MEDTRONIC PARLONS DIABÈTE
5 cures naturelles contre les virus de l’automne

5 cures naturelles contre les virus de l’automne

25 octobre 2018
Nez qui coule, éternuments, mal de crâne, état grippal, gastro-entérite… autant de virus qui reviennent toquer à notre porte avec le retour de l’automne ! Découvrez les bienfaits de la gelée royale, de l’echinacea, de l’extrait de pépin de pamplemousse et autres alliés naturels pour donner un coup de fouet à votre organisme et résister aux virus de saison.

 

Qu’il semble loin déjà le soleil estival et la grande forme qui va avec ! Avec le retour des journées frisquettes, des trajets en transport en commun et de la vie au bureau et à l’école, les virus s’en donnent à cœur joie. Et entre les jours qui raccourcissent et la fatigue qui s’accumule, notre organisme a bien du mal à résister à ces casse-pieds. On vous a sélectionné cinq cures naturelles à faire cet automne pour renforcer vos défenses immunitaires et aider l’organisme à retrouver de l’énergie.

 

L’EPP, star des cures saisonnières

On raffole de l’extrait de pépin de pamplemousse, très efficace contre moult virus et autant de bactéries. Bourré de vitamine C et d’antioxydants, c’est aussi un antibiotique naturel très efficace. Vous pouvez l’utiliser en prévention, sous forme de cure saisonnière, ou en traitement lorsque vous ressentez de premiers symptômes. Attention toutefois de bien le choisir, car toutes les formules d’EPP ne se valent pas. Optez pour l’extrait de Citrus paradisi, plus efficace que le Citrus maxima ou grandis. Privilégiez les formules liquides les plus naturelles possibles, sans alcool, pulpe ou péricarpe, ni ajout de flavonoïdes ou de vitamine C, et de préférence avec de la glycérine végétale et de l’acide ascorbique comme anti-oxydant.

On recommande de prendre 15 à 20 gouttes d’EPP trois fois par jour, diluées dans une boisson froide. Evitez les boissons chaudes qui dégradent ses propriétés antioxydantes.

 

Gelée royale, bienfaits et posologie

Comme son nom l’indique, c’est la nourriture réservée à la reine de la ruche et aux larves, secrétée par les abeilles ouvrières. On l’appelle aussi « lait des abeilles ». Riche en protéines, vitamine B, magnésium et acides aminés, la gelée royale aide à résister à la fatigue, réduit le stress et fortifie l’immunité. C’est aussi une bonne alliée pour lutter contre la dépression saisonnière qui nous guette à mesure que la lumière se fait plus rare. Selon les maux à traiter, les doses recommandées ne sont pas les mêmes : il est donc préférable de prendre conseil auprès de votre médecin ou votre pharmacien. Elle peut s’acheter fraîche directement chez un apiculteur (et être congelée pour la conserver), ou en pharmacie sous forme d’ampoule ou de pâte.

  À lire aussi : La dépression saisonnière ne passera pas par moi

 

Contre la fatigue et le stress, prenez entre 100 et 300 mg de gelée royale lyophilisée, ou 300 à 750 mg de gelée royale fraîche pendant un mois. En cas de grande fatigue, vous pouvez faire une cure d’attaque pendant 10 jours en prenant jusqu’à 1 g de gelée fraîche pas jour (ou 400 mg de gelée lyophilisée). Attention, la gelée royale a un fort potentiel allergène, il est donc préférable de commencer par de petites doses puis d’augmenter si tout va bien. Sa consommation est déconseillée aux femmes enceintes.

 

La propolis, l’autre cure naturelle venue de la ruche

Décidemment, les abeilles ont bien des bienfaits à partager avec nous ! Autre produit de l’apithérapie, la propolis, un mix entre une matière produite par les abeilles à partir de leurs sécrétions salivaires et de résines récupérée lors du butinage. Elles l’utilisent pour assainir la ruche. La propolis contient de la résine et de la cire, mais aussi des huiles essentielles, du pollen et différents minéraux. Son effet est le même sur notre organisme que sur la ruche : riche en antioxydants, elle possède des vertus antiseptiques et prévient la prolifération des germes, virus et bactéries. Elle est efficace contre les infections ORL, les mycoses, les infestions respiratoires ou intestinales, et même en usage externe contre la vaginite ou l’herpès génital.

Pour profiter de ses bienfaits protecteurs, faites une cure préventive de propolis lors des changements de saison (automne et printemps). On recommande d’en prendre deux gélules de 400 mg matin et soir, pendant trois semaines. Vous trouverez sans difficulté des gélules de propolis en pharmacie. La propolis peut aussi être donnée aux enfants sous forme de sirop. Attention toutefois à ne pas en consommer trop : l’excès de propolis peut entraîner des problèmes au foie et aux reins.

 À lire aussi : 5 conseils pour résister au manque de soleil

 

Une cure d’echinacea pour stimuler les défenses immunitaires

Utilisées par les Amérindiens pour soigner les infections des voies respiratoires, les échinacées sont aussi reconnues pour leur efficacité comme traitement d’appoint contre les infections urinaires. Elles sont recommandées en prévention du rhume et des infections des voies respiratoires supérieures. Elles permettent aussi de limiter l’intensité et la durée des symptômes si le virus est déjà installé. L’efficacité de l’échinacée diminue avec le temps, il est donc préférable d’opter pour des cures coup de poing.

Vous en trouverez sous forme de gélule ou comprimés pour les adultes, et sirop pour les enfants. Pour prévenir le rhume ou soigner celui que vous avez, faites une cure de trois semaines, avec une prise matin et soir.

 

L’acérola pour un effet coup de fouet immédiat

Ce petit fruit rouge venu d’Amérique du Sud et des Caraïbes regorge de vitamines, minéraux et anti-oxydants. Les populations locales l’utilisent pour combattre la dysenterie, l’anémie et le scorbut. Très riche en vitamine C (l’acérola en contient en moyenne 3 fois plus que l’orange !), il renforce le système immunitaire et prévient les affections hivernales.

Choisissez l’acérola de préférence sous forme naturelle. Pour une cure efficace, on recommande d’en consommer 1 g / jour jusqu’au retour du printemps. Attention, les patients souffrant de la goutte ou ayant des antécédents de calculs rénaux ne doivent pas consommer d’acérola.

 À lire aussi : Quand faire une cure de magnésium ?

 

Clémentine Garnier

Le choix de la rédac

Laissez les extraits de plantes bio entrer chez vous

Compléments alimentaires

Laissez les extraits de plantes bio entrer chez vous

Pour renforcer le système immunitaire.

En toute clarté

Visage

En toute clarté

À vous le teint frais et lumineux !

Vous pouvez enfin respirer !

Petits maux

Vous pouvez enfin respirer !

À vous de choisir

Les règles abondantes et douloureuses

Gynécologie

Les règles abondantes et douloureuses

Faciliter le dialogue entre patientes et gynécologues