Pourquoi la greffe de cheveux est-elle devenue tendance ?


COMMUNIQUÉ

 

Aujourd’hui, la perte des cheveux n’est plus un phénomène irrémédiable auquel on doit se résigner. Grâce à l’évolution de la greffe capillaire, de plus en plus d’hommes et de femmes dans le monde se tournent vers cette solution.

 

En quoi consiste une greffe capillaire ?

Il s’agit d’une technique qui consiste à prélever des follicules pileux dans la zone “donneuse” (généralement à l’arrière et au bas du crâne) pour les implanter sur la partie dégarnie, soit la zone “receveuse”. Les cheveux de la zone donneuse sont plus résistants et ne tombent que rarement. Les greffons sont généralement réimplantés au niveau de la tonsure, du dessus de la tête et de la zone en haut du front. La greffe de cheveux nécessite un certain nombre de séances d’implantation capillaire et sont suivies d’une période de croissance. C’est une solution qui convient surtout aux personnes qui n’ont pas obtenu de résultats satisfaisants à la suite d’un traitement médical pour contrer l’alopécie.

 

Comment expliquer cet engouement pour la greffe capillaire ?

Peu de sujets, hommes ou femmes, acceptent facilement de perdre graduellement leurs cheveux. Plusieurs considèrent l’alopécie comme un handicap et un signe de vieillissement prématuré qui marque la fin de leur séduction. Difficile à dissimuler, elle peut causer un impact important dans la vie personnelle et professionnelle de la personne qui en est affectée. Comme le port quotidien de la prothèse capillaire ne convient pas à tout le monde, la greffe de cheveux s’avère une solution efficace, durable et de plus en plus abordable. Les séances d’implantation se font sans douleur, ne laissent pas de cicatrices et sont réalisées sous anesthésie locale dans le cabinet d’un médecin spécialisé. La greffe capillaire permet de retrouver une chevelure d’apparence naturelle, ce qui est le but principal visé.

 

Quelles sont les méthodes de greffe utilisées ?

La technique FUE ou micro-FUE pour le prélèvement ainsi que la technique DHI pour l’implantation constituent les approches privilégiées dans la plupart des cas. Le prélèvement des follicules pileux se fait de manière manuelle, à l’aide d’un outil de précision (micro punch). La taille de cet outil est choisie selon l’épaisseur des cheveux (0,6 à 0,9 mm). La technique DHI s’effectue avec un stylet qui permet de créer un espace de la même taille que celle du greffon. L’association des deux techniques vise le respect du cuir chevelu et n’implique aucune incision.

La réussite d’une implantation capillaire dépend en majeure partie des examens préalables pour analyser le niveau de la calvitie ainsi que des protocoles personnalisés. Choisir un centre reconnu pour la compétence de ses praticiens et la qualité de la prise en charge des patients constitue la base d’une relation de confiance.

Rééquilibrage alimentaire : et si vous optiez pour des repas minceur ?


COMMUNIQUÉ

 

Loin d’être une punition, le rééquilibrage alimentaire est en réalité une nouvelle manière d’aborder le quotidien, en redécouvrant les bases d’une alimentation saine. Le sujet vous intéresse mais vous ne savez pas par où commencer ? Vous aimeriez atteindre votre poids idéal et ne plus en dévier ? Suivez le guide !

 

Le rééquilibrage alimentaire : en quoi cela consiste-t-il ?

La simple notion de « régime » est susceptible de faire fuir nombre d’entre nous. Car elle est bien souvent synonyme de privations et de restrictions. Alors qu’en réalité, il est tout à fait possible de modifier ses habitudes alimentaires pour des raisons de santé, tout en continuant à se faire plaisir dans le même temps. Du coup, on aura plutôt tendance à l’heure actuelle à parler de « rééquilibrage alimentaire », une idée qui se révèle bien moins anxiogène et qui démontre toute son efficacité au quotidien. Le principe est simple, et consiste à manger toute sorte d’aliments en bonne quantité, dès lors que l’organisme en éprouve le besoin. Dans le même temps, on aura tendance à bannir quasi-définitivement tous les produits ultra-transformés, ainsi que l’excès de sucre. Au fur et à mesure, le corps s’adapte pour atteindre le « poids de forme » – c’est-à-dire, le stade qu’il est possible de maintenir naturellement sans privations excessives. De fait, la perte de poids se fait bien plus naturellement que pour un régime plus « classique ».

Bien évidemment, il peut être difficile pour une personne seule de « programmer » un rééquilibrage alimentaire, car celui-ci peut vous contraindre à faire la cuisine et à modifier vos habitudes en profondeur et sur le long terme. D’où l’idée de faire intervenir un expert diététicien, qui se chargera de mettre en place un programme de rééquilibrage individuel et personnalisé. Mis en place par la marque Dietbon, les repas minceur vous permettent ainsi d’accéder à des aliments sains sélectionnés par des diététiciens professionnels, dans le cadre d’un programme amincissant. Au total, ce sont près de 80 repas différents, tout préparés et livrés à votre domicile. Vous bénéficiez à chaque instant d’un accompagnement diététique qui vous permettra d’atteindre vos objectifs.

 

Quels sont les aliments à favoriser dans la poursuite d’un régime équilibré ?

Dans le cadre d’un rééquilibrage alimentaire, il convient de favoriser certains aliments, et d’en mettre de côté. Le principal objectif d’une telle cure est de manger de tout en bonne quantité à des moments spécifiques de la journée. Parmi les aliments à privilégier, on notera bien sûr l’eau mais aussi les fruits et légumes, les céréales complètes (riz, blé, quinoa…) ainsi que tous les aliments riches en protéines – parmi ceux-ci, la viande maigre, le poisson, œufs et graines. Le fromage frais sera également recommandé, ainsi que les pâtes complètes et la mozzarella allégée.

D’autres aliments sont tolérés, en petites portions ou de manière occasionnelle. Dans le premier cas, on acceptera en petite quantité les yaourts à la crème, le poisson gras ou encore le beurre demi-écrémé. Les aliments pouvant faire l’objet d’une consommation occasionnelle sont, entres autres, les biscuits riches en céréales, les viandes grasses, certaines pâtisseries à la crème ou encore les boissons alcoolisées.

Vous l’aurez compris à travers cette énumération : l’essentiel n’est pas de bannir toute forme de graisse, mais simplement de favoriser certaines d’entre-elles – comme par exemple, l’huile de tournesol, de coco ou d’arachide. Ainsi, grâce à une plus grande diversité alimentaire, le rééquilibrage se fait naturellement sans frustration aucune de votre part. Vous ne mangez pas moins, vous mangez mieux et chaque jour quelque chose de différent !

 

Quelles sont les étapes à suivre pour rééquilibrer son alimentation au quotidien ?

Lorsque vous souhaitez débuter une période de rééquilibrage alimentaire, certaines astuces sont à prendre en compte afin de tenir tout au long de la journée. En premier lieu, il convient de ne pas sauter l’étape du petit-déjeuner, qui est très certainement le repas le plus important de la journée. Choisir de sauter ce repas, c’est prendre le risque d’un déséquilibre tout au long de la journée, pour lequel votre corps vous réclamera des apports, plus particulièrement entre les repas. Ce déséquilibre peut être la cause, par la suite, d’une prise de poids et de troubles alimentaires. En d’autres termes, le petit-déjeuner est avant tout le moyen de vous apporter les nutriments dont vous avez besoin pour être en forme jusqu’au déjeuner. Au programme, vous aurez à choisir parmi des glucides complexes (pain complet, pain aux céréales), des glucides simples (fruits et confitures), une bonne matière grasse (du vrai beurre), une protéine (yaourt ou morceau de fromage) ainsi qu’une boisson chaude (si possible sans sucre).

Également durant cette période, on n’aura de cesse de recommander une bonne hydratation. Il sera donc conseillé de boire au minimum 1,5 litre d’eau de façon à permettre aux différentes fonctions vitales du corps d’assumer leur rôle tout au long de la journée. L’eau est un allié essentiel dans un régime minceur équilibré, et est un coupe-faim naturel. En d’autres termes, si la faim vous prend, n’hésitez pas à boire de l’eau pour passer cette envie. Autre astuce simple à mettre en œuvre durant cette période : manger dans des assiettes plus petites, de manière à tromper le cerveau. Ainsi, vous réduisez progressivement vos portions, vous évitez les excès ainsi que le stockage du surplus dans certaines parties du corps.

En dernier lieu, il sera bien évidemment recommandé de consulter un nutritionniste ou un diététicien. De cette façon, vous obtiendrez un bilan minceur régulier et vous calculerez votre IMC (indice de masse corporelle) avec l’aide d’un professionnel, qui vous indiquera les bonnes attitudes à adopter pour atteindre votre poids idéal. Ces consultations régulières vous permettent ainsi d’accéder à un régime alimentaire totalement adapté à votre morphologie, ainsi qu’à vos objectifs de perte de poids. Vous bénéficiez de conseils précieux qui vous évitent ainsi de devoir faire face à « l’effet yoyo », ce moment d’alternance entre perte de poids et reprise des kilos superflus.

En fin de compte, le rôle d’une alimentation équilibrée dans votre quotidien est de prévenir l’apparition de certaines maladies comme le cancer, l’obésité et autres maladies cardio-vasculaires. Le déséquilibre induit par la surconsommation de graisses et de sucre tue davantage que la sous-alimentation dans le monde. C’est du moins le résultat d’une étude récente publiée dans la revue The Lancet, et qui explique que 11 millions de personnes seraient décédées en 2017 suite à une surconsommation d’aliments jugés néfastes (sel, sucre et viande rouge en trop grande quantité). Une bonne raison de modifier notre rapport à l’alimentation.