Advertisement Banner
Après l’accouchement, direction réeducation périnéale

Après l’accouchement, direction réeducation périnéale

30 mars 2016
Il vous a soutenue avec loyauté pendant neuf mois : après l’accouchement, votre périnée mérite toute votre attention. Sa rééducation n’est pas optionnelle : on vous explique pourquoi.

 

Le périnée est un ensemble de muscles que l’on découvre souvent au moment de sa première grossesse. situé entre la vulve et l’anus, ce hamac musculaire soutient l’utérus et la vessie. Vous ne voyez toujours pas où il est ? Lorsque vous contractez vos muscles pour faire un « stop pipi », c’est votre périnée qui bosse. lorsque vous tentez de retenir un gaz, c’est aussi votre périnée.


Pourquoi la rééducation est indispensable ?

Les muscles du périnée sont affaiblis par la grossesse : ils ont quand même soutenu pendant neuf mois un utérus qui passe de 50 grammes à 6 kilos, sans oublier le tour de force de l’accouchement. Certaines pensent qu’en cas de césarienne, la rééducation périnéale est optionnelle : que nenni, mesdames, votre périnée a dans tous les cas besoin de récupérer après la grossesse. Avec un périnée affaibli, les femmes deviennent avec l’âge sujettes à des fuites urinaires, notamment à partir de la ménopause. 25 à 30% des femmes sont concernées. Oui, tout de même. Après un effort important, ou si l’on pratique certains sports avec des impacts, comme le tennis, le running, le volley, etc… une descente d’organes peut aussi se produire. Non, vous n’avez pas envie que cela vous arrive…


Quand commencer sa rééducation du périnée ?

La perspective de faire pipi dans votre culotte au premier fou rire vous a convaincue de passer à l’action ? Sachez que la rééducation du périnée ne doit pas se faire immédiatement après l’accouchement, il faut attendre au moins six semaines avant de le solliciter. Une dizaine de séances encadrées par un professionnel, sage-femme ou kinésithérapeute, seront nécessaires pour le remettre d’aplomb. Si votre épisiotomie n’est pas tout à fait cicatrisée, pas d’inquiétude : votre thérapeute vous montrera comment effectuer des massages du périnée pour accélérer la cicatrisation.


Que faut-il savoir sur les séances de rééducation ?

A votre sortie de la maternité, le gynécologue vous remet une ordonnance pour 10 séances. Sachez qu’elles sont remboursées à 100% par l’assurance maladie. Il existe plusieurs méthodes : en manuel, avec une sonde, ou avec de l’électrostimulation. C’est le thérapeute qui, après un toucher vaginal, propose la rééducation la plus adaptée à chaque cas. Tant que votre rééducation n’est pas achevée, sollicitez le moins possible votre périnée : évitez de porter des charges lourdes, allongez-vous le plus souvent possible, et surtout, ne faites pas d’exercices sollicitant les abdominaux. En se contractant, ils appuient sur le périnée qui n’est pas encore capable de résister à la pression.


Peut-on effectuer sa rééducation des années plus tard ?

Vous avez loupé le coche après vos accouchements, par flemme ou manque d’informations ? Il n’est jamais trop tard pour remuscler votre périnée, les muscles se remettent très bien si on les sollicite correctement. La rééducation peut se faire des années après l’accouchement. Si vous ressentez parfois une pesanteur au niveau de l’utérus, ou expérimentez des fuites urinaires, n’attendez pas pour consulter et démarrer un cycle d’exercices avec un professionnel.

Clémentine Garnier

Le choix de la rédac

MEDOUCINE

Autres

Maquillage et peaux fragiles

Visage

Peau saine et teint frais

Maquillage et peaux fragiles.

Stimium®

Tous les sports

Faire du sport et soigner son corps

Des compléments alimentaires pour les sportifs !

ma Bible des huiles essentielles

Huiles essentielles

Le super cadeau pour les amateurs de santé au naturel

Une édition spéciale 10 ans et, cerise sur le gâteau, pourvue de belles illustrations.