MEDTRONIC PARLONS DIABÈTE
Manque de sommeil

5 astuces pour récupérer d’une petite nuit

14 septembre 2017
Insomnie, moustique, stress, fiesta… la nuit a été trop courte ? Nos astuces pour récupérer vite et optimiser votre énergie dans la journée.

 

Votre petit dernier fait ses dents ? Vous avez fait la nouba jusqu’à pas d’heure ? Compté les moutons sans parvenir à vous endormir ? Chassé le moustique toute la nuit ? À causes différentes, résultat identique : ce matin, vous êtes le-ssi-vé. Ces conseils vous aideront à surmonter la journée sans flancher et retrouver au plus vite votre rythme habituel.

 

Se lever à l’heure habituelle

Vous auriez volontiers balancé le réveil par la fenêtre ce matin lorsqu’il vous a tiré du sommeil… L’erreur à ne pas commettre : snoozer pour grapiller quelques minutes de sommeil supplémentaires. Rien de bon à en tirer, si ce n’est vous re-réveiller encore plus somnolent et embrumé. Une astuce des habitués des réveils difficiles : placez votre réveil hors de votre portée, ce qui vous obligera à vous lever pour l’éteindre. Promis, c’est pour votre bien.

S’exposer à la lumière du jour

Après une nuit tronquée, notre rythme circadien est tout chamboulé. Exposez-vous à la lumière du jour le plus rapidement possible, en marchant jusqu’à votre bureau ou en prenant votre petit déjeuner à l’extérieur. Les rayons du soleil resynchronisent notre horloge biologique en inhibant la mélatonine (l’hormone du sommeil) à l’effet somnifère, et stimule la production de sérotonine (l’une des hormones qui régulent l’humeur et l’appétit).

 À lire aussi : On a trouvé le cocktail d’hormones qui rend heureux

 

Boire un thé ou un café… et c’est tout

La caféine ou la théine apportent un coup de fouet à votre organisme et vous aident à émerger après ce réveil difficile. Mais limitez-vous à un ou deux pendant la matinée, pas davantage, sous peine de dérégler encore un peu plus votre organisme, de faire grimper votre niveau de stress et d’éprouver des difficultés à vous endormir le soir, un comble vu votre état. Pensez à bien vous hydrater tout au long de la journée pour ne pas aggraver votre fatigue par une phase de déshydratation.

 

Faire une petite sieste

On ne parle pas d’un roupillon de deux heures, à l’horizontal et dans le noir, qui vous laisserait plus K.-O. qu’autre chose et viendrait contrarier votre endormissement. On vous parle d’une sieste régénératrice de 20 minutes maximum, enfermé dans une salle de réunion ou calé dans un fauteuil, qui vous apportera un regain d’énergie bienvenu pour terminer la journée.

 À lire aussi : Les 10 secrets d’une sieste réussie

 

S’autoriser des collations

Qui dit rythme perturbé dit appétit chamboulé. Apportez à votre organisme des shots d’énergie avec une collation en fin de matinée et en milieu d’après-midi. Plutôt qu’une barre chocolatée, choisissez des agrumes riches en vitamines, un yaourt nature ou des légumineuses. Lors des repas, évitez les aliments gras et lourds dont la digestion fatiguerait davantage votre organisme.

Bravo, vous avez survécu à cette journée ! Dès les premiers signes de fatigue (bâillements, yeux qui piquent), zou, direction le lit sans attendre afin de ne pas rater le train du sommeil et offrir à votre corps une bonne nuit réparatrice.

 À lire aussi : Les clés d’un sommeil réparateur

 

Clémentine Garnier

Le choix de la rédac

Laissez les extraits de plantes bio entrer chez vous

Compléments alimentaires

Laissez les extraits de plantes bio entrer chez vous

Pour renforcer le système immunitaire.

En toute clarté

Visage

En toute clarté

À vous le teint frais et lumineux !

Vous pouvez enfin respirer !

Petits maux

Vous pouvez enfin respirer !

À vous de choisir

Les règles abondantes et douloureuses

Gynécologie

Les règles abondantes et douloureuses

Faciliter le dialogue entre patientes et gynécologues