Les 5 ennemis d’une perte de poids

Les 5 ennemis d’une perte de poids

21 juillet 2016
Maigrir c’est du sport ! Il est souvent difficile d’adopter les bonnes habitudes alimentaires pour atteindre le poids santé voulu. Etre dans les meilleures conditions possibles pour maîtriser ses kilos signifie tout d’abord une meilleure connaissance des 5 ennemis jurés du régime.

 

Ennemi n° 1 de la diète : Le sel

Un des aspects chimiques de l’amincissement

En moyenne, en fonction de votre poids dit normal, votre corps a besoin d’environ 2 à 3 g de sodium par jour, soit 4 à 6 g de sel de table, et votre corps a deux options : l’éliminer ou le stocker ! Il élimine principalement via les reins et la transpiration, et il stocke dans le gras !

Exemple : si vous buvez un demi-litre d’eau le soir, comme votre vessie contient 200 cl, soit vous passez votre nuit à aller aux toilettes, soit vous gonflez. Dans les deux cas, c’est mauvais pour perdre du poids et c’est pour cela que je conseille d’arrêter de boire vers 6-7 heures du soir. Il y aura suffisamment d’eau dans votre repas du soir pour que vous ne vous desséchiez pas pendant la nuit !

 

Ennemi n° 2 : Votre gros intestin, pour avoir un ventre plat

Un des aspects mécaniques de l’amincissement

Un gros intestin est un tuyau d’en moyenne 1,20 à 1,50 mètre, avec des sas de muscles circulaires tous les 10 à 15 centimètres, un peu comme un chapelet de saucisses. L’intérieur ressemble à une moquette à poils longs, sa surface, une fois dépliée, est celle d’un terrain de tennis et il sert à évacuer vos selles.

Qui peut réellement penser qu’avec un tel physique et un tel travail, il puisse rester propre longtemps ? Il se déforme, il s’encrasse, des morceaux se coincent entre les poils et certains obèses ont jusqu’à 30 kg de vieux caca ! Et le vôtre, dans quel état est-il ? Y avez-vous déjà songé ?

Ennemi n° 3 : La maitrise du temps, la bonne astuce pour maigrir

Un des aspects psychologiques de l’amincissement pour éviter de réutiliser l’ancien automatisme

En moyenne vous allez perdre 2 kg par mois !

En règle générale, mes patients me disent : « C’est parfait, je ne suis pas pressé, ils ne sont pas venus en trois mois, ils ne peuvent pas repartir comme ça ! » « De toute façon, c’est plus sain, c’est mieux pour la santé ! » « Ça me convient, je ne veux plus faire des régimes rapides, on reprend tout après… » « J’ai déjà tout essayé et je sais que perdre 2 kg par mois est la bonne méthode… » Après un mois, ils m’ont tous dit avec fierté : « C’est génial, j’ai perdu 4-5 kg en 1 mois ! »

Après plusieurs mois, ils m’ont tous dit : « Ça ne marche plus, j’ai un blocage. » « J’ai repris 2 kg, c’est foutu, je vais tout reprendre comme d’habitude. » « Ça fait deux mois que je stagne. » À la fin, ils m’ont tous dit : « Vous aviez raison ! En fait maintenant, j’ai l’impression que ça a été rapide. »
Le temps estimé avant est toujours plus long que le temps écoulé vu d’après, c’est comme ça.

Et nous connaissons tous des personnes qui vont vite, à qui tout semble réussir et qui finissent fatiguées et n’atteignent pas l’objectif ; elles vont vite, mais dans la mauvaise direction, et elles sont déçues !

 

L’astuce importante : être réaliste

Alors pour ne pas être déçu, ne soyez ni optimiste ni pessimiste, mais simplement réaliste, c’est votre corps, pas un grenier ou une cave à débarrasser vite fait un dimanche matin ! C’est plutôt comme une grande maison dans laquelle vous habitez depuis des années sans avoir pris le temps de l’entretenir ! Si vous n’avez que quelques kilos à perdre, c’est comparable à un nettoyage de printemps ; si c’est plus de 6 ou 7 kg, il faut faire faire un devis, convoquer et organiser les différents corps de métiers qui vont devoir intervenir, et se dire que le chantier va durer plus longtemps que prévu initialement sur le devis.

Viser de perdre 2 kg par mois laissera à votre peau le temps de se retendre. Qui a envie d’être mince… et moche !

Réussir un régime en s’organisant

D’ailleurs, le problème n’est pas tant de perdre du poids – je dirais même que c’est le plus facile – que d’aller jusqu’au bout ; alors ne cherchez pas à faire un score, divisez simplement le nombre de kilos que vous voulez perdre par deux, et cela vous donnera le nombre de mois que durera votre programme d’amaigrissement ! Vous n’avez plus qu’à prendre un calendrier et pointer dessus la date à laquelle vous aurez enfin le corps idéal dans lequel vous voulez vivre.

Pendant que vous êtes devant le calendrier, profitez-en et servez-vous des grands moments de l’année comme de repères de cet espace-temps : Noël, jour de l’an, anniversaire, vacances/maillot de bain. Partez d’aujourd’hui et de votre poids actuel, puis suivez vos repères en enlevant 2 kg par mois. Vous n’aurez plus qu’à prévoir la date à laquelle vous pourrez organiser une fête ! Tout est l’occasion de faire la fête : la nouvelle année, le beaujolais nouveau, une pendaison de crémaillère… Quel genre de fête allez-vous organiser pour votre nouveau vous ?

Voilà pour ce qui est du temps dans l’avenir. Quoi que vous fassiez, sachez que c’est comme cela que ça a le plus de chance de fonctionner.

L’autre problème du temps, c’est qu’il faut l’occuper ! Être gros occupe le temps : on fait les courses, on les range, on pense aux menus, on cuisine, on mange, on digère. C’est très souvent une partie de la vie sociale…

Faire un régime conventionnel occupe aussi le temps : choix du régime, préparation des plats spéciaux, gymnastique ou sport, organisation de la nouvelle garde-robe… C’est aussi très souvent une partie de la vie sociale.

Maigrir grâce à ma méthode va vous libérer de tout cela. Vous ne penserez plus à la nourriture ni à l’angoisse de l’échec.

Moi, en vous apprenant l’autohypnose, et votre Sean, nous allons faire le travail ! Vous, vous allez devoir trouver une autre activité, comme… vous occuper de vous, par exemple !

Mais cela ne va pas suffire et il va falloir trouver beaucoup « d’autres choses à faire ».

 

Ennemi n° 4 : Vos valeurs pour réussir votre diète

Un autre des aspects psychologiques en cours d’amincissement pour stimuler la motivation

Nous avons tous des valeurs qui définissent nos comportements : justice, beauté, convivialité, élégance, pudeur, prétention… Très souvent on vit toute notre vie avec les valeurs que l’on avait déjà à vingt ans. Si vous avez plus de 7, 8 ou 9 kg à perdre, mincir vous obligera à en revoir certaines, de ces valeurs, mais vivre mince va vous obliger à en changer d’autres plus en profondeur, voire à changer complètement votre jugement.

Bonne nouvelle ! Mon expérience est que très souvent, quand on change la valeur, l’attitude se modifie toute seule !

 

Ennemi n° 5 : Vos amis et votre famille, le soutien pour maigrir

Un des aspects psychologiques en fin d’amincissement

Imaginez qu’une personne qui a toujours eu des habitudes vestimentaires classiques se mette subitement à s’habiller tendance, à lire les magazines de mode, à parler mode et tissus, à regarder les émissions qui en parlent… Au début, cela vous amuserait peut-être, puis cela vous agacerait un peu, puis le doute s’insinuerait : que lui arrive-t-il ? Puis cette personne – que vous continuez à fréquenter malgré tout – commence à vous faire des réflexions sur votre façon de vous habiller, vous impose de l’accompagner à un défilé de mode alors que vous avez une randonnée prévue de longue date avec d’autres amis…

 

Comment cela va-t-il finir, d’après vous ?

Vous avez décidé de maigrir et donc de changer votre apparence, votre façon de… Mais les autres, eux, n’ont rien décidé !

Ils vont devoir subir et s’adapter ! Et il va falloir y réfléchir sérieusement, sinon vous allez vous retrouver mince, seule et incomprise !

Ce que vous pensez certainement maintenant, c’est : ils m’aiment donc ils seront contents pour moi et vont m’aider ! Sauf que ça ne se passe jamais comme cela. Au début oui, ils penseront tous que c’est comme d’habitude, que ça ira mieux quand ça vous aura passé ! Mais plus vous allez perdre du poids, plus vous allez changer vos valeurs et votre entourage va devoir vivre et composer avec une nouvelle personne. À vous de leur prouver que vous changez, oui, mais que vous les aimez toujours!

 

Extrait de...

Extrait de...

Cette extrait est issu du livre JE MAIGRIS AVEC L’HYPNOSE ET L’AUTOHYPNOSE , des éditions Leduc 2016.
L'auteur

L'auteur

Jean-Jacques GARET  est hypnothérapeute et spécialiste de l’amincissement.

Pour en savoir plus, cliquez ici     

Le choix de la rédac

Petits tracas, grandes solutions

Petits maux

Petits tracas, grandes solutions

Finis, les petits maux de l’été !

L’année des méduses ?

Autres

L’année des méduses ?

Anti-piqûres et protection solaire

Ostéo-gym, un guide visuel qui nous apprend à adopter les bonnes postures

Maux de dos

Des jambes légères 24 h / 24

Circulation sanguine

Des jambes légères 24 h / 24

Du frais et encore du frais