À faire avant d’hâler

À faire avant d’hâler

03 juin 2022
Quand il s’agit de livrer sa peau aux caresses du soleil, on a le droit de brûler mais seulement d’impatience. Bronzez d’accord, mais se préparer d’abord.

 

On ne le répètera jamais assez : pendant l’été, l’épiderme n’est pas vraiment à la fête. Il faut dire qu’à l’inverse du corps et de l’esprit qui se détendent à loisir grâce aux bains d’eau et de soleil, les cellules cutanées ont de sérieux combats à mener. D’un côté, les ultraviolets altèrent leur ADN ; de l’autre, le vent chaud, le chlore et le sel marin les assèchent. Certes, elles produisent de la mélanine pour se protéger des rayons mais ce pigment brun – à qui l’on doit le bronzage – ne peut malheureusement pas faire grand-chose contre le phénomène de déshydratation intensive. Aider sa peau à profiter des vacances sans qu’elle y laisse trop de plumes consiste donc à augmenter son capital résistance. Plus on renforce la couche cornée avant de partir, plus on multiplie les chances d’obtenir un hâle lumineux et longue durée en toute sécurité. 

 À lire aussi : Gommer plus pour bronzer mieux

 

Booster sa mélanine

Quelle que soit notre carnation d’origine, nous disposons tous du même nombre de mélanocytes. Les variations de couleur dépendent en fait de la quantité de mélanine produite par ces cellules. Plus ce pigment est fabriqué, plus la peau est foncée. Optimiser son bronzage consiste donc à aider les mélanocytes dans leur mission, et ce, au moins quinze jours avant les premières expositions. Soit en consommant des fruits et des légumes riches en caroténoïdes (carottes, tomates, pastèque, abricots, cerises ou poivrons rouges), soit en misant sur des compléments alimentaires contenant du bêta-carotène et des antioxydants comme le sélénium et les vitamines A et E, connus pour freiner la formation des radicaux libres provoquée par les UVA et UVB.

 À lire aussi : Rayons UVA, UVB, Infrarouges

 

Faire le plein d’eau

Éviter l’effet peau de croco au retour des vacances s’anticipe là aussi deux semaines avant le départ. Pour prendre une longueur d’avance sur la déshydratation, il faut agir à l’intérieur de la peau comme à l’extérieur. Dans l’assiette, sont bienvenus : les huiles végétales (noix, colza, soja) et les poissons riches en oméga 3 (sardine, thon, saumon…). Dans la trousse beauté, priorité aux laits corps et aux soins visages qui mettent l’accent sur les actifs du type aloe vera, huile de grenade, glycérine ou acide hyaluronique.

 À lire aussi : Soigner sa peau après une exposition au soleil

 

Exfolier pour mieux bronzer

Le gommage a pour mission de débarrasser l’épiderme des particules de pollution, des cellules mortes et des résidus de fards qui s’y sont agglutinés malgré le nettoyage quotidien. Celui qu’il faut faire sur le visage et le corps au plus tard trois jours avant de s’exposer n’échappe pas à la règle. Il a pour seul but d’éliminer la pellicule d’impuretés qui empêche la peau de respirer et le teint de rayonner. Cette action ne renforce pas les défenses cutanées mais permet un bronzage plus rapide et uniforme.

 

Véronique Aïache

Le choix de la rédac

Du baume au corps

Corps

Du baume au corps

Riche en plantes médicinales bio

Chacun ses goûts !

Les bons aliments

Chacun ses goûts !

A vous de choisir !

Les chats aussi nous soignent

Chat

Les chats aussi nous soignent

Une encyclopédie dédiée aux petits félins et à leurs pouvoirs

Solutions d’hiver

Petits maux

Solutions d’hiver

Azéol pour lutter contre les maux de la sphère ORL