Antipuces : un large choix !

Antipuces : un large choix !

25 février 2021

Collier, pipette, comprimé, spray… Les produits antipuces se déclinent sous de multiples formes et permettent de protéger facilement les chats contre ces parasites.

 

En raison des dérèglements climatiques, et plus particulièrement des hivers moins rudes qui ne favorisent pas la disparition des puces, les chats peuvent être contaminés toute l’année. Il est donc indispensable de les traiter régulièrement. On veillera bien entendu à leur administrer uniquement des insecticides spécifiquement prévus pour leur espèce.

 

Pourquoi pas un collier ?

On réserve souvent l’usage du collier antipuces au chien mais un chat peut très bien en porter un. Il existe en effet des modèles qui s’adaptent à son mode de vie. Si le félin a accès à l’extérieur et grimpe aux arbres, le collier doit être équipé d’un système de sécurité provoquant sa rupture immédiate en cas de forte tension. Il faut veiller à ce qu’il ne soit ni trop serré ni trop lâche – on doit pouvoir passer un doigt entre le cou du chat et le collier – et à bien se laver les mains après la pose.

 

 À lire aussi : Les ascarides du chat : quels risques ?

 

Les pipettes : oui, mais…

Les pipettes (spot on), à appliquer sur la peau, sont appréciées des propriétaires mais souvent mal utilisées. Pour être efficace, le liquide ne doit pas couler sur les poils mais sur la peau du chat, ce qui n’est pas toujours évident quand le pelage est très fourni. Il est donc indispensable de bien écarter les poils avant de presser sur la pipette. Le contenu doit être déposé à la base du cou, entre les omoplates, pour éviter que le chat se lèche après l’application. On s’abstient de caresser l’animal tant que le principe actif n’a pas diffusé dans la peau (lire le mode d’emploi pour connaître le temps d’absorption).

 

Les comprimés

Si le chat avale facilement les comprimés, il peut être pratique de choisir ce mode d’administration. Un conseil toutefois : garder la tête de l’animal en l’air après avoir posé le comprimé au fond de sa bouche et caresser sa gorge pour l’encourager à déglutir. En bon simulateur, le chat pourrait très bien recracher le comprimé dès que son maître a le dos tourné !

 

Les huiles essentielles

Certaines huiles essentielles (neem, citronnelle, lavande…) ont un effet répulsif sur les insectes… mais attention ! Utilisées pures, elles peuvent gravement intoxiquer le chat, qui se lèche beaucoup. Il est donc préférable de les appliquer sur un collier, d’en vaporiser les coussins et couvertures où dort l’animal ou encore d’utiliser un diffuseur. À la différence des insecticides chimiques, ces produits ne font qu’éloigner les puces, ils ne les tuent pas. Ils devront être utilisés très régulièrement pour protéger efficacement l’animal.

Le choix de la rédac

Du baume au corps

Corps

Du baume au corps

Riche en plantes médicinales bio

Chacun ses goûts !

Les bons aliments

Chacun ses goûts !

A vous de choisir !

Les chats aussi nous soignent

Animaux

Les chats aussi nous soignent

Une encyclopédie dédiée aux petits félins et à leurs pouvoirs

Solutions d’hiver

Petits maux

Solutions d’hiver

Azéol pour lutter contre les maux de la sphère ORL