Advertisement Banner
9 astuces pour soigner les hématomes

9 astuces pour soigner les hématomes

29 mars 2018
Chute, opération et autres accidents de la vie laissent de disgracieuses et douloureuses ecchymoses. Accélérez la disparition de vos hématomes, cutanés ou musculaires, avec ces conseils pratiques.

 

Les hématomes, aussi appelés ecchymoses ou plus familièrement bleus, apparaissent après un choc ou une chute sur les parties molles de notre corps. Ils résultent d’un amas de sang provoqué par la rupture d’un ou plusieurs vaisseaux sanguins. Cutanés, on les appelle « bleus » ou ecchymoses, car ils forment un douloureux gonflement d’une jolie couleur bleutée, allant du rouge au violet selon les personnes et localisations. Les hématomes musculaires, causés par un claquage ou un choc sur le muscle, entraînent douleur et un possible gonflement si l’hématome est superficiel, et un « bleu » lié à l’infiltration de sang.

Des hématomes plus profonds, invisibles de l’extérieur, peuvent survenir, comme les hématomes intracrâniens ou intracérébraaux, ou les hématomes rétro-placentaires pendant la grossesse. Ils nécessitent une intervention médicale urgente. Un hématome sous-cutané de grande taille doit aussi vous amener à consulter afin de vérifier qu’il ne contrarie pas la circulation sanguine sur la zone touchée.

Les hématomes cutanés ou musculaires sont en général sans gravité et disparaissent progressivement après quelques jours. Vous pouvez accélérer leur résorption en appliquant ces gestes simples.

 

1 – Hématome musculaire et sous-cutané : du froid juste après le choc

L’effet constricteur du froid aura pour effet de limiter l’épanchement sanguin à l’endroit du choc. Vous réduisez ainsi le gonflement et la compression qui en résulte. Utilisez pour cela une poche de glace ou tout simplement un filet d’eau froide.

 

2 – Utiliser le pouvoir de l’arnica en pommade

L’Arnica Montana est utilisée depuis l’Antiquité pour soigner les douleurs musculaires et les bleus. Juste après le choc, appliquez de la pommade à l’arnica sur la zone douloureuse, et renouvelez plusieurs fois dans les heures qui suivent. Après apparition de l’ecchymose, continuez l’application deux fois par jour jusqu’à disparition complète.

 

3 – Et de l’arnica en homéopathie

En complément de cette application externe, prenez 5 granules d’arnica montana 5CH juste après le choc, et renouvelez toutes les 15 minutes pendant une heure. Continuez vos prises pendant une semaine à raison de 5 granules matin, midi et soir.

 À lire aussi : Bleus, bosses, abracadabra avec l’arnica

 

4 – Prendre un anti-douleur, mais pas n’importe lequel

En cas de forte douleur, vous pouvez prendre un anti-douleur. Evitez l’aspirine et les anti-inflammatoires comme l’ibuprofène qui perturbent le travail des plaquettes sanguines, préférez-leur du paracétamol, dans la limite de 3 g par jour pour les adultes.

 

5 – Laisser le corps au repos

Sollicitez le moins possible la partie du corps touchée par l’hématome dans les 48 heures qui suivent le choc. Vous optimisez votre récupération et prévenez une éventuelle réaction inflammatoire. Évitez toute compression tant que l’hématome n’est pas résorbé et attendez au moins 48 heures avant de pratiquer des massages qui augmentent le débit sanguin.

 À lire aussi : Soigner les bobos du quotidien vite et bien

 

6 – Surélever le membre touché

Si vous en avez la possibilité, surélevez aussi souvent que possible la zone où se trouve l’hématome. Pourquoi ? Cela réduit l’afflux sanguin, soulage la douleur, et évite que l’ecchymose ne s’étende.

 

7 – Souffler le chaud après le froid

Attendez 48 heures afin de vous assurer que l’épanchement sanguin est stoppé, puis accélérez la phase de récupération de votre blessure en appliquant du chaud sur votre hématome. La chaleur a une action émolliente apaisante ; elle dilate les vaisseaux sanguins qui acheminent les nutriments nécessaires à la récupération des cellules et accélère l’évacuation des déchets.

 

8 – Augmenter les apports en protéines

Les protéines favorisent le renouvellement des cellules musculaires et peuvent aider à la régénération des tissus corporels. Misez sur la viande blanche, les poissons, les produits à base de lait caillé, les œufs, et les sources de protéines végétales comme les légumineuses (lentilles, haricots rouges, pois chiches, etc.), les noix et fruits oléagineux, certains légumes comme le brocoli. Avis aux végétariens, pensez à compléter vos apports en vitamine B12, nécessaire à la coagulation, qui ne sont pas couverts par les protéines végétales.

 

9 – Accélérer la réparation des tissus avec le chou

Les jeunes mamans se repassent sous le manteau ce secret de grand-mère : le chou possède en effet d’étonnantes propriétés apaisantes, décongestionnantes et régénérantes, et elles l’utilisent pour réduire l’inflammation provoquée par les montées de lait. Ses vertus sont tout aussi efficaces dans le traitement des hématomes. Pour en bénéficier, découpez quelques feuilles d’un chou frais, écrasez-les au rouleau à pâtisserie afin de libérer la sève des feuilles, et appliquez-les directement sur l’hématome. Maintenez-les avec une bande, sans comprimer, et laisser agir une nuit entière. Vous pouvez renouveler avec des feuilles fraîches tous les jours jusqu’à disparition de l’ecchymose.

 À lire aussi : Les bons réflexes en cas de brûlure légère

 

Clémentine Garnier

Le choix de la rédac

Faire la cuisine avec ses enfants : la bonne idée (et le bon livre qui va avec)

Les bons aliments

White Box Icon
7 plantes + 2 bourgeons = détox

Compléments alimentaires

7 plantes + 2 bourgeons = détox

Nettoyage intérieur !

Des salades qui nous font du bien

Les bons aliments

Variations sur les salades

Un livre de recettes exceptionnel

70 recettes aussi gonflées en antioxydants que savoureuses

Les bons aliments

70 recettes aussi gonflées en antioxydants que savoureuses

On vous livre ici 2 recettes parfaites !