Ânes : leur chercher des poux

Ânes : leur chercher des poux

01 décembre 2020
Quand l’hiver approche, les poux s’invitent dans le poil des ânes. Ces indésirables, qui s’attaquent à l’épiderme des équidés, causent d’importantes démangeaisons. À éradiquer sans ménagement !

 

Les poux sont en général observés en période hivernale, entre octobre et mars. Ils infestent en priorité les ânes jeunes et plus âgés, ceux qui ont un poil long ainsi que les animaux faibles, qui présentent un défaut d’immunité. Spécifiques à leur hôte, ils ne peuvent être transmis à l’homme.

Observation minutieuse

La présence de poux entraîne de fortes démangeaisons chez l’animal, qui se gratte, se mordille et se lèche. À cause du grattage, le poil et les crins tombent par endroits et des lésions cutanées peuvent se développer.

En regardant bien, surtout sur la tête, la crinière, l’encolure et la base de la queue, vous pourrez observer les poux adultes qui courent sur la peau ainsi que des œufs (les lentes, translucides), solidement accrochées aux poils. On trouve deux types de poux chez les ânes, qui peuvent coexister : les poux piqueurs (à tête triangulaire), qui sucent le sang des équidés, et les poux broyeurs (à tête ronde), qui se nourrissent des débris cutanés en râpant l’épiderme. Il est important de faire la différence car ils ne se traitent pas de la même façon. Utilisez un peigne à dents très rapprochées pour recueillir les parasites et les montrer au vétérinaire qui, au besoin, les observera au microscope pour les identifier.

 À lire aussi : Les répulsifs antimouches pour chevaux

 

Un traitement à réitérer

Faites-vous conseiller un produit antiparasitaire adapté aux conditions de vie de votre animal : shampooing, spray, traitement injectable dans le cas des poux piqueurs, etc. Quand plusieurs équidés vivent ensemble, les poux peuvent passer d’un individu à l’autre. Si un porteur est mis en évidence, mieux vaut donc traiter tous les animaux. Les produits ne sont pas actifs sur les œufs. Il faudra donc traiter l’âne plusieurs fois jusqu’à la fin du cycle de reproduction des poux, soit pendant au moins trois semaines. Pour éviter les récidives chez un animal à risque, traitez-le à la fin de l’automne, puis au mois de mai, et tondez-le en été.

 À lire aussi : Du miel pour traiter les plaies cutanées ?

 

Indispensable matériel

Les poux peuvent survivre environ un mois dans l’environnement de l’âne. Le matériel de pansage, les couvertures et tous les équipements entrant au contact de l’animal doivent par conséquent être traités avec un produit acaricide, de même que les box et les abris. Faites attention à ne pas devenir un vecteur vous-même : si vous avez plusieurs équidés à soigner, occupez-vous d’abord des individus indemnes et terminez par ceux qui sont infestés.

 

Conseils de pharmacien

Conseils de pharmacien

Certaines huiles essentielles (HE) peuvent servir de solution alternative aux insecticides habituels. Celles de lavande et de tea tree (arbre à thé) sont réputées être des insectifuges efficaces, prompts à débarrasser les ânes des poux. Attention cependant à ne jamais les utiliser pures ! Mélangez 10 gouttes d’HE de lavande et 10 gouttes d’HE de tea tree dans 50 ml d’huile végétale (olive ou tournesol, par exemple) et massez les zones à traiter. Répétez l’opération au moins deux fois, à une semaine d’intervalle.

Le choix de la rédac

Du baume au corps

Corps

Du baume au corps

Riche en plantes médicinales bio

Chacun ses goûts !

Les bons aliments

Chacun ses goûts !

A vous de choisir !

Les chats aussi nous soignent

Chat

Les chats aussi nous soignent

Une encyclopédie dédiée aux petits félins et à leurs pouvoirs

Solutions d’hiver

Petits maux

Solutions d’hiver

Azéol pour lutter contre les maux de la sphère ORL