme en souffrent souvent les chatons nés de chattes vivant en liberté à l’extérieur, le ventre peut être ballonné, le poil est terne, et des problèmes de croissance apparaissent. Au cours de leur développement dans l’organisme, si les larves d’ascarides transitent dans les bronches et la trachée, il est fréquent que le chat tousse.

Chez les chats adultes, la contamination n’entraîne généralement pas de symptômes particuliers ; ce n’est pas une raison pour faire abstraction du problème. En effet, tout chat porteur d’ascarides représente un danger : en excrétant des œufs dans l’environnement, il devient un vecteur de contamination pour les autres animaux et pour l’être humain.

 

Les œufs d’ascarides, un danger pour l’homme

Les œufs sont parfois présents sur les poils d’un chat qui n’est pas vermifugé correctement. En faisant sa toilette, l’animal dissémine des œufs sur son pelage après s’être léché l’arrière-train. Si une personne le caresse et porte ensuite ses doigts à la bouche, elle est susceptible d’ingérer des œufs d’ascarides. Se laver les mains après avoir caressé un chat est donc un geste d’hygiène de base ! La transmission peut aussi s’effectuer indirectement, par exemple lorsque le propriétaire nettoie la litière ou lorsqu’il manipule des végétaux souillés par le chat. Les chats ont parfois l’habitude de faire leurs besoins dans les jardins potagers… Lavez toujours soigneusement les légumes, surtout s’ils sont destinés à être mangés crus.

En Europe, on estime que 20 % des personnes ont déjà été en contact avec des ascarides. Dans les régions au climat chaud et humide, favorable à la survie des œufs de parasites, les chiffres sont impressionnants. À La Réunion, plus de 90 % des enfants sont ou ont été contaminés. Heureusement, les formes graves de la maladie sont très rares.

Comment se manifeste la toxacarose ? Chez un adulte en bonne santé, elle se traduit par un état grippal : un peu de fièvre, de la fatigue, des douleurs musculaires transitoires… Les signes sont parfois plus marqués chez les personnes dont les défenses naturelles sont affaiblies par une maladie ou par la prise d’un traitement médical à long terme. Les jeunes enfants sont sans doute les plus exposés à la contamination par les ascarides car ils jouent souvent dans des milieux régulièrement fréquentés par les chats, jardins ou bacs à sable. Les larves migrent parfois même vers des organes très sensibles comme l’œil ou le cerveau. Bien que cela soit rare, elles peuvent alors entraîner une perte de la vision ou une méningite.

Un calendrier de vermifugation bien tenu

Des enquêtes montrent que moins d’un quart des propriétaires vermifugent leur chat quatre fois par an minimum, comme il est recommandé. Traiter son chat contre les vers une fois par trimestre est pourtant un moyen simple de protéger à la fois sa santé et la nôtre. La régularité du traitement est essentielle, surtout chez les chats qui ont accès à l’extérieur. Il ne s’écoule en effet qu’un mois entre le moment où un chat est contaminé et celui où le parasite commence à pondre dans les selles. Chez un chaton, plus exposé aux parasites qu’un chat adulte, la vermifugation doit être faite tous les mois jusqu’à l’âge de 6 mois.

Le choix de la rédac

Du baume au corps

Corps

Du baume au corps

Riche en plantes médicinales bio

Chacun ses goûts !

Les bons aliments

Chacun ses goûts !

A vous de choisir !

Les chats aussi nous soignent

Animaux

Les chats aussi nous soignent

Une encyclopédie dédiée aux petits félins et à leurs pouvoirs

Solutions d’hiver

Petits maux

Solutions d’hiver

Azéol pour lutter contre les maux de la sphère ORL