Quels aliments pour une mémoire d’éléphant ?

Quels aliments pour une mémoire d’éléphant ?

26 octobre 2016
De l’air, de l’eau… et 40 nutriments ! C’est ce qu’exigent notre cerveau et notre mémoire en particulier. Focus sur 5 catégories d’aliments qui boostent leur fonctionnement.

 

Pour éviter que notre mémoire nous fasse défaut, mieux vaut prendre soin de notre cerveau. Selon Ysabelle Levasseur, diététicienne nutritionniste, la première règle de base est une alimentation équilibrée et variée. « Afin de fonctionner de manière optimale, le cerveau requiert 40 nutriments. D’où l’importance d’avoir une alimentation diversifiée pour lui apporter tout ce dont il a besoin et éviter les carences. »

 

1. Riz, pâtes…

« Le cerveau est un grand consommateur de glucose. Mangez des sucres lents ou des glucides complexes que vous trouvez notamment dans le pain ou les céréales, peu raffinées de préférence… Ils contiennent aussi des vitamines du groupe B utiles pour le cortex. »

 

2. Le foie

Riche en fer, c’est un oligo-élément essentiel à la bonne oxygénation du sang et donc du corps. « Pour bien fonctionner le cerveau a besoin d’être irrigué. Le fer des globules rouges transporte l’oxygène des poumons vers les cellules. Or, les apports sont bien souvent en deçà des recommandations : 9 mg/jour pour les hommes et 16 mg/jour pour les femmes. »

 

3. Les maquereaux et les sardines

Ce sont une source intéressante en oméga 3 et notamment en EPA et DHA. « Des acides gras dont l’apport ne peut être qu’alimentaire, le corps ne les fabriquant pas. La membrane des neurones (cellules du système nerveux spécialisées dans la communication et le traitement d’informations) en est essentiellement constituée. Il faut donc puiser dans l’alimentation les lipides d’origine marine. »

 À lire également : Bon gras, mauvais gras : on fait le tri !

 

4. Les fruits secs et oléagineux

Ils sont riches en minéraux et oligo-aliments. « Le sélénium contenue dans les noix du Brésil joue un rôle important dans la synthèse des neurotransmetteurs. Les abricots et les raisins secs sont intéressants pour leur apport en zinc. » Une carence en zinc entraîne des troubles de la mémoire, de l’attention…

 

5. L’eau

Elle est, après l’oxygène, le deuxième élément vital. Le cerveau en est composé à quelque 70 %. Et la moindre déshydratation a des conséquences sur la mémoire. La quantité d’eau nécessaire à un adulte est de 2,5 litre par jour. Un litre est apporté par les aliments, le reste par les boissons : eau, en variant les sources, tisanes, etc. Thé et café stimulent le système nerveux, mais il ne faut pas en abuser : « Ne dépassez pas 2 ou 3 tasses de café par jour (environ 400 mg de caféine) pour éviter la tachycardie. »

 

Clarisse Nénard

Le choix de la rédac

Petits tracas, grandes solutions

Petits maux

Petits tracas, grandes solutions

Finis, les petits maux de l’été !

L’année des méduses ?

Autres

L’année des méduses ?

Anti-piqûres et protection solaire

Ostéo-gym, un guide visuel qui nous apprend à adopter les bonnes postures

Maux de dos

Des jambes légères 24 h / 24

Circulation sanguine

Des jambes légères 24 h / 24

Du frais et encore du frais