OKEO SANTE
journée du câlin

3 choses que vous ignoriez peut-être sur les câlins

19 janvier 2017
Ce 21 janvier, c’est la journée du câlin ! Prenez-vous dans les bras, enlacez-vous, caressez-vous sans craintes (même celle des microbes) : si l’on en croit les études scientifiques, c’est excellent pour la santé, aussi bien psychologique que physique.

 

Après la journée la plus déprimante de l’année, voici une journée qui va vous faire du bien : celle du câlin. Inventée par un révérend américain dans les années 1980 pour remonter le moral de ses ouailles déprimées entre Noël et la Saint-Valentin, cette manifestation est aujourd’hui connue dans le monde entier. Aux Etats-Unis ou en Australie, le Hug day s’est même transformé en journée de distribution de câlins gratuits : des anonymes se posent dans la rue avec une pancarte Free hugs et proposent aux passants de les prendre gratuitement dans leurs bras… Pourquoi un tel engouement autour du câlin ? Des études scientifiques montrent que ce geste de tendresse, en apparence anodin, est en effet très bénéfique pour la santé.

 

Dix secondes de câlin pour réduire l’hypertension

 Selon un psychologue, le Dr Jan Astrom, auteur d’une étude publiée dans la revue Comprehensive Psychology, une accolade de 10 secondes seulement suffirait à réduire l’hypertension artérielle. Le câlin entraîne en effet une élévation du taux d’ocytocine, l’hormone de l’attachement, et la baisse du taux de cortisol, l’hormone du stress. Ses effets se poursuivraient pendant plusieurs heures. Quand on sait que l’hypertension l’une des causes majeures des maladies cardiovasculaires, il n’y a plus à hésiter : pour protéger sa santé, on se câline mutuellement !

 

Le câlin, un antidépresseur naturel

Le câlin, cela fait du bien au moral, et ce n’est pas un mythe. En favorisant la production de certaines hormones comme l’endorphine, l’ocytocine et la dopamine, le câlin agit de manière très efficace sur l’humeur. En hiver, l’organisme en a particulièrement besoin pour lutter contre les effets néfastes du manque de lumière sur le moral (la fameuse dépression saisonnière). Si vous avez le moral en berne, vous savez maintenant ce qu’il vous reste à faire !

 À lire aussi : Cette année, la dépression saisonnière ne passera pas par moi !

 

Une protection efficace contre le rhume et d’autres maladies !

Selon une étude réalisée par des chercheurs américains de la Carnegie Mellon University de Pittsburg, se faire des câlins serait aussi une excellente façon de se protéger contre certains virus, et donc certaines maladies comme le rhume. Explication : le câlin développe le sentiment d’être aimé et soutenu par son entourage, ce qui permet de réduire le stress et donc le risque d’infection (car le stress affaiblit les défenses immunitaires).

Autre explication à prendre en compte : le contact peau-à-peau, bien connu par les jeunes parents qui viennent d’avoir un bébé, qui permet à l’organisme de développer ses anticorps. Et donc les défenses naturelles de l’organisme comme les germes pathogènes. À condition bien sûr de ne pas enlacer une personne qui a la grippe. Ok pour échanger de la tendresse, mais pas pour se refiler ses miasmes…

 À lire également : Peut-on survivre sans câlin ?

 

Alix Lefief

Le choix de la rédac

Avis aux cheveux et ongles fatigués

Cheveux

Avis aux cheveux et ongles fatigués

Une petite dose de nutriments essentiels…

Pour une peau hydratée et protégée !

Visage

Pour une peau hydratée et protégée !

Il devient indispensable !

Pour une rentrée dynamique et sereine

Compléments alimentaires

Pour une rentrée dynamique et sereine

Les compléments alimentaires vous accompagnent

Petits tracas, grandes solutions

Petits maux

Petits tracas, grandes solutions

Finis, les petits maux de l’été !

DEFENCIA